Samsung a officialisé en Inde la sortie d’un nouvel appareil : le Galaxy A8 Star, version plus grande et plus puissante de son dernier smartphone de milieu de gamme. Celui-ci s’équipe du Snapdragon 660, mais reste toujours à un tarif élevé.

Samsung vient de sortir en Europe et à travers le monde son nouveau Galaxy Note 9, qui devient de facto son fleuron pour terminer la fin d’année. Ceci étant, les revenus d’une aussi grande entreprise — le numéro 1 des smartphones pour rappel — ne sont pas uniquement basés sur ces appareils.

Le milieu de gamme est toujours plus important alors que la concurrence d’acteurs comme Xiaomi est toujours plus violente. Le Samsung Galaxy A8 a la tâche de lutter sur ce segment, et sera épaulé en Inde d’un nouveau modèle.

Le Samsung Galaxy A8 Star se présente en Inde

  • Écran : 6,3 pouces Super AMOLED en ratio 18,5:9 et définition Full HD+
  • SoC : Snapdragon 660
  • RAM : 6 Go
  • Capteur photo arrière : 16 + 24 mégapixels à objectif ouvrant en f/1.7
  • Capteur photo avant : 24 mégapixels f/2.0
  • Stockage : 64 Go extensible
  • Batterie : 3700 mAh
  • OS : Android 8.0 Oreo + Samsung Experience 9.0
  • Connectivité : USB type C, NFC
  • Sécurité : reconnaissance faciale, capteur d’empreintes

Celui-ci est pour le moment prévu uniquement pour une sortie en Inde. Il est vendu au tarif de 34 990 roupies, soit environ 430 euros.

Toujours trop cher

La tendance se confirme sur le milieu de gamme Samsung. Sur notre test du Galaxy A8, nous notions qu’il s’agissait d’un bon téléphone… vendu trop cher. Puis est venu le tour des Galaxy A6 et Galaxy A6+, qui ont connu exactement le même verdict.

Ici, on remarque l’inclusion d’un Snapdragon 660 et 6 Go de RAM, une belle avancée sur le milieu de gamme. Mais à ce tarif, qui pourrait se transformer en un prix de 450 voire 500 euros s’il devait sortir en Europe, force est de constater que des configurations bien plus alléchantes existent.

Ceci étant, Samsung est Samsung. Le constructeur coréen sait que sa seule marque est devenue gage de qualité, et peut donc se reposer sur ses lauriers pour appliquer une politique tarifaire supérieure. Malgré tout, il continue de perdre de sa superbe en Inde face à Xiaomi qui a qui plus est dévoilé récemment le Pocophone F1.

Si ce marché commence à ouvrir les yeux, il n’est pas dit que les consommateurs européens ne finissent pas par les suivre. Il serait de bon ton de redevenir agressif pour le constructeur coréen, avant qu’il ne soit trop tard.