Après le Huawei P30 et le P30 Pro, le constructeur chinois propose maintenant sa déclinaison « Lite » du flagship, grosso modo une version allégée avec des caractéristiques revues à la baisse et donc, plus abordable. Si on n’attend pas qu’il atteigne l’excellence de ses aînés, il se positionne sur un segment milieu de gamme où beaucoup de concurrents proposent d’excellents smartphones pour moins de 400 euros. Par exemple, Samsung a créé une belle surprise avec son Galaxy A50. On peut alors se demander si Huawei a réellement les cartes en main pour faire de l’ombre au géant coréen. À l’aide de notre comparatif détaillé, découvrez lequel des deux est le meilleur smartphone.

Depuis quelques années déjà, Huawei a pris l’habitude de décliner ses précieux fleurons par le biais d’un modèle plus abordable. De ce fait, le nouveau Huawei P30 reçoit évidemment sa version « Lite » quelques jours après la sortie de ce dernier. Si tout peut paraître tout beau tout rose, cette nouvelle itération arrive à un moment où la concurrence s’est déjà bien affirmée. On peut évidemment penser au champion du rapport qualité/prix, Xiaomi avec son Mi 9 SE, mais un autre adversaire est arrivé sur un terrain sur lequel on ne l’attendait pas. Avec son Galaxy A50, Samsung a chamboulé le marché du milieu de gamme, en affichant même un meilleur rapport qualité/prix que le célèbre constructeur chinois. Au milieu de tout ça, Huawei arrivera-t-il à s’imposer ?

Une question se pose : quel est le meilleur smartphone entre un Samsung Galaxy A50 et un Huawei P30 Lite ? Design, performances, photo, autonomie… Découvrez notre comparatif détaillé opposant les deux smartphones !

Fiches techniques

Modèle Samsung Galaxy A50 Huawei P30 Lite
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Interface constructeur N/C Emotion UI
Taille d'écran 6.4 pouces 6.15 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels 2312 x 1080 pixels
Densité de pixels 403 ppp 415 ppp
Technologie OLED LCD
SoC Exynos 9610 Kirin 710
Puce Graphique (GPU) ARM Mali G72 MP3 ARM Mali G51 MP4
Mémoire vive (RAM) 4 Go 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go, 128 Go 128 Go
Appareil photo (dorsal) Array Array
Appareil photo (frontal) 25 MPX 32 MPX
Enregistrement vidéo 4K 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 4.2
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 4000 mAh 3340 mAh
Dimensions 74.7 x 158.5 x 7.7mm 72.7 x 152.9 x 7.4mm
Poids 158 grammes N/C
Couleurs Noir, Blanc, Bleu, Orange Noir, Blanc, Bleu
Prix 268€ 269€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Design : les goûts et les couleurs…

Rien de surprenant au niveau du design, le Huawei P30 Lite réussit à reprendre les traits élégants de ses grands-frères. Il se rapproche du P30 classique avec une façade avant aplatie, mais conserve à tout point de vue l’authenticité de la gamme. On retrouve évidemment la même encoche en forme de goutte d’eau sur la partie supérieure, mais force est de constater que le menton a pris quelques millimètres de largeur. Au dos, il peut se vanter de disposer d’une configuration à trois capteurs pour la photo (dont on parlera plus tard…), mais on aperçoit tout de suite les quelques sacrifices qui ont été faits sur cette version allégée : la plaque en verre est remplacée par du polycarbonate et le capteur d’empreintes refait son apparition. Toutefois, le design reste soigné et agréable en main, avec notamment un format légèrement plus compact que son adversaire.

En effet, le Samsung Galaxy A50 est plus imposant, mais les finitions sont exemplaires et la préhension du téléphone est très agréable au quotidien, notamment grâce à sa finesse très appréciée. Le design est dans l’ensemble très réussi. Néanmoins, cette large bordure inférieure saute clairement aux yeux. Si ce n’est pas forcément laid à regarder, cela implique une asymétrie plus que flagrante entre les bordures du haut et du bas, et c’est bien dommage. En retournant le téléphone, on s’aperçoit que le géant sud-coréen a tout fait dans la simplicité avec un dos en couleur uni uniquement perturbé par la présence du logo Samsung et du module triple capteur photo, qui a d’ailleurs le mérite de ne pas trop dépasser de la coque.

Eh oui, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Les deux smartphones sont d’ailleurs assez similaires avec la même forme d’encoche. La principale différence vient du gabarit… À vous de juger !

Écran : Samsung, champion incontesté

Même si on connait d’avance le vainqueur, il faut tout de même expliquer pourquoi… Le Huawei P30 Lite fait un autre sacrifice important en troquant la dalle OLED des modèles premium contre un écran IPS LCD de 6,15 pouces avec une définition Full HD+ de 2312 x 1080 pixels. Même si ce n’est pas une mauvaise dalle pour cette gamme de prix, elle manque clairement de contraste et de luminosité pour être au minimum au niveau de la concurrence actuelle.

Sans surprise avec le Galaxy A50, l’écran de Samsung est donc très bon. Il s’équipe d’une belle dalle AMOLED de 6,4 pouces avec une définition Full HD+ de 2340 x 1080 pixels. Les angles de vision sont excellents, les couleurs sont de prime abord très bien équilibrées (même si vous pouvez toujours faire un petit tour dans les paramètres du téléphone pour régler selon vos goûts) et le contraste qui tend vers l’infini est un régal pour les yeux. Son principal atout vient de sa forte luminosité pour être consultable, quel que soit le contexte.

Quand Samsung est dans les parages, la palme de vainqueur lui revient souvent. Son savoir-faire se ressent et c’est un plaisir de retrouver cette excellence sur un smartphone à moins de 400 euros. Rien à dire de plus.

Logiciel : One UI, un point c’est tout !

Le Huawei P30 Lite tourne sous Android 9.0 Pie avec l’interface EMUI 9, ce qui est déjà bien. La surcouche du constructeur chinois offre une expérience globalement satisfaisante au quotidien — mais aussi personnalisable avec les nombreuses options — et plus intuitive qu’auparavant grâce à la dernière mouture de l’OS de Google. Néanmoins ce côté vieillot de l’interface devient impardonnable en 2019. En deux ans, l’aspect visuel n’a presque pas changé et on se demande vraiment ce qu’attend Huawei pour apporter un vent de fraîcheur plus que nécessaire. De plus, tout n’est pas forcément bien pensé, pour exemple le tiroir d’applications qui nécessite le bouton dédié pour s’activer alors que la plupart des autres constructeurs sont passés à un simple geste de glissement vers le haut… Bref, wake up Huawei !

Concernant le Samsung Galaxy A50, il tourne également sous Android 9.0 Pie, mais avec la nouvelle interface baptisée One UI. Contrairement à son concurrent, le géant coréen a totalement recréé son interface utilisateur pour devenir plus attrayante, mais surtout plus ergonomique et intuitive. Rien à voir avec Samsung Experience (l’ancien nom de l’interface Samsung) : c’est moderne, agréable à utiliser au quotidien et facilement accessible à une main dans la majorité des cas. Bref, il faut dire que c’est un réel plaisir de profiter de cette interface sur un smartphone milieu de gamme.

L’interface EMUI n’est pas désagréable à utiliser, mais dans ce contexte concurrentiel actuel, on ne peut que mettre en avant les efforts de Samsung pour proposer une interface moderne qui répond aux besoins de ses utilisateurs en 2019.

Performances : le mauvais rapport performances/prix de Huawei

Avec un Kirin 710 et 4 Go de mémoire vive à l’intérieur de la coque du Huawei P30 Lite, on retrouve donc une configuration entrée de gamme pour un smartphone vendu à 369 euros. Il possède donc les mêmes caractéristiques qu’un Huawei P Smart 2019 ou qu’un Honor 8X, mais avec une centaine d’euros en plus. Outre ce rapport performances/prix pas vraiment intéressant, le P30 Lite bénéficie tout de même d’une expérience utilisateur fluide et fait tourner quelques jeux 3D, mais on s’attend forcément à plus pour ce tarif.

Avec le Galaxy A50, Samsung a fait le choix d’intégrer un SoC Exynos 9610 — épaulé par 4 Go de mémoire vive — dans les circuits imprimés de son nouveau smartphone milieu de gamme. Cette nouvelle puce dédiée au haut du panier dans le milieu de gamme du constructeur coréen offre des performances supérieures à la solution chinoise, et avec 20 euros de moins sur la facture finale. Toutefois, cette configuration n’est pas exempte de défauts, pour cause les quelques ralentissements constatés lors de notre test, notamment quand le smartphone est sollicité pour de nombreuses tâches. Il assure néanmoins une bonne stabilité sur des jeux comme Arena of Valor ou PUBG, avec des graphismes moyens à 60 images par seconde.

  Huawei P30 Lite Samsung Galaxy A50
SoC Kirin 710 Exynos 9610
AnTuTu 7.x 115 844 144 549

Vous l’aurez compris, Huawei n’a pas du tout pris en compte le rapport performances/prix avec son P30 Lite. Des smartphones vendus à quasi la moitié de son prix — aka le Redmi Note 7 — font mieux, et c’est assez décevant.

Photo : encore Samsung ?

Plutôt répandu ces derniers temps, on retrouve évidemment un module triple capteur photo sur le Huawei P30 Lite, mais avec une configuration sensiblement différente de ses aînés. Il s’équipe d’un capteur photo principal de 48 mégapixels, d’un second ultra grand-angle de 8 mégapixels et un dernier de 2 mégapixels pour la profondeur de champ. Verdict ? Son capteur photo principal arrive à prendre de très beaux clichés en plein jour : le niveau de détails est impressionnant et les couleurs sont bien plutôt bien restituées. Il propose même un zoom x2 sans perte. Toutefois, on ne peut pas tarir les mêmes éloges dans les contextes à basse luminosité, avec un bruit bien trop visible et des couleurs plutôt fades. De plus, le mode ultra grand-angle est assez décevant.

Avec un capteur principal de 25 mégapixels (f/1,7), un second en soutien de 5 mégapixels (f/2,2) et un troisième ultra grand-angle de 8 mégapixels (f/2,4), le Samsung Galaxy A50 profite également d’une configuration triple capteur. Le résultat est globalement assez bon dans la plupart des situations. En plein jour, le niveau de détail est très satisfaisant, les couleurs sont bien retranscrites malgré une légère saturation qui se ressent sur les couleurs les plus vives et, de plus, le mode HDR apporte une réelle plus-value. De nuit, c’est forcément moins bon, avec un bruit tout de même présent à cause de l’éclaircissement artificiel, mais cela est tout de même honorable pour un smartphone de cette tranche tarifaire. Concernant son mode ultra grand-angle, il a le mérite de capturer de bons clichés — contrairement à son concurrent — tout en minimisant l’effet de distorsion qui était bien trop présent sur le Galaxy A7 2018, par exemple.

Que ce soit le Huawei P30 Lite ou le Samsung Galaxy A50, ils sont bons en plein jour, mais souffrent tous les deux d’un mauvais équilibre avec les scènes aux grandes plages dynamiques, ce qui a pour cause d’assombrir certaines zones de l’image. Toutefois, le smartphone coréen assure une polyvalence de choix à moins de 400 euros, notamment grâce à son mode ultra grand-angle bien plus convaincant.

Batterie : la gamme Galaxy A tient à sa réputation

Le Huawei P30 Lite s’équipe d’une petite batterie de 3 340 mAh, il ne faut donc pas s’attendre à des miracles côté autonomie. Il tiendra la journée, mais c’est le smartphone que vous devrez recharger tous les jours. Il possède cependant une excellente gestion de la veille, ce qui accroît fortement son endurance en cas d’inutilisation. De plus, son système de charge rapide 18W est plus efficace que son opposant.

De son côté, la gamme Galaxy A a toujours été réputée pour sa bonne autonomie et le Galaxy A50 de Samsung s’inscrit naturellement dans cette lignée. Avec sa batterie de 4 000 mAh, le smartphone milieu de gamme coréen est bien plus endurant que son nouveau rival. Il peut tenir facilement pendant plus d’une journée, même avec une utilisation très intensive. En effet, il paraît infatigable en ne perdant que très peu de pourcentage, que ce soit en regardant des vidéos ou ou jouant. Le seul petit bémol vient de son chargeur de 10 W qui lui permet de passer de 10 à 100% en 1h30 environ.

Sur notre test personnalisé Viser, le Huawei P30 Lite n’a tenu que 8 heures et 56 minutes alors que le Samsung Galaxy A50 a obtenu le score de 11 heures et 12 minutes.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

La victoire est écrasante pour le Galaxy A50. Il est meilleur que son opposant dans absolument tous les domaines, alors qu’il est plus abordable (20 euros, ce n’est pas rien!). Écran AMOLED, nouvelle interface utilisateur, triple capteur convaincant et autonomie au-dessus du lot : Samsung apporte de sérieux arguments pour cette tranche tarifaire. Le géant coréen démontre une nouvelle fois sa position de leader, où l’importance du détail n’est plus uniquement en faveur des modèles les plus premium. Après, le Huawei P30 Lite n’est pas un mauvais smartphone en soi, il n’est juste pas proposé au bon prix… et la concurrence est sans pitié.

Si après ce comparatif, vous hésitez toujours, allez donc jeter un coup d’œil à nos tests complets :

Prix et disponibilité

Le Samsung Galaxy A50 est commercialisé à 349 euros pour le modèle 128 Go.

Le Huawei P30 Lite est vendu légèrement plus cher, soit à 369 euros pour la version 128 Go.