Le président américain Donald Trump a apporté son soutien à une réforme du système actuel  pour accélérer le déploiement du réseau sans fil 5G « et même 6G ».

A travers deux tweets envoyés ce jeudi 21 février 2019, le président des Etats-Unis a souhaité avoir une technologie de réseau sans fil « beaucoup plus puissante, plus rapide et plus intelligente » que les réseaux actuels. Il a déclaré que le moyen d’y parvenir était la concurrence plutôt que le système actuel de contrôle oligopolistique du spectre sans fil par les grands groupes de telecom.

Dans un premier temps, les tweets de Donald Trump ont été interprétés à tort comme un signe d’assouplissement de la position de l’administration sur les entreprises chinoises telles que Huawei et ZTE. Mais la signification des tweets a été clarifiée par Brad Parscale, le directeur de campagne en charge des  des élections américaines de 2020.

Même si le tweet de Donald Trump montre une méconnaissance technique des réseaux sans fil quand il évoque la 6G, le président américain s’attaque néanmoins au système actuel qui est au passage très similaire à celui que l’on trouve en France.

En effet, comme en France, les États-Unis répartissent le spectre sans fil dans le cadre de ventes aux enchères ponctuelles qui permettent aux opérateurs mobiles de devenir propriétaires (sur une période précise) de bandes de fréquences, même lorsque ces dernières sont sous-utilisées. Ce système conduirait à moins de concurrence et d’innovation sur le marché des réseaux sans fil, selon les critiques de Donald Trump et de son équipe de campagne.

Donald Trump pousse donc une nouvelle réforme du système de partage du spectre où de nombreux concurrents pourraient faire des offres pour un accès à court terme à de la bande passante non utilisée. Cet accès à une largeur de bande sans fil serait négociable, le prix serait établi avec précision en fonction de la demande en temps réel, tout comme le prix d’un titre sur les marchés financiers.

Les prochaines évolutions de la 5G – probablement ce à quoi Trump fait référence lorsqu’il parle de 6G – pourraient permettre de distribuer la bande passante en temps réel plutôt que de la réserver en permanence à des acteurs. Ce nouveau système renforcerait la concurrence et l’innovation, tout en faisant baisser les prix. En effet, les prix des abonnements mobiles sont très élevés aux Etats-Unis, avec des quantités de data bien au-dessous de ce que nous avons en France.

Par exemple, un forfait avec 50 Go de data est proposé à 70 dollars par mois (environ 62 euros) chez T-Mobile, avec un engagement de 12 mois et sans aucune subvention de smartphone.