Samsung a fraîchement dévoilé le Galaxy S10+ en prime de toute sa gamme. Mais que vaut son plus grand format face à ses concurrents déjà sortis que sont les Huawei Mate 20 Pro et Apple iPhone XS Max ? Notre comparatif va vous aiguiller.

Il est de notoriété publique que l’année 2018 de Samsung n’a pas été des plus prodigues pour le constructeur coréen. 2019 se doit donc d’être un nouvel élan pour le constructeur coréen.

Fraîchement sorti de sa conférence, nous avons pu découvrir les nouveaux Samsung Galaxy S10e, Galaxy S10 et Galaxy S10+. Ce dernier arrive sur un terrain déjà bien conquis par le Huawei Mate 20 Pro et l’Apple iPhone XS Max. A-t-il de quoi tirer son épingle du jeu face aux derniers haut de gamme de fin 2018 ? Notre comparatif vous aide à le déterminer.

Fiches techniques des Galaxy S10+, Mate 20 Pro et iPhone XS Max

Modèle Samsung Galaxy S10 Plus Huawei Mate 20 Pro Apple iPhone XS Max
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0 iOS 12
Interface constructeur Samsung One UI Emotion UI iOS
Taille d'écran 6.4 pouces 6.39 pouces 6.5 pouces
Définition 3040 x 1440 pixels 3120 x 1440 pixels 2688 x 1242 pixels
Densité de pixels 526 ppp 538 ppp 458 ppp
Technologie Super Amoled OLED Super Amoled
SoC Exynos 9820 Kirin 980 A12 Bionic
Processeur (CPU) ARMv8 ARMv8 ARMv8
Puce Graphique (GPU) Mali-G76 Mali-G76 Apple GPU
Mémoire vive (RAM) 8 Go 6 Go 4 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 512 Go, 1024 Go 128 Go 64 Go, 256 Go, 512 Go
MicroSD Oui Oui Non
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 MP
Capteur 2 : 12 MP
Capteur 3 : 16 MP
Capteur 1 : 40 MP
Capteur 2 : 20 MP
Capteur 3 : 8 MP
Capteur 1 : 12 MP
Capteur 2 : 12 MP
Appareil photo (frontal) Capteur 1 : 10 MP
Capteur 2 : 8
24 MP 7 MP
Enregistrement vidéo 4K 4K 4K
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ad) Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 + A2DP + LE 5.0 + ADP + aptX + LE 5.0 + A2DP + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui Non
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C Lightning
Géolocalisation Oui Oui Oui
Batterie 4100 mAh 4200 mAh N/C
Dimensions 74.1 x 157.6 x 7.8mm 72.3 x 157.8 x 8.6mm 77.4 x 157.5 x 7.7mm
Poids 175 grammes 189 grammes 208 grammes
Couleurs Rose, Jaune, Blanc, Bleu, Noir, Vert Bleu, Noir Noir, Argent, Or
Prix 849€ 579€ 1163€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test Fiche produit

Design

Le Samsung Galaxy S10+ a la particularité de mettre en avant son grand écran en lui faisant occuper presque l’intégralité de la surface avant. Le design Infinity Display, qui étend l’écran sur les bordures extérieures, est toujours présent, mais est cette fois-ci poinçonné sur le bord supérieur droit pour laisser passer deux capteurs photo avant. Résultat ? Un design presque intégralement borderless et sans véritable encoche. La formule Samsung reste toujours aussi maîtrisée sur le Galaxy S10+, qui ne déçoit pas le moins du monde ; il reste cependant un téléphone grand format, avec un dos intégrant trois capteurs photo à la verticale — à la manière du Huawei P20 Pro — qui pourrait ne pas être au goût de tous.

Face à lui se dresse, côté Android, le Huawei Mate 20 Pro. Ce dernier arrive lui aussi avec des bords incurvés que l’écran suit naturellement, et propose un ratio écran/face avant sensiblement similaire… si ce n’est pour cette grande encoche sur le haut, justifiée par un système de reconnaissance faciale 3D dont ne dispose pas le Galaxy S10+. Ici aussi, le design est très maîtrisé et la philosophie des deux smartphones est finalement assez proche dans l’esprit. C’est au dos qu’on les distingue, les trois capteurs du Mate 20 Pro étant organisés en forme de carré, lui donnant un air particulier.

Du côté d’Apple, le concurrent naturel est l’iPhone XS Max. Sans écran incurvé, il n’en reste pas moins proche du Huawei Mate 20 Pro puisqu’il dispose lui aussi d’un système de reconnaissance faciale 3D — le fameux Face ID — qui lui fait intégrer une encoche tout de même prononcée. Sans cela, le ratio écran/face avant reste tout de même excellent et le niveau de finition est bien sûr à la hauteur de tous ses concurrents. Au dos, on ne retrouve « que » deux capteurs photo, ce qui le rend un brin plus sobre visuellement.

C’est toutefois là des petits détails. Dans l’absolu, voici trois smartphones qui sont esthétiquement extrêmement travaillés et dont les finitions sont réalisées avec minutie. Cependant, si la reconnaissance faciale 3D ne vous intéresse pas, alors le Samsung Galaxy S10+ a un avantage certain grâce à son nouveau design dont le poinçon jure bien moins qu’une encoche.

Écran

Samsung a toujours fourni coup sur coup les meilleures dalles du marché et le Galaxy S10+ ne semble pas déroger à la règle. Son grand écran Super AMOLED de 6,4 pouces supportant une définition maximale en QHD+ (réglé par défaut en 1080p) est compatible HDR10+. Le constructeur promet également une luminosité accrue, ce qui était déjà le gros point fort de la génération précédente, et une émission de lumière bleue réduite de 30 %. On attendra notre test approfondi, mais tout ceci est plus que prometteur.

Le Huawei Mate 20 Pro profite lui aussi d’une excellente dalle OLED de 6,39 pouces supportant une définition maximale QHD+ (réglée là encore par défaut en 1080p). Elle supporte le HDR 10, la version « sans guide » du standard, et offre déjà une excellente luminosité. Le rendu est moins « flashy » par défaut que sur les smartphones Samsung, mais les deux dalles sont vraiment excellentes.

Enfin, l’iPhone XS Max profite lui aussi d’une dalle OLED de 6,5 pouces, ironiquement construite par Samsung. Elle supporte une définition « Super Retina HD » de 2 688 x 1 242 pixels, soit légèrement inférieure au QHD+, ainsi que le HDR 10 et le Dolby Vision. Là encore, nous sommes en présence d’une excellente dalle qui vaut bien son prix.

Dans l’absolu, ces trois téléphones sont équipés de dalles OLED véritablement premium et au dessus du lot. Pour autant, dans les plus fins détails, il est presque impossible d’ignorer que Samsung a toujours réussi à avoir une petite avance face à ses concurrents. Le Galaxy S10+ ne doit pas faire exception.

Logiciel

Le Samsung Galaxy S10+ profite d’Android 9.0 Pie et de la nouvelle interface Samsung One UI. Nous avons déjà pu la tester sur le Galaxy Note 9, et le résultat est plus que convaincant. Le téléphone dispose bien de la reconnaissance faciale, mais celle-ci se base uniquement sur les capteurs photo avant et n’est donc pas très sécurisée. Fort heureusement, à celle-ci se couple un lecteur d’empreintes digitale à ultrason sous l’écran, qui est très rapide et précis.

Le Huawei Mate 20 Pro profite lui aussi d’Android 9.0 Pie, mais avec l’interface EMUI. Si celle-ci propose de nombreuses options, elle reste quelque peu vieillotte en termes de design et ne garde pas sa fraîcheur très longtemps. Le système de reconnaissance faciale 3D est par contre très sécurisé et particulièrement rapide. Son lecteur d’empreintes digitales sous l’écran est, lui, optique, faisant que le temps d’analyse est sensiblement plus long, mais le combo reconnaissance faciale 3D et lecteur d’empreintes est très agréable à utiliser au quotidien.

L’iPhone XS Max profite évidemment d’iOS dans sa dernière version. Le système d’Apple est très complet, mais n’escomptez pas pouvoir sortir de la masse en termes de personnalisation. Son suivi est au moins exemplaire. Il ne profite que de la reconnaissance faciale 3D Face ID, mais celle-ci reste efficace… sauf si vous aimez utiliser votre smartphone posé sur une table, auquel cas vous devrez toujours passer par votre mot de passe habituel.

En termes d’expérience utilisateur, le Samsung Galaxy S10+ devrait donc tirer son épingle du jeu grâce à la grande refonte de l’interface maison du constructeur coréen. Pour autant, en termes de sécurité pur, le Huawei Mate 20 Pro le surpasse. L’iPhone XS Max est quant à lui quelque peu à part, du fait de son utilisation d’iOS.

Photo

Le Samsung Galaxy S10+ s’équipe d’un capteur principal de 12 mégapixels à objectif à ouverture variable (f/1.5 et f/2.4). Il est couplé à un second capteur téléphoto de 12 mégapixels à objectif ouvrant à f/2.4, qui offre un zoom x2 sans pertes. Il s’agit pour l’instant de la même configuration que l’année précédente, à ceci près que s’y ajoute un troisième capteur grand-angle de 16 mégapixels à objectif ouvrant à f/2.2. Dans l’absolu, on devrait retrouver sensiblement les mêmes performances — déjà excellentes — que la génération précédente, avec l’ajout d’un mode de prise de vue ultra grand-angle qui permettra quelques folies supplémentaires.

À l’avant, deux capteurs sont intégrés : le principal est un capteur 10 mégapixels avec un objectif grand-angle, quand le second est plus classique et similaire à ce que l’on retrouvait sur les générations précédentes. Vous pouvez coupler à tous cet univers photo une intelligence artificielle qui se chargera de reconnaître automatiquement les scènes prises, ainsi qu’un mode nuit pour maximiser le potentiel de vos photos.

On ne peut s’empêcher de voir que l’inspiration de Samsung a définitivement été le Huawei Mate 20 Pro, qui fut le premier à offrir une telle configuration. Il dispose d’un capteur principal de 40 mégapixels avec un objectif ouvrant à f/1.8. Son second capteur est lui aussi grand-angle à 20 mégapixels. Et enfin, le capteur telephoto de 8 mégapixels à objectif ouvrant à f/2.4 se charge du zoom sans perte.

À l’avant, nous avons par contre un unique capteur de 24 mégapixels avec un objectif ouvrant à f/2.0. Si celui-ci est de plutôt bonne qualité, il n’offre pas un grand-angle permettant d’avoir tous ses amis dans l’image dans un selfie de groupe. Huawei a été l’entreprise ayant popularisé l’utilisation de l’IA sur les photos de smartphone et le Mate 20 Pro en est évidemment la dernière preuve avec reconnaissance de scène et mode nuit intégrés.

L’iPhone XS Max a lui une configuration à deux capteurs. Le premier est un capteur de 12 mégapixels avec objectif ouvrant à f/1.8. Il est couplé à un module téléphoto de 12 mégapixels à objectif ouvrant à f/2.4. Apple met particulièrement en avant la qualité de son mode Smart HDR, qui vient décupler les qualités des photos grâce à de l’intelligence artificielle. À l’avant, c’est un unique capteur de 7 mégapixels avec objectif ouvrant à f/2.2 qui se charge de vos selfies.

Qu’on se le dise : sur le papier, Samsung semble s’être inspiré de Huawei. Très fortement. Les deux appareils sont philosophiquement très similaires, à ceci près que le Mate 20 Pro est arrivé le premier sur le marché. Au final, les deux font donc jeu égal et le traitement photo de chacun des constructeurs fera la différence. On notera tout de même un petit avantage pour Samsung sur le module photo avant, puisque ce dernier dispose d’un mode grand-angle. L’iPhone XS Max n’a pas autant d’options que ses concurrents, mais le traitement d’image Apple est toujours aussi révéré par le grand public.

Autonomie

Le Samsung Galaxy S10+ est équipé d’une large batterie de 4 100 mAh. Il s’agit d’une taille conséquente pour un tel appareil, qui devra déjà lui permettre de tenir une distance très respectable. Sa recharge rapide a été améliorée par rapport à la génération précédente, mais les temps de charge restent sensiblement les mêmes par la simple taille de la batterie qu’elle remplit désormais. Attendez-vous donc à récupérer aux alentours de 40% de batterie en 30 minutes de charge. Le Galaxy S10+ est évidemment compatible avec la recharge sans fil, mais aussi la recharge inversée, lui permettant de fournir de la batterie à d’autres appareils et accessoires.

Le Huawei Mate 20 Pro dispose d’une batterie conséquente de 4 200 mAh, soit 100 mAh de plus que son concurrent direct. Son autonomie est excellente et il a pour lui d’être compatible avec la SuperCharge 2.0 de Huawei à 40W. Cela lui permet de récupérer 68% de batterie en seulement trente minutes. Il est également compatible avec la recharge sans fil 10W, et est celui ayant popularisé la recharge inversée. Sur l’autonomie, c’est un mastodonte.

L’iPhone XS Max dispose quant à lui d’une petite batterie de 3 174 mAh, mais les optimisations d’iOS lui permet tout de même d’avoir une bonne autonomie. Notez que bien que compatible avec la recharge rapide, le chargeur n’est pas fourni avec l’appareil. L’iPhone XS Max est également compatible avec la recharge sans fil, mais pas la recharge inversée.

Sur le terrain de l’autonomie, le Huawei Mate 20 Pro s’en tire sur le papier au dessus du Galaxy S10 par la simple force de sa recharge rapide. Pour autant, le Galaxy S10+ n’est pas si éloigné de son concurrent et reste une valeur sûre. L’iPhone XS Max est ici devancé.

Conclusion

Le Samsung Galaxy S10+ a pour lui de remettre au goût du jour son design, et ce changement est frappant. Pourtant, le poinçon n’est pas en soi « l’après-encoche », mais plutôt son évolution naturelle. Il n’empêche qu’il est extrêmement séduisant.

Malgré tout, sur le papier, le Samsung Galaxy S10+ n’offre pas une évolution si majeure, particulièrement face au Huawei Mate 20 Pro. S’il l’emporte sur de nombreux points, cela se fait toujours… d’un cheveux. Ses évolutions semblent même très (trop ?) inspirées du dernier né de Huawei, particulièrement sur la photo et l’autonomie. Le manque d’une recharge ultra rapide est notable dans ce cadre.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Face à l’iPhone XS Max, il apparaît comme un smartphone plus moderne et plus versatile. Face au Huawei Mate 20 Pro, il apparaît comme une évolution sommaire de la formule du constructeur chinois. Ne vaudrait-il pas mieux sauvegarder quelques deniers et lui préférer le Mate auquel cas ? Si le design à poinçon ne vous attire pas plus que ça, ce pourrait être une bonne idée. Mais si vous êtes allergique à EMUI, l’interface One UI peut faire pencher la balance.

En attendant notre test complet du Samsung Galaxy S10+ pour véritablement l’éprouver, vous avez là de quoi vous décider plus avant. À vous de faire votre choix !