WeChat est une messagerie instantanée très répandue en Chine qui permet également d’acheter des produits directement au sein de l’application. L’entreprise n’est pas encore prête à déployer ce type de services hors du pays, mais souhaite s’étendre à l’international dans le futur.

WeChat-logo-en

Chaque jour, un million de nouveaux utilisateurs rejoint la messagerie instantanée WeChat. Chaque mois, 450 millions d’utilisateurs sont actifs et s’échangent des messages, des photos ou réalisent des appels audio et vidéo.

Mais WeChat permet également aux utilisateurs chinois d’acheter des produits au sein de l’application. C’est par exemple le cas de la vente du Xiaomi Mi3 qui s’était déroulée sur WeChat et qui avait permis à 150 000 smartphones avaient trouvé preneurs en 10 minutes à peine.

Les achats sont pour le moment uniquement disponibles en Chine, auprès de marchands qui utilisent la plateforme de paiement de Tencent, l’éditeur de WeChat. La question de s’étendre à l’international se pose et le site TheNextWeb a pu discuter de cette opportunité avec Poshu Yeung, le vice président de Tencent.

 

WeChat déjà présent à l’international

L’application de messagerie instantanée est déjà présente à l’international et sur la plupart des terminaux Android, iOS, Windows Phone, BlackBerry, PC et Mac. Mais la possibilité de réaliser des paiements grâce à WeChat à la manière d’un portefeuille électronique est uniquement réservée à la Chine. Dans le futur, Tencent souhaiterait permettre à des marques internationales de proposer la vente de leurs produits directement dans l’application WeChat, voire de permettre son utilisation comme un moyen de paiement dans les magasins physiques. Mais il semblerait que ce futur soit assez lointain : Tencent ne se sent pas prêt pour percer en dehors de la Chine et n’a pas encore cette volonté.

aplicativo-wechat-para-android-e-ios

Apporter une expérience utilisateur unique

L’objectif de Tencent avec WeChat serait d’apporter aux utilisateurs de son application une facilité extrême d’utilisation d’Internet, en regroupant au même endroit les communications ainsi que les plateformes de commerce, numériques et physiques. Le géant Chinois ne souhaite pas précipiter sa sortie de Chine, encore faut-il que les autres pays soient prêts. L’Asie du Sud ne possède pas massivement des cartes de crédit, ce qui pose des problèmes pour le paiement. Concernant les États-Unis, Tencent trouve le marché des applications de messagerie instantanée trop segmenté, ce qui rend pratiquement impossible l’arrivée de la marchandisation pour les citoyens américains.

Les entreprises internationales pourraient être fortement intéressées par ce système qui évite à l’utilisateur de télécharger l’application dédiée de chaque marchand pour faire ses courses en ligne ou physiques. Mais les négociations seront longues car chacun veut garder le contrôle de son commerce. Tencent parvient tout de même à se faire de plus en plus connaître à l’international : le géant a acquis Riot Games, l’éditeur de League of Legends en 2011 et une partie d’Epic Games, l’éditeur du moteur de jeux Unreal Engine. Tencent a donc déjà un pied aux États-Unis.

L’application de messagerie WeChat est quant à elle toujours disponible sur le Play Store (gratuite avec des achats in-app):