Introduction

La gamme la plus accessible de Xiaomi, Redmi, accueille un nouveau protagoniste avec le Note 5. Ce téléphone se veut être un champion de la photo sur l’entrée de gamme, sans compromis. C’est ce que nous allons vérifier.

Fiche technique

Modèle Xiaomi Redmi Note 5
Version de l'OS Android 8.1
Interface MIUI
Taille d'écran 5,99 pouces
Définition 2160 x 1080 pixels
Densité de pixels 403 ppp
SoC Snapdragon 636 à 1,8GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 509
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go, 64 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) Capteur 1:12 Mégapixels, Capteur 2: 5 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 13 Mégapixels
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi Oui
Bluetooth 4.2 + A2DP + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
SIM 2x nano SIM
NFC Non
Ports (entrées/sorties) microUSB
Géolocalisation Oui
Batterie 4000 mAh
Dimensions 158,6 x 75,4 x 8,1 mm
Poids 181 grammes
Couleurs Rose, Bleu, Noir, Or
Prix 153€
Fiche produit

Ce smartphone nous a été donné par Gearbest. Il s’agit d’un modèle international.

Design

Le Xiaomi Redmi Note 5 ne va pas nécessairement vous sauter aux yeux, mais au moins saura-t-il vous agripper le regard. Son design est en effet très sobre, mais bien construit.

Sur sa face avant, on retrouve surtout son grand écran de 5,99 pouces qui prend la majeure partie de l’ensemble, et dont les coins sont arrondis à la manière des derniers Google Pixel ou LG. Deux bordures symétriques sont tout de même présentes. En bas, elle est parfaitement vide. En haut, elle intègre le capteur photo avant, une large grille pour le haut-parleur d’écoute, un flash discret et un capteur de luminosité ambiante.

C’est son dos qui sera peut-être le plus remarqué, faute d’un double capteur photo disposé exactement comme celui de l’iPhone X… ou du Xiaomi Mi Mix 2s. Celui-ci est très protubérant, mais ne fait pas tache sur ce dos en aluminium noir solide d’aspect et très agréable au toucher. Bien au centre se trouve le capteur d’empreintes digitales, placé là où le doigt se repose naturellement, comme il le faut. Plus bas, le logo Xiaomi assez discret surplombe les quelques inscriptions légales obligatoires.

Les boutons de volume et de verrouillage se trouvent sur la tranche droite, tandis que la trappe dual SIM ou SIM + micro SD est à gauche. En haut se trouve le micro de réduction de bruit et un capteur infrarouge. En bas, on retrouve dans l’ordre la prise jack, le micro de conversation, le port de charge en micro USB et une unique grille haut-parleur.

On ne peut nier que le Redmi Note 5 est très bien fini, particulièrement par rapport à son prix. Ni trop léger, ni trop lourd, il offre une sensation de solidité et de douceur en main très agréable grâce à ses nombreux arrondis et l’utilisation du métal. Il rappelle en vérité le haut de gamme d’il y a quelques années de cela.

Écran

Pour vos beaux yeux, le Redmi Note 5 s’équipe d’un grand écran IPS LCD de 5,99 pouces supportant une définition maximale en Full HD en ratio 18:9, ce qui donne naturellement 2 160 x 1 080 pixels.

Du fait qu’il soit équipé d’un capteur de température de couleur ambiante, le Redmi Note 5 est capable d’adapter les réglages de son écran à la volée afin de correspondre à l’éclairage de votre environnement. Ces impressions à l’oeil sur l’écran sont donc fournies avec ce réglage automatique activé dans un bureau éclairé à l’halogène.

A l’œil donc, le Redmi Note 5 semble avoir un très bon écran. Les couleurs sont bien contrastées sans être trop forcées, et je ne remarque aucune couleur dominant l’autre. Rien ne semble brûlé, mais le tout est assez froid. La luminosité maximale semble également très bonne, assez pour encaisser un soleil en pleine face.

Pour notre sonde, nous sommes passés au mode de couleur par défaut sans adaptation. Ses mesures nous indiquent que la température de couleurs moyenne est effectivement assez froide à 7600K, soit dans les canons de ce qu’il se fait actuellement. Si vous préférez des couleurs plus naturelles, des options vous sont fort heureusement accessibles facilement dans les paramètres du téléphone.

Le téléphone ne manque malgré tout pas de couleurs, et couvre presque intégralement l’espace sRGB. Comme on peut le voir, il favorise tout de même les bleus. Son taux de contraste de 1682:1 est très bon, tandis que sa luminosité maximale à 456 cd/m² devrait effectivement lui offrir une très bonne lisibilité en plein écran. LCD aidant, ses angles de vision sont excellents.

Logiciel

Vous le savez, les téléphones Xiaomi profitent de l’interface historique du constructeur : MIUI. Celle-ci est donnée en version 9.5.6.0, basée sur la dernière mise à jour majeure Android 8.1 Oreo. Notons le correctif de sécurité date lui de mars 2018, il est donc quelque peu en retard.

MIUI oblige, ne vous attendez pas à trouver un tiroir d’applications, ni même la moindre option pour en activer un. Ici, toutes les applications sont affichées sur le bureau, et le système est retravaillé afin d’être plus plaisant graphiquement que la moyenne. Il faut avouer que ses grands aplats de couleurs sont séduisants.

Pour le reste, on retrouve de nombreux services et applications qui viennent souvent faire doublon avec des applications Google préinstallées. Xiaomi ayant son propre écosystème de services, cette situation est assez naturelle mais peut être frustrante.

On notera surtout comme rajout logiciel sur le Redmi Note 5 la possibilité d’activer une navigation par gestes. Avec un glissement du bas vers le haut, vous pouvez revenir à l’accueil. En restant appuyé au bout du même geste, vous retrouvez les applications en cours. Et enfin, glisser à partir du bord vers la gauche ou la droite vous permet de faire précédent.

Ce système est très intuitif et bien conçu, faisant que l’on s’y adapte très rapidement. Maintenant, MIUI peut être frustrant si vous voulez définitivement vous éloigner de l’expérience offerte par iOS. Aussi, je me dois de noter que l’interface ne sera pas au goût de tout le monde… mais qu’elle est très bien réalisée, et que je n’ai pas grand-chose à lui reprocher en soi.

Performances

Le couple Snapdragon 636 et 4 Go de RAM ne m’a jamais donné de quoi me plaindre sur une utilisation classique. Bien au contraire : la relative légèreté de l’interface MIUI fait que le Redmi Note 5 file entre les taches sans montrer le moindre signe de faiblesse. A ce prix, c’est tout de même excellent.

Passons donc à quelque chose de plus gourmand : les jeux. Sur Arena of Valor, le mode IPSE n’est hélas pas disponible. Et c’est bien étonnant, puisque le jeu tient les 30 fps parfaitement stables avec les réglages graphiques poussés au maximum.

 Xiaomi Redmi Note 5Asus Zenfone 5Nokia 7 Plus
SoCSnapdragon 636Snapdragon 636Snapdragon 660
AnTuTu 7.x116 098 points126 081 points140 565 points

Passons donc à PUBG Mobile, autre jeu mobile très populaire du moment. Le titre se lance par défaut aux graphismes les plus bas, et nous vous recommandons d’y rester. En effet, PUBG Mobile est assez stable, mais subit quelques chutes de temps à autres tout de même. Malgré tout, il reste plaisant à jouer et toucher des frags ne posera pas de problème.

Nouveau jeu en 3D somme toute assez gourmand, Dragon Ball Legends passe lui aussi sans aucun problème. Le mieux dans tout cela est que le Redmi Note 5 ne chauffe pas le moins du monde : il s’agit vraiment d’un compagnon de jeu de choix.

Appareil photo

Pour assurer des photos réussies, le Redmi Note 5 s’équipe d’un capteur photo principal de 12 mégapixels avec des pixels de 1,4µm et un objectif ouvrant en f/1.9. Il est épaulé par un second capteur de 5 mégapixels servant à analyser la profondeur pour le mode portrait.

Dans de bonnes conditions lumineuses et en plein jour, impossible de se plaindre des performances du capteur, bien au contraire. Les couleurs sont juste, la dynamique assurée, et le piqué de l’image est vraiment très bon. Chapeau sur ce point : on aura bien du mal à trouver quoi que ce soit à critiquer.

En basse luminosité par contre, on sent que le capteur photo du Redmi Note 5 commence à peiner, comme il est naturel de constater sur les smartphones dans ce segment de prix. Le bruit se fait bien plus présent, et l’image perd en netteté à mesure que la lumière s’amenuise. Malgré tout, les couleurs sont tout de même bien respectées, et le résultat n’est pas extrêmement déplaisant… pour peu qu’on ne zoome pas trop dans l’image.

Le mode portrait assuré par son double capteur photo est très bon, avec une bonne appréciation des distances, du flou à appliquer en conséquence et une bonne détection des contours.

A l’avant, c’est un capteur 13 mégapixels avec des pixels de 1,12µm et un objectif ouvrant en f/2.0 qui se charge de rendre justice à votre faciès. Comme on pouvait s’y attendre, le résultat est très bon en plein jour, et bien plus lissé et bruité en basse luminosité.

L’effet bokeh est aussi disponible à l’avant, vous permettant de faire vos propres portraits. Celui-ci est purement logiciel, mais remplit excellemment bien son office… pour peu que vous ne soyez pas en contre-jour, puisque le HDR ne peut pas être activé dans ce mode. De quoi s’entourer d’une aura divine et s’attirer une nouvelle fois des comparaisons avec un certain monsieur de Nazareth…

D’ordre général, et particulièrement à ce prix, il faut bien avouer que ce Xiaomi Redmi Note 5 s’en tire sur la moyenne haute. Son rendu en basse luminosité et la qualité de son mode portrait sont au dessus du lot sur cette gamme.

Autonomie

Pour s’assurer une autonomie confortable, le Xiaomi Redmi Note 5 est équipé d’une batterie de 4 000 mAh, une taille que beaucoup de constructeurs évitent désormais suite aux déboires du Samsung Galaxy Note 7. Le constructeur chinois n’a pour le moment pas connu le même problème.

À l’utilisation, le Redmi Note 5 impressionne. Il est difficile de voir son pourcentage de batterie véritablement diminuer au quotidien, et son mode veille est particulièrement performant. En jeu, la consommation est bien sûr plus rapide… mais pas non plus extravagante, voire même dans le haut du panier de ce qu’il se fait actuellement.

Test d'autonomie Viser
  • Redmi Note 5 : 767
  • Nokia 7 Plus : 567
  • Xperia XA 2 Ultra : 719
  • Moto G6 Play : 691

Nous retrouvons le même constat sur notre test Viser qui simule une utilisation classique d’un téléphone. Avec son score, le Redmi Note 5 se place parmi les premiers de la classe. Notons toutefois qu’il met un certain temps à se charger (3 heures environ), faute d’un bloc d’alimentation compatible avec la Quick Charge fourni d’office.

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le Xiaomi Redmi Note 5 est disponible en France au prix conseillé de 199 euros. La version 4 Go de RAM / 64 Go de stockage testée ici est vendue 249 euros.

Test Redmi Note 5 Le verdict

design
8
Bien fini et agréable en main, le Redmi Note 5 rappelle à bien des égards le haut de gamme lorsque la tendance était au métal. Ses finitions sont excellentes, mais son double capteur protubérant et rappelant un peu trop l'iPhone l'empêche d'être aussi bon qu'il pourrait l'être.
écran
8
L'écran du Redmi Note 5 fournit un très bon contraste et une très bonne luminosité, particulièrement pour son prix. Il est également bien réglé en sortie d'usine, et offre de nombreux paramètres pour régler la dalle à son goût. Du très bon sur cette gamme.
logiciel
8
Au niveau du suivi, on ne jettera pas la pierre sur MIUI qui nous offre Android 8.1 Oreo dès la sortie de boîte. Au niveau de l'expérience... tout est très différent d'un Android pur, c'est indéniable. L'absence de tiroir d'applications est remarquée, tout comme l'inspiration iOS, mais la navigation par gestes est très bonne.
performances
8
Le Snapdragon 636 couplé à 4 Go de RAM fait des merveilles pour la fluidité du téléphone, mais reste limité sur certaines expériences. Tous les jeux se lancent et sont fluides, mais ne font pas des merveilles graphiques. Pour ce prix, c'est parfaitement compréhensible.
caméra
8
Le double capteur photo arrière du Redmi Note 5 n'a rien de très particulier, mais son utilisation est très simple et rapide et le rendu final toujours plaisant. Il tombe dans les mêmes écueils que ses compatriotes sur le même prix, mais moins profondément. Mention spéciale à son mode portrait très juste et agréable.
autonomie
8
Sa grande batterie de 4 000 mAh offre bien l'autonomie que l'on attend en voyant un tel chiffre. Le Redmi Note 5 se pose au dessus du lot en termes d'autonomie sur le prix concerné, mais est hélas freiné par un temps de charge long et l'absence d'un chargeur rapide en sortie de boîte.
Note finale du test 8/10
Le Redmi Note 5 a un petit peu tout pour plaire. Son design est réussi et bien fini, ses appareils photo sont très bons pour leur prix et il dispose d'une excellente autonomie. Bref : à ce prix, on serait tenter de foncer sans crier gare.

On ne peut toutefois ignorer que l'expérience MIUI n'est pas faite pour tout le monde, et que ce double capteur photo arrière à des airs d'un rival que beaucoup de fans d'Android préfèrent oublier. De plus, sa lente recharge aura vite fait de crisper en cas d'urgence.

Reste qu'à ce prix, il est difficile de trouver véritablement mieux. Sur la photo, il dépasse d'un cheveu le Honor 9 Lite. Sur l'autonomie, il dépasse d'un cheveu le Moto G6 Play. C'est véritablement sur l'expérience globale qu'il faudra vous décider. Si MIUI ne vous effraie pas, vous aurez là un excellent rapport qualité/prix, peut-être même le meilleur.
  • Points positifs
    • Capteur photo arrière convaincant
    • Très bien fini
    • Autonomie au dessus du lot
    • Android 8.1 Oreo d'entrée de jeu
  • Points négatifs
    • Du micro USB en 2018
    • iPhone es-tu là ?