Martin Bouygues, grand chapeauteur de l’opérateur portant son nom, s’est une nouvelle fois exprimé sur un éventuel retour à trois opérateurs. Selon lui, c’est devenu tout simplement impossible.

Le retour à trois opérateurs. Voilà une idée qui ne cesse de pointer le bout de son nez depuis maintenant trois ans, après qu’Orange ait failli racheter Bouygues en 2016.

Fusion, pas fusion ? Depuis cet événement, les divers opérateurs du marché aiment à danser autour de l’idée sans que rien ne se fasse pour autant. Martin Bouygues, fondateur de l’opérateur portant son nom, est revenu une nouvelle fois sur cette idée.

Martin Bouygues n’est plus pour un marché à trois opérateurs

Les journalistes de Challenges l’ont en effet entendu déclarer auprès de ses investisseurs : « je crois que c’est un mouvement qui est devenu impossible ». Cependant, il n’accuse pas nécessairement une éventuelle mésentente des opérateurs : « C’est un choix politique qui a été fait, il faut l’assumer. […] Il s’est fait avec 10 milliards d’euros de pertes, des dizaines de milliers de pertes d’emplois, des investissements considérables ».

Il faut dire, comme l’homme d’affaires le souligne, que la situation est bien différente. En 2016, les difficultés de Bouygues pouvaient justifier un tel rapprochement. En 2019, alors que tous les opérateurs sont en bonne santé financière, il est difficile de remettre sur le tapis la moindre consolidation.

Est-ce vraiment la fin du dialogue ? La danse risque bien de continuer, puisque le développement de la 5G arrive et avec elle de nombreux investissements à faire pour les opérateurs. Auquel cas, rien n’interdirait que nos acteurs télécoms relancent encore les spéculations, comme ils le font maintenant depuis trois ans sans que rien ne change.