Le marché très concurrentiel des fondeurs aurait fait sa première victime : Texas Instruments. Le géant américain vient d’annoncer son probable retrait du marché mobile, il était connu pour ses SoC OMAP qui équipent, entre autres, le Galaxy Nexus et les Kindle Fire.

En effet, lors d’une réunion d’analystes, Texas Instruments aurait déclaré qu’ils effectueront très prochainement une re-organisation des ressources de R&D affectées aux activités sans fil des tablettes et smartphones. En cause, la décision de Nokia de se focaliser sur le système Windows Phone, compatible pour le moment qu’avec les puces du concurrent Qualcomm. Nokia était l’un des principaux clients de Texas Instruments. Etant donné que 85% de la division était chargée des SoC OMAP, on peut imaginer que TI annoncera prochainement une restructuration.

L’OMAP Serie 5 serait donc mort-né, pourtant TI annonçait des performances supérieures au SoC NVIDIA Tegra 3 grâce à une architecture double-coeur Cortex A15 gravée en 28nm et cadencée à 2 Ghz.

Notons également que la montée en force d’Intel devrait re-distribuer les cartes très rapidement dans ce marché très convoité.