Le fabricant chinois ZTE réfléchirait à un nouveau concept de smartphone pliable, un an après la présentation de son Axon M et de ses deux écrans séparés par une charnière. Cette fois-ci, un nouveau brevet de téléphone flexible plus abouti viendrait redorer son blason.

Dans le domaine des smartphones pliables, ZTE n’a pas vraiment créé l’unanimité. Le constructeur chinois s’est en effet laissé tenter par un concept pour le moins douteux, présenté à l’occasion du Consumer Electronics Show (CES) 2018, en janvier dernier : l’Axon M, dont le principe reposait sur un double écran séparé par une charnière placée sur la façade arrière de l’appareil mobile.

La charnière, toujours au rendez-vous

A l’époque, le concept n’avait pas vraiment convaincu la rédaction. Et pour cause : outre le design plus que discutable, les applications se lançaient indépendamment sur chaque écran, sans véritablement profiter de la surface totale. Mais les dirigeants semblent avoir compris la leçon au regard du dernier brevet déposé auprès de l’Administration nationale de la propriété intellectuelle chinoise, en février 2018.

Mis au jour le 12 décembre 2018, puis relayé par Mobielkopen et Tom’s Guide, le fichier repose sur des croquis de smartphone pliable dont le design rejoint sensiblement les concepts déjà présentés au cours des derniers mois. Si une charnière trouve toujours sa place à l’arrière du terminal, le téléphone déplié laisserait cette fois-ci place à un écran uni à même de se transformer en tablette.

Une large dalle à l’avant… contre une dalle unique à l’arrière

Plié, le smartphone s’équiperait d’un double capteur photo arrière et d’un lecteur d’empreintes digitales placé en son centre. Les documents ne mentionnent en revanche aucune explication technique et logicielle sur le fonctionnement du téléphone. Mais à en croire les dessins, c’est en dépliant le produit que l’écran uni ferait son apparition. La dalle avant faisant office d’interface pour smartphone se retrouverait quant à elle à l’arrière.

On peut donc se demander si cette dernière trouvera un nouvel usage jusque-là insoupçonné lorsque l’appareil mobile est déplié. Le fait est que ces illustrations proviennent d’un simple brevet qui n’a pas automatiquement vocation à devenir un produit final. Il n’empêche que la course au smartphone pliable a pris une toute nouvelle dimension depuis l’annonce de Samsung. Sans oublier la présentation d’un produit Huawei au Mobile World Congress (MWC) 2019, en février prochain.