La 3GPP en charge des normes de téléphonie mobile a annoncé la validation des spécifications de la 5G en release 15.

La 5G approche et tous les acteurs de l’industrie mobile (constructeurs, opérateurs, etc.) s’y préparent. En décembre 2017, la 3GPP annonçait la définition d’un premier standard 5G dit « Non Standalone », c’est à dire utilisant un cœur de réseau 4G.

Cette première norme permettait aux acteurs de commencer leurs tests, grâce au spectre des fréquences utilisé par la 5G qui en fait partie.

Selon le calendrier, il fallait attendre juin 2018 pour la version finale de la 5G « standalone », et c’est désormais chose faite.

La « vraie » 5G

La 3GPP a en effet annoncé la fin des travaux sur la norme 5G avec la « Release 15 » qui englobe toutes les spécifications de la 5G « standalone ». Cette dernière va permettre aux opérateurs de commencer les travaux de déploiement à grande échelle de la 5G, pour commencer sa commercialisation à l’horizon 2020-2021.

Cette nouvelle norme doit pour rappel permettre une nouvelle augmentation des débits, mais surtout une réduction drastique de la latence ce qui débloquera de nouveaux usages, aussi bien professionnels (comme l’automatisation des infrastructures) que grand public avec le streaming de jeu vidéo par exemple.

À lire sur FrAndroid : Réseau 5G : tout ce qui va changer, quels usages et pourquoi la technologie est importante