Google a livré différents modèles de prototypes de Google Glass à la presse américaine afin de recueillir les premières impressions de journalistes spécialisés. En effet, ces Google Glass seront commercialisés fin 2013. Nous ne connaissons pas le prix final, néanmoins un pack « développeur » sera disponible très bientôt pour 1500 dollars (environ 1300 euros). Petit résumé d’une prise en main.

GoogleGlass

Le célèbre Joshua Topolsky, qui a travaillé chez Endgadget et a co-fondé TheVerge, a pu tester les fameuses Google Glass. Il s’est dit très emballé par le projet et a déclaré qu’il serait intéressé pour les porter dès qu’elles seront commercialisées. Petit résumé de sa prise en main. 

Google Glass : « audacieux, inventif, ludique, et pourtant toujours simple »

Pour rappel, le projet Google Glass a été lancé par un ingénieur Google, Babak Parviz, il y a trois ans. Ce projet a été initié au sein du Google X, le laboratoire de Recherche & Développement de Google. Au cours de la conférence Google I/O 2012, Google a rendu public ce projet et a lancé un programme nommé « Explorer » à destination des développeurs. Ce programme était conçu pour développer les différents usages de ces lunettes intelligentes. Pour mener ce projet, Google a engagé l’ingénieux Steve Lee ainsi qu’une spécialiste du design industriel, Isabelle Olsson.

GoogleGlass_12

Au dela de la technologie, la première chose qui semble frapper avec ces Google Glass est la qualité de fabrication et la finition du produit, selon Joshua, elle semble très « humaine » mais également très « alien ». Pour les décrire, il use d’adjectifs plutôt positifs : avec Elégant, ou encore Sophistiqué.Jusqu’à comparer cette qualité de fabrication à un produit final d’Apple.  » C’est audacieux, inventif, ludique, et pourtant, en fin de compte toujours simple. ». Les matériaux utilisés permettent aux lunettes de bien tenir, sans être « lourdes« .

GoogleGlass_1

Simple ? En effet, ces Google Glass sont composées de verre principalement et de plastique au toucher « soft touch ». Sans oublier la fine bande de métal pour l’arc des verres de lunettes. Et enfin, un choix de couleurs déjà intéressant : gris, orange, noir, blanc, et bleu clair. Le choix et les goûts sont très importants pour ce type de produits qui tient une place très importante dans le secteur de la mode.

Lunettes-Google-Glass-04

Comment ça fonctionne ?

Ces Google Glass sont en effet très simple : elle intègre du Bluetooth 2.1, un microphone, une batterie, du WiFi, une puce GPS et une caméra. Sans oublier bien entendu, une architecture capable de faire tourner tout ce beau monde. Sur le coin droit de votre œil se trouve un écran intégré directement dans le verre de la lunette. D’après Joshua, la première utilisation est assez étrange. En effet, il faut s’adapter à cet écran qui apparaît dans votre champ de vision. Pour activer les lunettes, il suffit d’appuyer sur le petit pavé tactile situé sur la droite des lunettes.

Heure-Lunettes-Google-Glass

Les informations affichées apparaissent ensuite directement : l’heure et les différentes commandes. En effet, vous allez commander ces Google Glass par la voix en utilisant la technologie de reconnaissance vocale de Google. Vous pourrez également utiliser la partie tactile située sur les lunettes pour naviguer dans les différents menus.

Info-Lunettes-Google-Glass

Les lunettes se connectent au smartphone par Bluetooth et au réseau par WiFi. Point de 3G ni de 4G (LTE). On imagine que les raisons sont assez simples : le coût, le poids, la taille et surtout on ne connaît pas les conséquences de ces technologies sans fil sur notre cerveau, surtout lorsque ces puces se retrouvent dans des lunettes.

Grâce à la caméra, vous allez pouvoir lancer des commandes : « Prendre une photo » – « Enregistrer une vidéo », afin de déclencher automatiquement le capteur. Aujourd’hui, c’est sûrement le plus grand atout de ces lunettes : pouvoir capturer de l’information sans se focaliser sur un appareil photo ou une caméra. Les commandes vocales sont loin d’être proche du langage humain, elles se résument pour le moment à « Programmer horloge », « Capturer photo ». On imagine que Google introduira la gestion du langage humain dans une des dernières étapes… Surtout que pour le moment, la plupart des commandes vocales nécessitent une connexion, et malheureusement ces Google Glass restent dépendantes d’un smartphone ou d’un réseau WiFi.

Photo-Lunettes-Google-Glass

Joshua sort très enthousiaste de cette première prise en main, il s’agissait simplement d’un prototype, néanmoins ces Google Glass l’ont convaincu. Une première étape ? Nous devrions en entendre beaucoup parler lors de la prochaine Google I/O. Nous reviendrons plus en détails sur les différents usages de cette technologie à cette occasion : localisation, social, multimédia, information, etc.

Sa prise en main disponible en anglais à cette adresse