Comme avec les Sony avec le XPERIA Sola, P et U, Samsung a choisi ST-Ericsson pour ses prochains terminaux milieux de gamme : les Galaxy Beam et Galaxy Ace 2.

J’ai envie de dire que c’est une bonne initiative de la part de Samsung d’avoir porter son choix sur ST-Ericsson qui prouve maintenant depuis quelques temps qu’il est digne de faire la concurrence à Texas Instruments, Qualcomm et compagnies. C’est un bon processeur, seulement si l’optimisation va avec et on l’a notamment vu dans notre prise en main du XPERIA Sola, où l’on doit avouer que Sony a fait un joli travail d’adaptation.

Petit retour sur ce processeur qui pour son nom complet est appelé ST-Ericsson NovaThor U8500, il est basé sur un SOC ARM Cortex-A9 qui est gravé en 45 nm et qui a une cadence qui peut varier entre 1 et 1.9 GHz selon le choix du constructeur. Il présente aussi les capacités de décodage et ré-encodage de vidéo en Full HD (1080p), ainsi que la possibilité de lire plusieurs vidéos simultanément et une puissance 3D comparable à la PlayStation 2 (GPU Mali-400 MP1).

C’est donc une bonne nouvelle pour cette société Suisse qui va pouvoir perdurer et même gonfler grâce des géants comme Sony et Samsung en collaborateurs, et qui sait peut-être d’autres suivront à leur tour. Néanmoins, les dates de sorties officielles exactes de ces deux smartphones n’ont pas encore été confirmées sur les marchés européens et canadiens.