Le smartphone pliable de Samsung ne se replierait pas totalement sur lui-même pour laisser une partie de l’écran découverte afin de consulter facilement les informations basiques comme les notifications ou l’heure.

À l’école, en cours d’EPS, il y avait ceux qui pouvaient toucher leurs pieds avec les mains sans fléchir les genoux… et il y avait les autres. Le smartphone pliable de Samsung, s’il était un lycéen impétueux dans la fleur de l’âge, appartiendrait sans doute à cette deuxième catégorie.

En effet d’après des sources sud-coréennes citées par etnews et reprises par SamMobile, l’appareil ne se replierait « qu’aux » deux-tiers sur lui-même. Autrement dit, une fois plié, il resterait un bout d’écran non recouvert, permettant ainsi à l’utilisateur de consulter rapidement ce qui y est affiché sans avoir à rouvrir le téléphone pour qu’il retrouve sa taille réelle estimée à 7 pouces.

Les informations que l’on pourrait alors lire sur la partie de l’écran non recouverte seraient assez basiques (heure, notifications, batterie…). On peut également supposer que cela évitera d’avoir à déplier le smartphone pour répondre à un appel.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Samsung souhaiterait en effet lancé la production des prototypes des écrans OLED qui seront utilisés pour ce produit dès cet été avant d’envisager une fabrication à grande échelle à la fin de l’année. À ce propos, lors du dernier MWC, nous avions pu voir l’écran flexible produit par Samsung Display pour équiper le Doogee V — et qui servira très probablement à concevoir le smartphone pliable du géant sud-coréen.

Enfin, rappelons qu’il n’est pas certain que l’appareil s’appelle bel et bien Samsung Galaxy X, même s’il est encore très souvent désigné ainsi. Récemment, des sources indiquaient qu’il serait commercialisé à plus de 1 500 euros à partir de 2019.