La production du SUV électrique haut de gamme de Faraday Future, connu sous le nom de FF91, devrait débuter d’ici la fin du premier trimestre 2019. Et viendrait ainsi marcher sur les plates-bandes de Tesla, son principal concurrent.

Faraday Future la miraculée. Ainsi pourrait-on surnommer l’entreprise américaine sauvée il y a plusieurs mois par des investisseurs chinois. Car oui, Faraday Future a bel et bien failli mettre la clé sous la porte, la faute à des difficultés financières inquiétantes. Tout commençait pourtant bien à l’occasion du Consumer Electronics Show (CES) 2017, événement durant lequel la compagnie a officiellement présenté son modèle FF91, SUV électrique haut de gamme venant directement concurrencer Tesla.

Evergrande Health à la rescousse de Faraday Future

La suite de l’aventure s’est avérée délicate, en raison d’un entrepreneur sulfureux répondant au nom de Jia Yueting, dont la société LeEco, principal actionnaire, n’a pas su assumer ses responsabilités face à des investissements massifs et précipités dans divers secteurs technologiques. À tel point que M.Yueting a été placé sur une liste noire nationale suite à une colossale dette de 480 millions de yuans (environ 62 millions d’euros) impayée.

Bref, Faraday Future a traversé les épreuves avant de véritablement se relever. Et la firme californienne peut notamment remercier Evergrande Health, spécialisée dans les centres de santé pour les retraités, dont l’investissement de deux milliards de dollars en novembre 2017 lui a fait un bien fou. Revigorée, Faraday Future pouvait alors enclencher la seconde en lançant les phases finales de validation des batteries, données thermiques et propulseur de son produit, en juillet dernier.

700 kilomètres d’autonomie, 1050 chevaux

Et sa grande forme se confirme encore plus suite à la récente annonce d’Evergrande Health, mise en lumière par le South China Morning Post. Le premier trimestre 2019 devrait ainsi être marqué par le coup d’envoi de la production de la FF91, visiblement fin prête à débarquer sur le marché des véhicules électriques. Et au vu de ses caractéristiques, le modèle sino-américain n’a rien à envier aux bolides de Tesla.

D’une puissance de 1050 chevaux et dotée de trois moteurs, la FF91 dispose d’une large autonomie de 700 kilomètres. De quoi réaliser des grandes distances sans la peur de tomber en panne d’électricité. Pour les férus de vitesse, sachez qu’elle atteint aussi les 97 km/h en l’espace de 2,39 secondes seulement, la plaçant ainsi comme une voiture électrique de luxe dont la gamme de prix se situerait entre les 150 000 et 200 000 dollars.

Cette nouvelle laisse donc présager une commercialisation dans le courant de l’année 2019. Avis aux amateurs.