Cette voiture électrique se transforme en véritable salle de cinéma et en fait un peu trop

 

La start-up italo-américaine Aehra donne de nouvelles informations sur sa première voiture électrique. Un SUV que l'on avait déjà aperçu et qui dévoile désormais son poste de conduite qui ne fait pas dans la simplicité. Mais, n'est-ce pas un peu trop ?

Source : Aehra

Depuis quelque temps, de nombreuses marques nouvelles font leur apparition sur le marché. Citons notamment Zeekr, Geometry ou encore Liux, venue d’Espagne avec un étonnant SUV électrique baptisé Animal. Mais aujourd’hui, c’est un autre constructeur qui fait à son tour parler de lui. Il s’agit d’Aehra, une start-up italo-américaine basée à Milan en Italie. En novembre 2022, la jeune entreprise fondée un peu plus tôt dans l’année dévoilait son premier véhicule.

Une véritable débauche d’écrans

Il s’agit alors d’un grand crossover de 5,10 mètres de long au style très dynamique avec ses lignes particulièrement agressives. Si le constructeur dirigé par Hazim Nada n’a pas encore dévoilé le nom de ce nouveau modèle, il a déjà montré son design extérieur. Celui-ci a été conçu par Filippo Perini, qui a surtout officié au sein du Centro Stile de Lamborghini.

Source : Aehra

Après nous avoir donné l’eau à la bouche avec son design extérieur, le premier modèle de Aehra nous montre maintenant son poste de conduite. Le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci ne devrait laisser personne indifférent. Accessible via des portes en élytre, l’habitacle du SUV semble épuré, pourtant il est surtout technologique.

Source : Aehra

Pour cause, si un seul écran est présent, celui-ci occupe l’intégralité de la largeur de la planche de bord. Si la marque américano-européenne n’est pas la première à proposer un affichage de ce type, avec notamment la Mercedes EQS et son Hyperscreen de 1,40 mètre de large, elle fait tout de même encore plus fort. Car le poste de conduite peut alors se transformer en véritable salle de cinéma, comme le montre le communiqué de la marque.

Comment ? Grâce au grand écran, dont la taille exacte n’a pas été communiquée, qui se déploie alors en hauteur et qui obstrue ainsi quasiment l’intégralité du pare-brise. Bien sûr, cette fonctionnalité ne peut s’utiliser qu’à l’arrêt, puisqu’une fois la voiture en marché, la dalle s’escamote pour adopter une taille plus acceptable. On remarquera également deux petits écrans affichant les images issues des rétroviseurs caméras, ainsi qu’un 3ᵉ positionné un peu plus bas et servant aux réglages de la climatisation.

Le confort avant tout

Profitant d’un empattement de trois mètres de long, le SUV électrique peut accueillir quatre joueurs de basket de la NBA comme le précise la marque. Il est par ailleurs possible de choisir une version dotée de cinq sièges, habillés de cuir et de fibre de carbone. À noter que ces derniers ont été conçus pour proposer un excellent maintien en conduite sportive, tandis qu’ils sont par ailleurs inclinables pour permettre aux occupants de se reposer durant les longs voyages.

Nul doute que les passagers en auront besoin, alors que la start-up annonce une autonomie supérieure à 800 kilomètres, ridiculisant alors le Tesla Model X. En revanche, elle ne donne pas d’indication sur la recharge, alors qu’Automobile Propre évoque un système 800 volts permettant de remplir la batterie rapidement. La puissance devrait quant à elle osciller entre 550 et 600 kW, soit l’équivalent de 747 à 815 chevaux. Mais là encore, rien n’a été confirmé.

Aucun prix n’a été annoncé pour le SUV, dont les commercialisations devraient débuter dans le courant de l’année 2025. En avril 2023, la marque prévoit également de lever le voile sur une berline électrique, lancée simultanément.

 


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.

Les derniers articles