Prévue pour 2023, la BYD Seal se montre sous tous les angles

 

Déjà dévoilée partiellement, la nouvelle BYD Seal se montre désormais à travers de nouvelles photos. Elle pourrait être lancée en Europe l’année prochaine.

BYD Seal

Vous ne connaissez pas encore BYD ? C’est tout à fait normal. Mais retenez bien ce nom, que vous risquez d’entendre pas mal au cours des prochaines années. Car si la marque chinoise, qui commercialise déjà de nombreux modèles n’est pour l’heure présente qu’en Asie, elle ne devrait plus tarder à s’exporter dans nos contrées.

Une évolution de taille pour la firme, que l’on doit à l’arrivée de plusieurs modèles électriques au sein de sa gamme, alors tout à fait en mesure de séduire la clientèle européenne et de répondre à nos normes très sévères. Après la Dolphin, une compacte zéro émission dévoilée l’an dernier, BYD s’apprête à lever le voile sur un autre modèle, qui sera vendu chez nous.

Un style séduisant

Il s’agit de la BYD Seal, une berline électrique qui a évidemment pour ambition de rivaliser frontalement avec la Tesla Model 3, qui reste actuellement le modèle branché le plus vendu en Europe. Si elle devrait être officiellement révélée à l’occasion du salon de Pékin, qui pourrait être repoussé au mois de juin, cette nouvelle venue se montre déjà à travers une nouvelle série de photos.

L’occasion d’avoir un bel aperçu de ses lignes, qui semblent plutôt réussies et qui ne devraient avoir aucun mal à séduire la clientèle, tant en Chine que dans les autres pays où elle sera commercialisée dans les prochaines années. En revanche, il faudra faire preuve d’un peu de patience avant de découvrir l’intérieur de la berline électrique, alors qu’aucune image n’a encore été dévoilée pour le moment.

Lancement européen en 2023

Au total, pas moins de trois versions seront proposées au sein de la gamme pour cette BYD Seal. La version la moins performante affichera alors une puissance de 204 chevaux issus de son unique moteur, tandis que la variante coiffant le catalogue associera deux moteurs électriques, revendiquant 218 et 204 équipés. Entre les deux, une déclinaison intermédiaire de 313 chevaux sera proposée, uniquement en propulsion.

Si jusqu’alors, la commercialisation en Europe n’avait pas été confirmée, nos confrères d’Automobile Propre soulignent qu’il serait tout à fait envisageable que la berline électrique soit finalement vendue sur le Vieux Continent. Si c’est bien le cas, elle devrait alors arriver dans nos contrées d’ici à l’année prochaine, même si la marque chinoise n’a pour l’instant rien confirmé à ce sujet.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles