Pour la première fois depuis son lancement, l’iPhone 4S n’est plus le numéro 1 des ventes aux Etats-Unis.

Selon l’analyste Michael Walkley du cabinet Canaccord Genuity, l’Apple iPhone 4S a chuté de son piédestal lors du dernier trimestre, en laissant sa place de numéro des ventes aux Etats-Unis, au Samsung Galaxy S3. A première vue, cette analyse semble tout à fait logique, dans la mesure où l’iPhone 5 est attendu pour ce mois-ci (son annonce est planifiée pour le 12). Les acheteurs attendent donc l’itération suivante, voire la baisse du modèle actuel pour se tourner vers un iPhone.

Mais cette situation d’attente bénéficie à un acteur du marché : Samsung avec son Galaxy S3. Bien que le smartphone Android soit disponible chez l’ensemble des opérateurs dont les MVNOs, alors que l’iPhone n’est pas présent chez T-Mobile par exemple, la tendance est bien là. Que ce soit chez AT&T, Verizon ou Sprint, le Galaxy S3 domine son rival. On comprend donc aisément pourquoi Apple s’attaque de manière aussi virulente à Samsung, lors de procès gigantesques et attendus. Cette situation s’explique également par une concurrente amoindrie, avec Nokia et RIM en perte de vitesse.

Selon ce même analyste, la situation ne devrait toutefois pas durer. Pour Michael Walkley, l’iPhone 5 sera commercialisé en octobre et rien ne pourra l’arrêter lors de son lancement. Grâce à une connectivité LTE, un nouveau form-factor (parlons plutôt d’une nouvelle taille d’écran : c’est une révolution !), le téléphone pourrait rattraper le retard qu’il a pris sur ses concurrents.

Le cycle de vie de l’iPhone 5 devrait toutefois être plus compliqué, dans la mesure où il y aura certes les terminaux Android, mais surtout l’arrivée d’une nouvelle concurrence : les smartphones sous Windows Phone 8. Avec une véritable dynamique derrière Microsoft, la surprise pourrait se trouver dans ce nouveau concurrent, qui avait de la peine à percer avec Windows Phone 7.

Source : BGR