L’un des derniers brevets déposés par Amazon suscite des inquiétudes : il s’agit de lunettes de réalité augmentée qui traqueraient les employés de la firme afin d’améliorer leur productivité. La firme n’a pas tardé à réagir.

Mise à jour du 9 août 2018 : 

Amazon a réagi à la publication de cet article. La réponse est disponible en bas de page.

Article original du 7 août 2018 :

Déjà bien ternie par des scandales liés au traitement borderline de ses employés, l’image d’Amazon ne risque pas de s’améliorer après la publication de l’un de ses derniers brevets déposés au Bureau américain des brevets et des marques de commerce. Repéré par Gizmodo, ledit brevet correspond tout simplement à des lunettes de réalité augmentée adressées au personnel des entrepôts. L’objectif : optimiser leur productivité. En sachant que les dispositifs AR de ce type ont déjà prouvé à maintes reprises leur efficacité dans certains cadres professionnels, l’idée se veut intéressante.

Système de GPS

Intitulé « Augmented Reality User Interface Facilitating Fulfillment », le fichier détaille les différents usages offerts par ce dispositif qui faciliterait par exemple la navigation de l’utilisateur dans les immenses entrepôts de la firme de Seattle. Au milieu des énormes stocks, l’employé serait ainsi guidé avec précision et de manière optimale vers certains produits. L’appareil serait également capable de transmettre des consignes et d’afficher des informations visuelles, toujours dans le but d’améliorer la productivité.

Sauf que voilà, les dessous de ce projet n’ont rien de très joyeux. Les lunettes AR seraient en effet capables, grâce à des système de tracking, de récolter des données pour le moins dérangeantes : vitesse de marche de l’utilisateur ou encore emplacement précis. Et ainsi posséder toujours plus de data sur ses employés, dont le quotidien professionnel sera connu sur le bout des doigts par le géant du e-commerce. Ce système intrusif en rappelle d’ailleurs un autre : le fameux bracelet électronique pour déterminer le mouvement des mains.

Mais rassurez-vous, ce n’est qu’un brevet. Et avant qu’un brevet ne devienne réalité, l’eau aura le temps de couler sous les ponts. Il n’empêche la compagnie actuellement dirigée par Jeff Bezos nous donne une idée plus ou moins claire du chemin managerial qu’elle souhaite emprunter.

La réponse d’Amazon

« Cette demande de brevet ne vise absolument pas la surveillance des collaborateurs. Depuis toujours, les technologies accompagnent et font progresser les entreprises. Les lunettes connectées et les affichages tête haute sont déjà très utiles dans de nombreuses applications : la transmission d’informations aide les chirurgiens lors des opérations, les conducteurs pour des trajets plus sûrs, et les athlètes pour atteindre leurs objectifs. Nous réfléchissons sans cesse à des moyens innovants d’améliorer encore et toujours le quotidien des collaborateurs. C’est notamment le cas avec ce concept de lunettes de réalité augmentée, grâce auxquelles les collaborateurs des centres de distribution n’auraient plus à transporter les scans actuellement utilisés dans les entrepôts du monde entier pour localiser les articles à expédier aux clients ».