Prise en main de l’Asus ROG Phone 5 : une montée en puissance tout en élégance

La quatrième génération

 

Mercredi, Asus a dévoilé la nouvelle génération de son smartphone gaming. Le ROG Phone 5 reprend la recette de ses prédécesseurs et y ajoute encore plus de puissance ainsi que davantage de possibilités pour les joueurs. Le tout dans un design plus élégant et à un prix revu à la baisse.

Le ROG Phone 5

Le ROG Phone 5 // Source : FRANDROID / Arnaud GELINEAU

En Europe, le marché du smartphone gaming peine encore à véritablement décoller alors qu’il fait fureur en Asie. Mais cela n’empêche pas Asus de continuer à propose ses ROG Phone et d’en améliorer la recette année après année pour en faire davantage des appareils de pointe avec de sérieux atouts pour les joueurs.

Ce mercredi, l’entreprise taïwanaise a présenté sa nouvelle génération et une famille cette fois : les ROG Phone 5. Un même produit avec des spécificités identiques, mais peaufiné selon les envies et les budgets. Avant de nous attarder plus tard sur les ROG Phone 5 Pro et ROG Phone 5 Ultimate, voici un premier aperçu du modèle « d’entrée de haut de gamme ».

Fiches techniques du ROG Phone 5

Modèle Asus ROG Phone 5
Version de l'OS Android 11
Interface constructeur ROG Gaming
Taille d'écran 6.78 pouces
Définition 2448 x 1080 pixels
Densité de pixels 395 ppp
Technologie AMOLED
SoC Snapdragon 888
Puce Graphique (GPU) Adreno 660
Mémoire vive (RAM) 8 Go, 12 Go, 16 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 13 Mpx
Capteur 3 : 5 Mpx
Appareil photo (frontal) 24 Mpx
Enregistrement vidéo 8K@30 fps
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.2
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 6000 mAh
Dimensions 77,2 x 172,8 x 10,29 mm
Poids 238 grammes
Couleurs Noir, Blanc
Indice de réparabilité ?
6,7/10
Prix 799 €
Fiche produit Voir le test

Un design plus élégant, un écran toujours aussi impressionnant

On prend le même et on recommence à peu près. Comme pour le ROG Phone 3 par rapport au modèle précédent, Asus modifie par petites touches l’apparence tout en gardant le look qu’on prête au smartphone gaming de la marque. Le ROG Phone 5 est cependant légèrement plus élancé que son prédécesseur. En main, on le sent moins massif avec ses 173 x 77 x 9,9 mm. Il reste cependant un appareil d’un bon gabarit et d’un bon poids (239 g). Le choix du noir et du rouge pour l’habiller le rend encore plus discret et, au fil des années, Asus gomme son aspect « machine de jeu mobile » avec des traits plus fins et un design bien plus soigné. On note notamment la trappe de la carte double SIM teintée de rouge.

La gamme ROG Phone 5

La gamme ROG Phone 5 // Source : Asus

 

Il arbore cette fois un écran Amoled de 6,78 pouces Full HD HDR10+ (2248 x 1080p) protégé par du verre Corning Gorilla Victus, promis comme le plus résistant jamais fabriqué (aux chocs jusqu’à 2 m et aux rayures notamment). Pas de montée en qualité QHD pour cette dalle signée Samsung, mais qui reste sacrément lumineuse à première vue avec sa luminosité de 800 nits pouvant atteindre 1200 nits, une meilleure plage dynamique et un Delta E < 1. Les couleurs sont assez éclatantes et il est possible de profiter de l’écran dans toutes les positions, à l’intérieur comme en extérieur en pleine lumière.

L’amélioration de la technologie DC Dimming (qui limite le scintillement et améliore la luminosité) et le filtrage renforcé de la lumière bleue rendent le tour agréable. Mais la force de la dalle est ailleurs : un taux de rafraîchissement qui peut toujours aller jusqu’à 144 Hz, un temps de réponse de 1 ms et un échantillonnage tactile qui grimpe à 300 Hz pour une latence ultra-faible (24,3 ms en toucher et 18 ms en glisser). Une dalle qui s’annonce extrêmement précise en jeu et, en effet, sur les premiers essais, la réaction au tactile fait sensation.

Prise en main de l&rsquo;Asus ROG Phone 5 : une montée en puissance tout en élégance

On note des bordures plus affinées de 25 %, notamment en haut où le capteur photo a pris position sur le côté droit. Ici, il sert à une rapide reconnaissance du visage qui ne semble pas la plus sécurisée, mais elle a le mérite d’être rapide. Vous pouvez également avoir recours au lecteur d’empreinte situé sous l’écran à l’avant et qui est aussi très réactif, ou bien opter plus traditionnellement pour un schéma, voire un code.

Le retour de la prise jack

Sur les tranches, en tenant le ROG Phone 5 à l’horizontale, on aperçoit trois micros sur la gauche, sur la tranche latérale supérieure et sur la droite à proximité du port de chargement USB-C très décalé vers le bas pour ne pas gêner la main du joueur en cas de jeu. Le quatrième micro se situe au dos près du module photo. Tous sont dispatchés sur le châssis pour ne jamais être tous entravés par votre prise en main et continuer de capter et atténuer les bruits environnants ou mieux percevoir votre voix.

Sur les tranches de gauche et de droite, on trouve un haut-parleur stéréo agrandi, positionné de manière symétrique pour rendre le son plus immersif grâce à la technologie Dirac embarquée et chargée de faire une fois de plus des miracles audio comme sur le ROG Phone 3. La technologie Dirac HD aurait même été bonifiée et permettrait de proposer plus de basses, de mieux entendre l’origine d’un son dans un jeu. Bref d’être plus dans son jeu que jamais. Sur nos premiers essais, le son s’est avéré assez cristallin et, sur certains jeux de courses ou de tir, il est bien présent et sert l’expérience en permettant de savoir d’où vient le bruit.

Prise en main de l&rsquo;Asus ROG Phone 5 : une montée en puissance tout en élégance

On notera que le port jack 3,5 mm fait son retour près du port USB-C. Asus explique le redesign du SoC a permis de laisser de nouveau un espace pour accueillir le connecteur. Cela tombe rudement bien, car il se situait l’an dernier sur le ventilateur AeroActive Cooler qui n’est plus fourni qu’en option cette année et l’on ne trouve pas d’adapteur Jack/USB-C dans la boîte.

Au dos, on trouve le module photo et surtout une nouvelle zone pour le logo RGB toujours personnalisable dans la partie Console/Eclairage système de l’app Armoury Crate (voir plus bas). Et cette fois-ci, vous pouvez utiliser jusqu’à deux couleurs pour l’illuminer ou la raccorder au reste de votre installation ROG. Le dos glossy en revêtement Gorilla Glass 3, rebaptisé Dot Matrix par Asus, n’est pas sans rappeler le PC Asus ROG Zephyrus G14 dont les LED pouvaient se personnaliser (animation, texte, image…). C’est surtout l’option ROG Vision des ROG Phone 5 Pro et Ultimate qui s’en rapprochent encore davantage.

Les boutons tactiles AirTrigger toujours là

Le port propriétaire qui permet de raccorder les accessoires reste présent sur la tranche du bas. De l’autre côté, en plus d’un micro, on a là les boutons de volume et celui pour la mise en marche/mise en veille. C’est aussi sur cette tranche que l’on retrouve les fameux boutons ultrasoniques du système de commandes AirTrigger5 qui ont fait la spécificité de la gamme. Et surprise, ils ont été décalés et sont désormais positionnés plus vers les extrémités de la tranche. Cela va satisfaire les plus petites mains qui pouvaient avoir du mal à s’en accommoder.

Les boutons ultrasoniques AirTrigger5 ont été écartés vers les bords de la tranche du ROG Phone 5

Les boutons ultrasoniques AirTrigger5 ont été écartés vers les bords de la tranche du ROG Phone 5 // Source : FRANDROID/Arnaud GELINEAU

Les boutons peuvent de nouveau se diviser en deux et se comporter comme les habituelles touches L1/R1 et L2/R2 des manettes de console. Ils perçoivent les différents mouvements que vous pouvez configurer via Armoury Crate, l’espace gaming véritable du ROG Phone 5 (appuyer, glisser, maintenir…).

Des commandes en mouvement sont désormais comprises par le smartphone comme un geste de haut en bas ou de droite à gauche, un geste brusque sur le côté, un mouvement en rotation vers l’avant ou l’arrière… Au total, ce sont plus d’une douzaine de commandes tactiles qui peuvent être configurées. Si vous ajoutez l’AeroActive Cooler 5, ce sont deux boutons physiques qui viendront se positionner au dos et ajouter autant d’options de jeu (tout en permettant de dissiper encore mieux la chaleur de l’appareil pour éviter la surchauffe de celui-ci et des doigts !).

Le système AirTrigger5 est clairement renforcé pour offrir une large palette de contrôles et de personnalisation aux joueurs. Mais il va déjà falloir prévoir du temps pour tout assimiler si vous n’avez pas l’habitude. En revanche, vous aurez un véritable appareil de jeu à votre goût par la suite.

Armoury Crate au centre du jeu

Armoury Crate offre encore plus de possibilités de réglages aux joueurs et c’est limite à en avoir le tournis dès qu’on ouvre l’application. Les hardcore gamers vont s’en donner à cœur joie avec la possibilité d’ajuster le moindre geste, de gérer ses performances en fonction de son activité (jeu, musique, vidéo, navigation, etc.) voire même de ses jeux. Il est possible de créer de multiples profils de système et même de les partager via l’espace communautaire ROG Connect.

Le mode Armoury Crate du ROG Phone 5 et ses menus

Le mode Armoury Crate du ROG Phone 5 et ses menus // Source : Frandroid

Au sein de l’espace dédié, et après une nouvelle animation bien « gaming » en introduction, on trouve une nouvelle fonction Haptic Audio qui profite de la capacité du téléphone à mapper des actions pour y ajouter un son. Par exemple, vous pouvez demander au ROG Phone 5 de réaliser un retour haptique lorsque vous faites l’action d’accélérer dans un jeu de course. Sur votre accélération à l’écran, vous aurez l’impression que le smartphone réagit tout autant. Le mode Scout paraît sorti tout droit des réglages d’accessibilité. Il permet en une touche d’inverser les couleurs de voir ainsi mieux ressortir ses ennemis ou des éléments à rapporter dans un jeu.

Et le ROG Phone 5 a aussi promis de s’appuyer sur la puissance du Snapdragon 888 pour apporter des atouts gaming non négligeables comme la fonction Qualcomm Game Quick Touch qui permet d’augmenter la réponse tactile de 20 % et de réduire la latence, ou encore Snapdragon Elite Gaming qui exploite la puissance d’un jeu au niveau de la qualité HDR la plus élevée pour le rendre encore plus performant et plus beau.

La bibliothèque de vos jeux est toujours facile d’accès. Vous pouvez la personnaliser ou retrouver par défaut ceux auxquels vous jouez le plus, mais aussi les services d’abonnement que le ROG Phone 5 a détecté (Google Stadia ou Xbox Game Pass par exemple). Dès que vous lancez un titre, l’appareil optimise automatiquement les réglages (souvent en basculant en mode X pour un maximum de performances) ou applique les vôtres ainsi que votre mapping des touches. Si vous utilisez l’un des accessoires compatibles (manettes Kunai 3, gamepad, etc.) ou un contrôleur reconnu en Bluetooth, jouez devient extrêmement facile et intuitif. Et à tout moment, en cours de partie, un glissé de l’écran de la gauche vers la droite affiche le menu Game Genie pour ajuster vos paramètres de jeu.

Armoury Crate vous propose également la liste des jeux compatibles avec un affichage 120 ou 144 Hz à télécharger sur le Play Store si vous ne les avez pas en stock.

Performances et batterie au top

Comme l’an dernier, on trouve sous le capot le nec plus ultra de chez Qualcomm. Le puissant Snapdragon 888 gravé en 5 nm est de la partie pour propulser le jeu. Il apporte avec lui la connexion 5G qui s’ajoute à la compatibilité Wi-FI 6E, la toute première sur un smartphone. Les antennes sont réparties tout autour du smartphone et cela permet d’avoir toujours des moyens de réception sans que vos doigts ne viennent perturber le tout pendant que vous jouez. Mais aussi de permettre au ROG Phone 5 de proposer de basculer en permanence vers la meilleure connexion disponible pour que votre jeu reste stable grâce à la technologie HyperFusion. Celle-ci combine en permanence toutes les connexions et redirige intelligemment vers le meilleur signal.

Pour faire parler sa puissance, le smartphone compte aussi sur 8 à 16 Go de RAM LPDDR5 et d’un stockage UFS 3.1 de 128 à 256 Go.

La structure du smartphone et de son système de refroidissement avec sa chambre à vapeur 3D a été repensée pour une meilleure dissipation de la chaleur sur les côtés de manière équilibrée pour éviter de se retrouver avec un appareil brûlant en plein milieu d’une partie intense.

Le design intérieur du ROG Phone 5 a été repensé pour mieux dissiper la chaleur

Le design intérieur du ROG Phone 5 a été repensé pour mieux dissiper la chaleur

Le ROG Phone 5 tourne sous Android 11 avec ROG UI. Mais il est possible de repasser sur une interface plus classique comme ZenUI si vous aimez moins le clinquant. Asus a d’ailleurs ajouté un esprit un peu plus « anime » à son dernier smartphone gaming et vous pourrez ainsi profiter d’animation en réalité augmentée avec Akira ou bien embellir votre appareil d’un habillage dédié. Ça rend le tout plus fun.

Une batterie remodelée pour améliorer l’ensemble

Côté autonomie, le ROG Phone 5 embarque une batterie de 6000 mAh répartie en deux cellules de 3000 mAh. Cela a permis de mieux redessiner l’architecture de l’appareil pour une meilleure dissipation de la chaleur. Résultat, même avec un jeu gourmand, on n’a jamais l’impression de se brûler les mains, même sans le ventilateur accroché (son pied peut manquer pour bien tenir l’appareil devant soi si on veut jouer avec une manette). Cette structure, dans laquelle tous les éléments sont répartis autour du processeur et de la chambre de refroidissement, permettrait de faire baisser la température du CPU de 10 °C et celle de la surface de l’appareil de 15 °C.

On ne trouve toujours pas de charge sans fil ou inversée sur le ROG Phone 5. Mais il s’enrichit cette année d’un adaptateur HyperCharge de 65 W pour recharger plus vite (100 % en moins de 1 h). Du côté taïwanais, on insiste toujours sur les différentes options de recharge proposées sur le smartphone pour étendre au maximum sa durée de vie (charge planifiée, charge personnalisée selon la puissance voulue et le niveau, alimentation de l’appareil en jeu plutôt que recharge forte, etc.). Sur le ROG Phone 3, l’apport était réel. L’ensemble a été amélioré sur la dernière mouture et promet de grandes choses.

Photo : on reprend les mêmes

Si sur le ROG Phone 3, cela avait été avancé comme un atout de plus, ce n’est pas le point sur lequel la présentation a le plus appuyé cette fois. Et pour cause : c’est exactement le même module que l’an dernier. Seul son ancrage dans le dos de l’appareil a changé avec un châssis plus stylisé en pointe.

Le ROG Phone 5 embarque toujours un triple appareil photo avec un capteur Sony IMX686 de 64 MP, un ultra grand-angle 125° de 13 MP et un capteur macro de 5 MP. Le tout est accompagné d’un flash LED, mais l’appareil photo ne dispose pas de stabilisateur optique.

Le triple capteur photo des ROG Phone 5

Le triple capteur photo des ROG Phone 5 // Source : Asus ROG

Asus explique avoir concentré ses efforts au niveau de la photo sur l’aspect logiciel avec une montée en gamme grâce à la puissance du Snapdragon 888. Avec le même bloc photo au dos, le ROG Phone 5 devrait cependant proposer de meilleurs clichés. À l’avant, on trouve une caméra selfie de 24 MP.

Prix et disponibilité de l’Asus ROG Phone 5

C’est l’une des bonnes surprises. Alors que le modèle précédent avait vu son tarif s’envoler avec les différentes configurations, Asus revient à un prix plus attractif avec sa dernière génération.

Le ROG Phone 5 arrive en trois configurations et trois prix : 799 euros pour 8 Go de RAM et 128 Go de stockage (disponible fin avril) ; 899 euros pour 12 Go de RAM et 256 Go de stockage (mi-avril) ; 999 euros pour 16 Go de RAM et 256 Go de stockage qui est le premier modèle disponible à compter du 29 mars.

Prise en main de l&rsquo;Asus ROG Phone 5 : une montée en puissance tout en élégance

Le ventilateur AeroActive Cooler 5 peut être acheté séparément sur le Store Asus à 59 euros.

Les derniers articles