Xiaomi ne veut plus que l’importation porte préjudice à ses ventes mondiales. Les smartphones de la marque vendus en Chine ne pourront donc plus être flashés avec la ROM dite « Global ».

Mise à jour : Dans un autre post, le constructeur a précisé que cela ne concernait que les smartphones dont le bootloader n’est pas déverrouillé. Il est donc toujours possible de flasher une ROM MIUI Global sur un modèle chinois en déverrouillant le bootloader. Le titre de cet article a été modifié afin de ne pas induire en erreur nos lecteurs.


Si Xiaomi vient tout juste d’arriver en France cette année, les fans n’ont pas attendu pour importer les smartphones de la marque depuis la Chine. Cela est permis notamment par la possibilité de flasher une ROM dite « Global », qui rajoute des langues au système et permet donc de s’affranchir des idéogrammes chinois. Malheureusement, cet âge d’or semble terminé.

La fin du flash croisé

Dans un message officiel sur les forums de MIUI (l’interface de Xiaomi), un administrateur a annoncé que les smartphones Xiaomi conçus pour le marché chinois ne sont plus capables de tourner sous la ROM MIUI Global, et inversement pour les smartphones conçus pour le marché international avec la ROM MIUI China.

Il n’est pas précisé cependant si la manipulation n’est juste plus possible ou si cela risque d’entraîner un brick du téléphone comme ça a été le cas avec la politique « anti rollback » déployée récemment. Rappelons par ailleurs que le bootloader des téléphones de la marque est verrouillé pour une durée d’un mois après l’achat depuis 2016.

Favoriser les marchés locaux

Il faut dire que Xiaomi se livre sa propre concurrence. En effet, la marque souhaite s’étendre en dehors de son territoire, mais les prix hors taxes chinois ont tendance à attirer les plus bidouilleurs, qui se détournent alors des boutiques locales.

En rendant plus difficile l’importation de ses produits, Xiaomi espère donc favoriser les ventes de ses boutiques locales. Le message officiel recommande d’ailleurs « d’acheter les téléphones Xiaomi par le biais des canaux de distribution officiels et autorisés, et de vérifier à deux fois les informations du système avant de le flasher ou de le mettre à jour ».

Reste à savoir maintenant si la marque arrivera toujours à maintenir son rapport qualité/prix très agressif en passant par les canaux officiels.

À lire sur FrAndroid : Importer un smartphone : les cinq écueils à éviter