Le PDG d’Altice Europe, détenteur de SFR, l’assure : un retour à trois opérateurs se fera « assez rapidement », mettant en avant une entente déjà assurée entre les différents acteurs.

Le marché français des télécoms va-t-il revenir à trois opérateurs ? La question est sur toutes les lèvres depuis le mariage raté d’Orange et Bouygues Telecom, qui aura montré au public que les acteurs tentaient de s’entendre en privé.

SFR a fait miroiter la possibilité d’être racheté en début d’année, tandis que le sujet ne cesse de revenir dans la bouche de Stéphane Richard, PDG d’Orange. Alain Weill, PDG d’Altice Europe, est revenu une nouvelle fois sur le sujet à l’occasion d’un événement parisien.

Selon Bourse Direct, l’homme d’affaires a déclaré que la consolidation des télécoms en France se fera « assez rapidement ». Il indique du même temps que les quatre acteurs que sont Orange, Bouygues, SFR et Free Mobile sont sur la même longueur d’onde : « On s’entend généralement pour dire que la consolidation a du bon sens ».

Les mêmes arguments sont une nouvelle fois entendus : le déploiement de la 5G et l’investissement coûteux qu’il demande forcent quelque peu la main des acteurs les moins stables du secteur.

Comme le souligne Bourse Direct, ces simples propos ont eu un impact direct pour l’action de nombreux acteurs : Iliad a pris 3 % et Altice 10 % en fin de séance. Se pourrait-il que ce petit jeu médiatique soit dans ce but ?