Trajet Uber : quelles mesures d’hygiène adopter pendant le coronavirus ?

À lire avec attention et sérieux

 

A l’instar de Vélib’ Métropole, le service de VTC Uber a communiqué une liste de mesures d’hygiène à respecter à la lettre durant un trajet. Garder en permanence une fenêtre ouverte en fait par exemple partie.

Confinés depuis le mardi 17 mars, à midi, pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), les Français n’en restent pas moins autorisés à effectuer quelques sorties selon des motifs précis édictés par le gouvernement. Non sans oublier d’emporter avec soi la fameuse attestation de déplacement dérogatoire et le justificatif de déplacement professionnel, à retrouver sur le site du ministère de l’Intérieur.

Ne pas monter à l’avant

Pour les personnes contraintes de se rendre sur leur lieu de travail, l’une des meilleures alternatives pour éviter le métro, à titre d’exemple, reste le Vélib’. Le service francilien a d’ailleurs publié une liste de précautions à prendre que Frandroid vous a résumée dans cet article. Pour participer à cette prévention collective, le service de VTC Uber leur a rapidement emboîté le pas en communiquant lui aussi ses propres conseils.

Uber

Interdiction de monter à l’avant !

En cas de trajet en UberX, Comfort, Berline, Van, Green ou Access (courses accessibles aux fauteuils roulants), les courses Pool et le service JUMP étant temporairement suspendus en France, cinq mesures principales doivent être appliquées, selon un mail envoyé par l’entreprise :

  • Lavez-vous les mains. Avant et après votre course, pensez à vous laver les mains ;
  • Couvrez-vous la bouche et le nez quand vous toussez. Toussez ou éternuez dans votre mouchoir ou dans votre coude ;
  • Ne montez pas à l’avant. Gardez un espace de sécurité en vous asseyant à l’arrière ;
  • Ouvrez la fenêtre. La fenêtre doit être ouverte en permanence afin de garantir une bonne aération ;
  • Ne laissez pas vos éventuels déchets. À la fin de la course, emportez vos éventuels déchets avec vous.

Un chauffeur autorisé à refuser un passager

Sur son site internet, Uber précise qu’un chauffeur « est autorisé à refuser l’accès du véhicule à une personne présentant des symptômes d’infection au COVID‑19 », et qu’un nettoyage avec désinfectant du véhicule est effectué au moins une fois par jour. « La présence de plusieurs passagers est admise aux places arrière », ajoute la marque. Mais le comportement le plus adéquat reste inchangé : rester chez soi.

Les derniers articles