À l’ère des enceintes intelligentes connectées, le grand nom du son Bose a choisi de sortir son Home Speaker 500 propulsé par Amazon Alexa. Mais arrive-t-elle à être aussi performante qu’intelligente ? Réponse dans notre test complet !

Ce test a été réalisé à partir d’un produit fourni par la marque.

Design

Le Bose Home Speaker 500 suit les grandes lignes du constructeur phare du monde audio en proposant un appareil d’apparence… modeste, sobre, épuré. Destiné à se faire oublier dans votre salon, il ne fait pas grand-chose pour sortir du lot de vos autres appareils domestiques.

Nous sommes donc en présence d’un ovale épais et lourd fait de métal brossé et percé sur tout le long du bas par la grille pour laisser passer le son de ses haut-parleurs. À l’arrière, on y trouve la prise auxiliaire jack femelle pour pouvoir connecter un appareil en filaire facilement. Sur la face avant, on retrouve un petit écran qui permet d’afficher l’heure et vos lectures en cours (avec affichage de la cover art de l’album en cours), surplombé d’une bande LED permettant d’apprécier la compréhension de vos actions de la part de l’engin.

Sur le haut, l’ovale désormais d’un plastique gris clair est là aussi percé sur ses contours de manière à pouvoir capter votre voix grâce aux huit micros intégrés tout du long. On y retrouve les touches capacitives classiques des appareils Alexa (action, silence, volume) en prime d’un bouton lecture/pause, d’une touche pour activer l’entrée auxiliaire, et une autre pour gérer le Bluetooth. Mais le plus important reste les 6 boutons numérotés qui sont en fait des boutons totalement personnalisables. Vous pouvez ainsi définir votre radio préférée sur la touche 1, une playlist particulière sur la 2, et ainsi de suite.

Cette partie supérieure est peut-être celle-là moins bien travaillée de tout le reste. Bien qu’agréable au toucher et très fonctionnelle, sa souplesse un brin trop prononcée fait que son contact tactile n’est pas forcément des plus convaincants. Lorsque l’on appuie sur les touches capacitives, il manque un retour physique quelconque qui nous renvoie notre pression, qu’il s’agisse d’une surface bien dure ou le clic d’un bouton. Ici, le châssis se ploie légèrement sous le doigt, ce qui n’offre pas un retour haptique satisfaisant à l’utilisateur.

Enfin, en bas, on retrouve simplement des pieds avec chacun un pad de caoutchouc mou pour une adhérence excellente. C’est aussi ici que vous devrez brancher l’alimentation coudée, qui dépasse du coup très discrètement du corps une fois l’appareil debout.

Ce design fonctionne. Le Bose Home Speaker 500 respire la sobriété tout autant que la solidité, et a bien l’aura d’un produit haut de gamme dont on attend des performances au-dessus du lot à la minute où notre regard est posé sur lui. Il faut aussi dire que la bonne réputation de Bose le précède.

Son

Le principal intérêt de cette enceinte est évidemment son son. Elle a donc bien intérêt à le réussir pour prouver sa valeur. Et une chose est sûre : c’est définitivement le cas.

Commençons tout d’abord par la puissance brute. Ici, nous avons une enceinte capable de remplir l’espace en un rien de temps, avec une puissance plus qu’étonnante comparativement au petit gabarit de l’engin. Faire résonner ma sélection de musiques dans l’intégralité des bureaux de Humanoid n’a même pas demandé que je pousse le volume à son maximum, où le son reste malgré tout clair et seules quelques lignes de basse saturent un peu. Rester au réglage moyen suffira à animer une grande soirée dans un 60m² sans le moindre problème.

La véritable surprise de cette enceinte n’est autre que ses basses. Bien définies, elles n’en sont pas moins puissantes et résonnent profondément, peut-être un brin trop par défaut pour certains types de musique, mais rien n’empêche de les baisser quelque peu dans les réglages de l’application. Le souffle émis par celles-ci fait vite comprendre la rainure prévue dans le design de l’enceinte : tout ceci est bien venteux !

Les aigus sont également surprenants. Bien définis, ils sont précis, mais ne manquent pas pour autant de chaleur. L’effet métallique souvent entendu n’est pas présent, et les voix qui en profitent ne s’en retrouvent que magnifiée. C’est un véritable plaisir pour l’oreille. Le son à 360° est parfait pour remplir une pièce tout autant que profiter des musiques avec une scène très large, qui avec ces bonnes ondes sont très bien retranscrites.

Tout n’est pas parfait cependant. Vous l’aurez sûrement compris : les médiums manquent encore un peu de netteté. Les plus simples sons ont tendance à se noyer dans la puissance des basses ou des aigus et manquent de définition. Sans dire qu’ils sont inaudibles, loin de là : ils sont quand même très clairs, mais gagneraient à être un brin plus respecté.

Nous restons vraiment sur une enceinte haut de gamme avec une expérience audio au-dessus de la moyenne. L’Amazon Echo Plus est évidemment loin derrière, mais le Google Home Max aussi : l’expertise de Bose lui donne une avance certaine sur ses concurrents plus Tech.

Installation et configuration

L’installation de la Bose Home Speaker 500 est assez simple. Elle se base avant tout sur la géolocalisation et l’application Bose Music. Lorsque l’enceinte est branchée pour la première fois, elle vous demande de télécharger la fameuse application : c’est avec elle que vous réaliserez votre configuration initiale.

La première étape sera de créer votre compte Bose, obligatoire pour utiliser l’application. Ensuite, il vous suffira de rentrer les identifiants du Wi-Fi sur lequel vous souhaitez vous connecter. À partir de là, la véritable personnalisation de votre enceinte peut démarrer. Vous lui donnez tout d’abord un nom (bureau, salle de bain, office, qu’importe) et activez ou non la possibilité pour d’autres utilisateurs de se connecter à votre enceinte… Nous y reviendrons dans la partie utilisation.

Partage activé ou non, il est temps de connecter votre service de streaming préféré entre Amazon Music, Deezer, SiriusXM et Spotify. Sachez que vous pouvez tout à fait connecter un compte de chaque service si vous le souhaitez. L’enceinte étant propulsée par Amazon Alexa, ne vous attendez pas à retrouver YouTube ou Google Play Musique à cette étape. D’ailleurs, la dernière configuration permet d’activer ou non Alexa, et d’en sélectionner la langue d’utilisation. Il vous faudra un compte Amazon pour cela.

Si nombreuses que puissent apparaître au premier coup d’œil ces options, le processus en lui-même est en vérité très simple et l’étape la plus compliquée de toutes ne reste finalement que de rentrer les mots de passe de ses services. C’est une réussite de ce point de vue.

Pour ce qui est des configurations, ne vous attendez cependant pas à pouvoir maîtriser parfaitement votre son. Bose a sa signature et y tient, faisant que les seuls réglages audio disponibles sont deux réglettes pouvant augmenter ou baisser les basses et le Treble. Pas d’égaliseur précis pour les audiophiles.

En termes de paramètres de la machine uniquement, c’est une nouvelle fois sommaire passée la première configuration. Vous pourrez retoucher le nom de votre produit, changer de compte et de langue pour Amazon Alexa ou activer/désactiver le fameux partage de votre enceinte. Sur les petites œuvres, on compte le réglage de la langue, l’affichage ou non d’une horloge en mode veille, et l’atténuation automatique de l’écran.

C’est… tout. Bien qu’utilisant Amazon Alexa, l’application forcée par Bose ne permet pas de revoir les configurations classiques pourtant importantes pour l’assistant vocal, notamment la géolocalisation, et ne permet pas de découvrir de nouveaux skills pour l’assistant facilement quand bien même l’enceinte est évidemment compatible. Il faudra la jouer à la dure, et chercher de soi-même sur son smartphone ou son ordinateur afin de maximiser le potentiel de son Bose Home Speaker 500.

À l’utilisation

Connecter un appareil filaire ne revient qu’à brancher votre câble et appuyer sur « AUX ». Connecter n’importe quel appareil Bluetooth revient à appuyer sur le logo Bluetooth, faire l’appairage comme vous l’avez probablement déjà fait 1000 fois, et jouer votre musique. Sur ce point, le Bose Home Speaker 500 est loin de décevoir puisqu’il reprend des réflexes déjà bien ancrés chez l’utilisateur moyen.

Pour ce qui est de l’usage, c’est une tout autre chose. Le point le plus décevant de cette enceinte est finalement l’obligation de devoir utiliser l’application liée pour avoir vraiment le contrôle de vos actions. Sans cela, vous vous retrouvez avec un Alexa mal intégré qui vit plus en parallèle du système qu’il ne le contrôle, et des touches limitées qui ne permettent que de temporiser les actions plutôt que les réaliser.

Laissez-moi vous donner un exemple concret : j’ai ajouté l’album A Night at the Opera de Queen — en provenance d’Amazon Music — sur l’une des touches de préréglages, faisant qu’il se lance automatiquement dès que je le touche. Si je veux passer à la piste suivante, Alexa ne fonctionne pas : « passe à la piste suivante » ne fait que provoquer une demande de chanson, n’importe laquelle, de la part de l’assistant.

Aucune touche n’est prévue à cet effet, et l’écran — qui n’est pas tactile — ne permet aucune forme d’interaction. Seule l’application me permettra d’exécuter cette commande pourtant basique. L’écran est d’autant plus dispensable qu’il n’est pas non plus utilisé par l’intelligence artificielle sur des taches pourtant simples comme afficher la météo : il n’est vraiment là que pour fournir la pochette de l’album en cours. Du gâchis.

Restent les six touches programmables, qui sont une bonne addition pour quiconque a déjà ses larges playlist de soirée et sa radio favorite. Facilement configurables via l’application, elles sont très accessibles et font exactement ce qu’on leur demande : faciliter l’accès aux usages quotidiens.

Rajoutons cependant une mésaventure personnelle : connecté à mon compte Amazon Prime (qui intègre certains titres d’Amazon Music gratuitement, notamment du Queen), l’assistant vocal refuse de lancer la moindre musique quand bien même tout est parfaitement configuré et que la même opération fonctionne parfaitement bien sur un appareil Echo. L’intelligence artificielle n’a pour seule réponse que « undefined ». Ne serait-ce pas plutôt « unrefined » ? La lancer à partir d’Amazon Music dans l’application Bose Music ne pose aucun problème.

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le Bose Home Speaker 500 est vendu au prix conseillé de 445,95 euros, en coloris noir ou argent. Actuellement, on peut le retrouver en promotion aux alentours de 400 euros.

Note finale du test 8/10
La Bose Home Speaker 500 est une excellente enceinte sans fil, qui fait honneur à l'histoire du constructeur Bose et sa signature sonore si spécifique cherchée par de nombreux audiophiles. L'avoir est sûr de vous procurer énormément de plaisir auditif, sur une grande variété de sons.

Ceci étant, en tant que produit, le Home Speaker 500 est plus que perfectible. Ce pour une raison simple : il se présente comme une enceinte intelligente. Et à ce petit jeu, son intelligence n'existe qu'en parallèle à l'expérience audio et n'est pas vraiment intégrée. Si ça avait été le cas, on aurait là une enceinte intelligente connectée démente.

Sortie de ça, il ne s'agit « que » d'une excellente enceinte.
  • Points positifs
    • Le son Bose
    • Des basses étonnamment puissantes
    • Sobre et bien construit
    • Toutes les options qu'on attend
  • Points négatifs
    • Alexa n'est pas vraiment intégré
    • Les mid pourraient être meilleurs encore