Le service de streaming musical en ligne voit son chiffre d’affaires plus que doubler sur l’exercice 2012. Cependant, son modèle économique n’est toujours pas rentable avec un déficit net représentant plus de 13 % de son chiffre d’affaires. 

téléchargement

Le chiffre d’affaires de Spotify augmente mais ses pertes aussi. Voilà ce que livrent les résultats de la firme suédoise sur ses performances de l’années 2012. Si ses revenus ont considérablement augmenté en 2012, atteignant près de 435 millions d’euros sur l’ensemble de l’année, l’entreprise continue à enregistrer d’importantes pertes nettes. Le premier service de streaming musical au monde a dû essuyer plus de 59 millions d’euros de déficit. Selon Spotify, ces résultats sont imputables à l’augmentation de la masse salariale du groupe et aux investissements liés à son expansion internationale notamment.

Le problème de rentabilité auquel se heurte le groupe est peut être lié au montant important de ses investissement mais il vient aussi du modèle économique du groupe en lui-même. Sur les 24 millions d’utilisateurs de Spotify, environ un quart seulement ont souscrit à un abonnement. Mais ces abonnés ont tout de même rapporté 368 millions d’eurosau groupe, soit près de 85 % de son chiffre d’affaires. En revanche,  13,7 % des revenus de 2012 seulement proviennent de la publicité.

À noter que l’application Spotify offre un accès hors-connexion aux utilisateurs ayant souscrit à un compte Premium pour 9,99 euros par mois.