Dévoilés en mars 2019, les produits électriques de la jeune marque Fuell, que sont le vélo Fluid et la moto Flow, entrent dans une nouvelle phase de leur développement : les précommandes ont été lancées, pour un succès déjà garanti.

Il y a un peu plus d’un mois, FrAndroid se faisait l’écho d’une jeune pousse récemment sortie de terre répondant au nom de Fuell. Créée par un trio d’entrepreneur — Erik Buell, Frédéric Vasseur et François-Xavier Terny — dont l’expertise dans le domaine n’est plus à prouver, la marque américaine a relevé le défi de l’électrique au travers de deux produits distincts : le vélo Fluid et la moto Flow.

Comme promis par l’entreprise, de nouvelles informations à leurs sujets ont été communiquées en ce mois d’avril 2019. Mais surtout, le binôme électrifié bénéficie d’une période de précommandes récemment lancée sur le site officiel et la plateforme Indiegogo. L’occasion de jeter un œil attentif à leur fiche technique respective, que la start-up a récemment mis à jour.

Fluid : une autonome débordante

Le vélo Fluid rencontre un succès phénoménal. Voilà le premier constat que l’on pourrait établir au regard des 98 donateurs recensés en l’espace de quelques jours, générant une cagnotte de 166 718 euros. Cette dernière est susceptible de grossir d’ici l’échéance fixée par la firme d’outre-Atlantique, à savoir dans 28 jours. Comme précisé le mois dernier, Fluid se décline en deux versions : le Pedelec classique et le S-Pedelec.

Dans les deux cas, une double batterie de 1008 Wh s’invite sur le modèle, leur conférant une grande autonomie de 200 kilomètres — l’une des meilleures du secteur. La puissance du moteur diffère selon les versions : 250 W pour le premier, 500 W pour le second. De quoi filer à une allure maximale de 25 et 45 km/h, respectivement. Mais la législation française n’autorise pas les vélos électriques à rouler aussi vite (45 km/h). En cas d’achat, privilégiez donc le Pedelec classique pour respecter la loi.

Un été 2019 aux côtés de Fluid

Deux heures et demie : c’est le temps qu’il faudra patienter pour retrouver 80 % de son énergie. Comptez cinq heures pour tutoyer les 100 %. Au cadre en aluminium s’ajoutent des freins à disque hydrauliques et un écran IPS de 3,2 pouces, sur lequel apparaissent vos modes de conduite (cinq au total), la vitesse ou encore l’état de la batterie, pour un poids total de 31 kilos.. En bonus, un port USB complète cette touche de connectivité.

Pour toucher un très large public, les instigateurs du projet n’ont pas hésité à multiplier les coloris : argent, gris/noir, noir/rouge, rose/doré, doré et bleu. Les tailles M ou L s’adapteront également à tous les gabarits. Mais les prix fixés ne conviendront cependant pas à tous les porte-monnaie : le Pedelec à batterie unique grimpe à 2055 euros, contre 2234 euros pour la double batterie, lorsque le S-Pedelec chatouille les 2559 euros. Précisons que cette grille tarifaire bénéficie d’une ristourne oscillant entre 24 et 30 %. Date de livraison : août 2019.

Flow, une puisse en demi-teinte

Pour compléter leur catalogue de produits dédié à la mobilité urbaine électrique, Fuell a également focalisé une partie de ses efforts sur une moto : la Flow. Celle-ci ne dispose pas d’une mise en exergue sur Indiegogo, mais reste précommandable directement à partir du site officiel. Et au même titre que son homologue Fluid, ses caractéristiques techniques ont été officiellement publiées.

Flow se décompose également en deux versions : celle équipée d’un moteur de 11 kW, l’autre embarquant un moteur de 35 kW, pour un couple global de 750 Nm. Mais la déception sera au rendez-vous pour les amateurs de sensation : sa vitesse de pointe ne dépasse pas les 88 km/h, bien qu’une option à la demande à 136 km/h soit envisageable. Des performances, dans tous les cas, très modestes.

Une moto pour la ville

Rassurez-vous, la Fluid se rattrape avec son accélération : il lui suffit de 0,8 seconde pour atteindre les 30 km/h, 1,6 seconde pour filer à 60 km/h et 2,7 secondes pour grimper à 96 km/h, malgré son poids de 180 kilos. De ce côté, la moto ne déçoit pas. Sa batterie de 10 kWh, rechargeable en 30 minutes grâce à une charge rapide (CCS Type 2, DC), lui offre une autonomie de 240 kilomètres. De quoi effectuer de courtes et moyennes distances en toute tranquillité.

Le deux-roues électrique épouse les joies de la technologie au regard des composants privilégiés par les équipes d’ingénieurs : détecteur d’angle mort, système anticollision, caméra arrière, système antiblocage des roues (ABS) et freinage régénératif. Sans oublier une application dédiée, sobrement intitulée Flow, laquelle permet d’accéder au port de recharge, de relever le siège et de consulter l’état de la batterie.

Garantie deux ans, la Fluid est susceptible de convaincre les plus hésitants grâce à sa disponibilité en leasing, ou en location avec option d’achat (LOA). Un utilisateur se réserve ainsi le droit d’activer, ou pas, l’option d’achat après une période de location. Un moyen pour lui de conforter sa prise de décision. Disponible en sept coloris (noir, bleu, beige, bordeau, rouge, blanc, camel), la moto électrique de Fuell s’affiche aux prix de 10 995 ou 11 996 dollars selon les versions. Date de livraison : 2020.