Introduction

Il n’y a pas que les Huawei P30 et P30 Pro dans la vie. Huawei réitère avec la déclinaison Lite, la plus populaire de toutes, cette année. Le Huawei P30 Lite promet d’offrir l’expérience de ses grands frères à un prix plus contenu : réussit-il sa mission ? Réponse dans notre test complet.

Fiche technique

Modèle Huawei P30 Lite
Version de l'OS Android 9.0
Interface constructeur Emotion UI
Taille d'écran 6.15 pouces
Définition 2312 x 1080 pixels
Densité de pixels 415 ppp
Technologie LCD
SoC Kirin 710
Puce Graphique (GPU) ARM Mali G51 MP4
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 32 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 4.2
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 3340 mAh
Dimensions 72.7 x 152.9 x 7.4mm
Couleurs Noir, Blanc, Bleu
Prix 238€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque.

Design

En termes de design, le Huawei P30 Lite réussit vraiment à reprendre les lignes de ses plus grands camarades. Vous avez ainsi essentiellement le droit aux traits du Huawei P30 classique, avec sa face avant aplatie qui laisse la part du lion à l’écran. Cependant, les bordures sont tout de même légèrement plus marquées, et particulièrement le menton de ce modèle accessible. Rien de choquant cependant au vu du prix. Notez qu’une petite LED de notification se cache dans la large grille du haut-parleur d’écoute.

À l’arrière, c’est là encore une vision assez commune entre les deux smartphones. Nous retrouvons une configuration à trois capteurs sensiblement similaire en termes de design, située en coin supérieur gauche avec une orientation à la verticale et les mentions Leica pour le style. Les deux plus grandes différences sont les suivantes : il ne s’agit pas de verre, mais de polycarbonate, et le capteur d’empreinte se retrouve une nouvelle fois au dos, agréablement placé là où le doigt se repose naturellement.

Une autre similarité est à voir du côté des contours, puisque le haut et le bas du téléphone sont là aussi aplatis pour permettre un meilleur maintien du smartphone. Sur le haut, on retrouve la trappe Dual SIM. Sur le bas, le port USB type C est flanqué d’une prise jack agréablement présente à sa gauche et d’une unique grille haut-parleur sur la droite. Les boutons de verrouillage et de volume sont eux sur la tranche droite, là encore bien placés par rapport au repos naturel de la main.

En apparence, le Huawei P30 Lite ne fait donc pas énormément de sacrifices par rapport à ses frères haut de gamme, et ceux-ci sont tout à fait acceptables. On se retrouve avec un téléphone au format contenu agréable à prendre en main et relativement léger, qui plaira au plus grand nombre sans pour autant sortir de la masse dans son coloris noir classique. C’est par contre un aimant à trace de doigts, comme tous les téléphones du genre.

Écran

Le Huawei P30 Lite fait un autre sacrifice par rapport à ses frères : pas d’écran OLED pour lui, mais le retour du bon vieil LCD. Celui-ci est disponible ici en diagonale de 6,15 pouces et supporte une définition maximale en Full HD+. Il est entrecoupé en haut d’une petite encoche en forme de goutte, au même titre que ses frères, qui ne gêne en rien la visibilité du contenu.

À l’oeil, on ne remarque pas de grand problème avec cette dalle. Elle est assez lumineuse pour rester visible en plein soleil, et son affichage assez précis, bien qu’elle gagnerait à avoir un peu plus de contraste. Les couleurs adoptent le ton bleu devenu la norme sur les smartphones de nos jours, ce qui n’est pas un mal en soi puisque l’on peut, comme il est coutume, réadapter au besoin la température de couleurs dans les paramètres.

Logiciel

Le Huawei P30 Lite est directement fourni avec EMUI 9.0 sous Android 9 Pie, ainsi que le patch de sécurité de mars 2019.

Que dire qui n’ait pas déjà été dit sur l’interface de Huawei ? Celle-ci offre comme toujours de nombreuses options et fonctionnalités, notamment sur la personnalisation où il vous est possible d’activer ou non un tiroir d’application ou profiter de divers gestes. La navigation par gestes est également de la partie, tout autant que la reconnaissance faciale (bien que peu sécurisée).

La problématique reste toujours la même : l’interface a vraiment vieilli. En 2019, on a toujours l’impression d’utiliser un smartphone de 2016/2017, ce qui devient difficilement pardonnable désormais. Si les fonctionnalités sont là, du travail reste à faire sur les graphismes.

Rajoutez à cela quelques applications publicitaires préinstallées, fort heureusement désinstallables, et vous avez les pires traits de ce qui est une expérience, sinon très serviable, manquant d’un brin de polish.

Performances

Le Huawei P30 Lite s’équipe du classique Kirin 710 couplé à 4 Go de RAM. C’est une puce que l’on voit surtout sur l’entrée de gamme du constructeur, et plus vraiment sur le milieu de gamme désormais.

Sur les taches courantes, il ne rencontre évidemment aucun problème et nous n’avons jamais connu le moindre ralentissement sur un simple « surf sur les autoroutes de l’information » (comme disent les jeunes) ou sur du multitâche classique.

  Huawei P30 Lite Xiaomi Mi 9 SE Samsung Galaxy A50 Nokia 8.1
SoC Kirin 710 Snapdragon 712 Exynos 9610 Snapdragon 710
AnTuTu 7.x 115 844 179 116 144 549 170 113
PCMark 2.0 6 025 6 856 5 630 7 056
3DMark Slingshot Extreme 965 2 078 1 294 1 828
3DMark Slingshot Extreme Graphics 820 1 981 1 142 1 699
3DMark Slingshot Extreme Physics 2 517 2 508 2 426 2 491
GFXBench Aztec Vulkan high tier (onscreen / offscreen) 3,4 / 2,1 FPS 8,3 / 5,3 FPS 5,2 / 3,4 FPS n/c
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 6,9 / 6,5 FPS 13 / 15 FPS 8,3 / 9,2 FPS 12 / 13 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 16 / 18 FPS 33 / 36 FPS 22 / 24 FPS 31 / 33 FPS
Lecture / écriture séquentielle 275 / 156 Mo/s 485 / 184 Mo/s 496 / 191 Mo/s 287 / 201 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 10K / 20k IOPS 31k / 6k IOPS 26k / 4,5k IOPS 17,5k / 1,83k IOPS

Cependant, ne vous attendez pas à pouvoir jouer dans de bonnes conditions aux jeux 3D les plus gourmands avec une telle puce. Comme dit plus tôt, ce n’est pas une puce entrée de gamme pour rien : ses performances bureautiques sont excellentes, mais son GPU ne suit pas la cadence.

Il vous est tout de même possible de profiter d’un mode performance pour améliorer la qualité en jeu, mais on ne le recommandera pas : sur PUBG Mobile, il permet de passer les graphismes en équilibré et la fréquence d’images en moyenne, mais la fluidité n’est pas là pour autant et l’expérience de jeu est insatisfaisante. En prime, le smartphone chauffe très rapidement dans ce cadre.

On vous conseillera donc de rester sur des jeux 2D, ou des jeux avec un affichage 3D, mais ne requérant pas de mouvements de votre part. Au moins, le smartphone ne chauffe pas, ce qui est un bon point à l’usage.

Appareil photo

Capteurs arrière

À l’arrière, le Huawei P30 Lite met en avant une configuration à trois capteurs : un principal de 48 mégapixels, un second ultra grand-angle de 8 mégapixels, et un petit dernier de 2 mégapixels servant uniquement à établir la profondeur de champ. Notez qu’un zoom x2 sans perte est disponible, mais qu’il s’agit simplement d’un zoom numérique permis par la définition des photos (12 mégapixels) par rapport au capteur (48 mégapixels).

La bonne nouvelle de ce capteur de 48 mégapixels en plein jour ? Il fait vraiment d’excellentes photos. Sa netteté est impressionnante sur cette gamme de prix, avec une bonne restitution des couleurs et une gestion assez efficace des larges plages dynamiques. Il est un peu plus en difficulté dès lors qu’on cherche à faire une prise de vue macro, mais ce n’est pas mauvais pour autant. Par contre, on ne va pas passer par quatre chemins : l’ultra grand-angle n’est pas de très bonne qualité. L’image manque énormément de définition, et sa gestion des plages dynamiques est à revoir.

En intérieur et basse luminosité, le résultat n’est pas non plus extrêmement probant. Un bruit souvent visible gâche le piqué des photos, quand les couleurs ont tendance à apparaître un peu plus délavées qu’au naturel.

Capteur avant

À l’avant, nous avons le droit à un solide capteur photo de 32 mégapixels.

En plein jour, on voit d’emblée que les larges plages dynamiques ne sont pas son fort : l’image est rapidement brûlée dès qu’une forte source lumineuse se trouve derrière nous. Au moins, les couleurs sont assez bonnes. En intérieur, malgré une bonne lumière directe, on remarque déjà l’apparition d’un bruit qui nuit à la netteté de l’image et sa propreté.

Mode portrait

Le mode portrait du Huawei P30 Lite est toujours assez efficace, grâce à l’algorithme aujourd’hui bien éprouvé du constructeur chinois. Hélas, rien ne vient contrebalancer ses problèmes de plages dynamiques, qui sont toujours mal gérées et viennent donc salir la qualité de la photo finale.

Vidéo

Le Huawei P30 Lite vous permet d’enregistrer au maximum en 1080p à 60 FPS au format 16:9. Il est cependant réglé par défaut à 30 FPS.

Un mode ralenti est également disponible sur le téléphone, jusqu’à 480 FPS. Celui-ci est efficace, mais sa qualité laisse à désirer.

Réseau et communications

Le Huawei P30 Lite est évidemment compatible avec l’intégralité des bandes réseau utilisées sur le marché français et européen, y compris la 700 MHz. En appel, la qualité est excellente et les micros de réduction de bruit font particulièrement bien leur travail. Notez que le téléphone est compatible avec les appels en Wi-Fi, disponibles selon votre opérateur.

Autonomie

Le Huawei P30 Lite s’équipe d’une batterie de 3 340 mAh. Sur le papier, c’est là tout à fait suffisant pour garantir une autonomie d’une journée, mais ça n’offre pas une latitude très large pour la suite.

Sur notre test Viser personnalisé, le téléphone s’en est tiré avec un score de 8 heures et 56 minutes. Voilà qui le place dans la moyenne basse de cette année 2019, où les smartphones ont vraiment gagné en autonomie comparativement à l’année précédente.

Test d'autonomie Viser
  • P30 Lite : 536
  • Mi 9 SE : 555
  • Galaxy A50 : 672

À l’usage, on observe que le Huawei P30 Lite a — comme tous ses frères — une excellente gestion de la veille, qui grignote à peine la batterie en cas d’inutilisation… au prix d’une gestion rude de la mémoire RAM. Sur des usages courants, la consommation est normale et ne viendra pas excessivement drainer la batterie. Cependant, la vidéo, la photo et le jeu 3D occasionnent tous trois une consommation importante. Aussi, ces trois aspects utilisés sporadiquement dans la journée ne gêneront pas le fait de terminer votre journée tranquillement. Mais si vous êtes un gros joueur ou un gros consommateur de vidéo sur internet, son autonomie aura du mal à vous suivre jusqu’au bout.

Il est compatible avec la QuickCharge de Huawei à 18W, ce qui lui permet de récupérer 37% de batterie en 30 minutes de temps. La technologie n’est pas la plus génératrice de chauffe disponible à l’heure actuelle qui plus est, ce qui est un bon point pour la longévité du smartphone.

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le Huawei P30 Lite est d’ores et déjà disponible en France, au prix officiel de 369 euros.

Test Huawei P30 Lite Le verdict

design
8
Le Huawei P30 Lite s'inscrit dans la droite lignée de ses frères, en sacrifiant le minimum et en récupérant une prise jack. Ce n'est pas très original, mais c'est efficace.
écran
7
Son écran LCD manque de contraste et de luminosité pour être vraiment au point, mais ce n'est pas une mauvaise dalle pour autant.
logiciel
6
EMUI 9 a vraiment trop vieilli, particulièrement sur un milieu de gamme affrontant une concurrence rude sur l'expérience logicielle.
performances
5
Le Kirin 710 est un bon choix pour de l'entrée de gamme, mais pas pour du milieu. A 369 euros, on est en droit d'atteindre de meilleures performances 3D.
caméra
6
Caméra grand-angle à la qualité décevante et mauvaise gestion des plages dynamiques font que le P30 Lite n'est pas au niveau de ses concurrents.
autonomie
7
Son autonomie un peu juste se rééquilibre légèrement avec une recharge rapide à 18W, mais ce n'est pas la panacée.
Note finale du test 6/10
Très sincèrement ? Le Huawei P30 Lite fait assez d'efforts pour ressembler à ses frères sur le haut de gamme, ce qui est un bon point.

Mais il n'en fait pas assez pour être au niveau du prix qu'il demande. Sur cette gamme tarifaire, les Xiaomi Mi 9 SE et Samsung Galaxy A50 fournissent de meilleures performances brutes et une meilleure expérience photo, sans compter l'autonomie.

Si le design des P30 vous a vraiment fait craquer, il est possible de le préférer. Sans cela, on ne peut décemment pas vous le recommander. Ce n'est pas un mauvais smartphone, mais ce n'est pas un bon rapport qualité/prix.
Points positifs
  • Design des P30
  • Retour de la prise jack
  • Polyvalent en photo
Points négatifs
  • Écran terne
  • SoC d'entrée de gamme
  • Souffre sur les hautes plages dynamiques