Dans une bêta de MIUI 10, Xiaomi a intégré une fonction « anti rollback ». Malheureusement, l’indication n’était apparemment pas assez visible et une vague de bricks déferle sur les forums de la marque.

Xiaomi est réputé pour ses téléphones bon marché, mais aussi, et surtout pour sa ROM MIUI. Très différente de l’Android pensé par Google, cette ROM a rencontré un certain succès auprès des fans qui aiment flasher régulièrement leurs smartphones. Une arme à double tranchant.

En juillet, un membre officiel de MIUI a annoncé la mise en place d’un système anti-rollback dans la beta 8.7.6 de MIUI 10 « pour maintenir la stabilité du système et assurer la sécurité des appareils ». En d’autres termes, il devient impossible d’installer une version antérieure à celle présente sur un téléphone de la marque. Malheureusement, tout le monde n’a pas vu ce message d’intérêt public.

Une série de bricks

L’équipe de MIUI avait pourtant prévenu, « vous pourriez bricker votre smartphone », mais ce message aurait eu plus d’impact à l’installation du logiciel lui-même, ou lors de toute tentative de rollback. C’est d’autant plus problématique que cette fonction a été intégrée sur une version bêta du software, par définition pouvant présenter des instabilités et des bugs. Certains ont donc naturellement souhaité revenir en arrière et installer une version plus stable.

Les forums de MIUI regorgent donc de messages de possesseurs de Redmi Note 5 devenus inutilisables. Un problème d’autant plus grand que Xiaomi a tout d’abord invité ses clients à « se rendre dans le Mi Store le plus proche pour de l’aide » ce qui est difficile pour le grand nombre d’acheteurs étrangers qui sont passés par des plateformes en ligne et autres importateurs.

Une solution qui prend du temps

À défaut de pouvoir se rendre dans un centre de service après-vente Xiaomi, il est possible de débricker son téléphone en demandant une autorisation spéciale sur les forums de Xiaomi, liée au Mi ID. Néanmoins, ces autorisations sont traitées assez lentement par un serveur et Xiaomi appelle à la patience. Sur les milliers de requêtes présentes sur les forums de la marque, seules quelques-unes ont mené à un rétablissement du téléphone, parfois après plusieurs dizaines de jours.

C’est là un coup dur pour Xiaomi qui se présente comme une marque ouverte, et cela s’ajoute au verrouillage du bootloader de 2016.

À lire sur FrAndroid : MIUI 10 : liste des smartphones mis à jour et date de déploiement