Sur le papier, la stratégie d’ASUS semble calculée au millimètre près.

Ici, les grands discours et paroles sont mis sur la touche. Rarement, on aura vu l’entreprise s’auto-complimenter sur un produit et une innovation quelconques. ASUS se base sur sa réputation de part ses produits souvent performants et concluants.

Récemment, Jerry Chen CEO d’ASUS, a brièvement dévoilé la direction que prendrait l’entreprise dans un proche avenir. Jerry cite et affirme que des produits intégrant la 3d et des puces quad-core sont bels et bien en route. Même si les engins actuels regorgent déjà de puissance, les prochaines générations de puces, elles, vont sans doute faire encore plus grimper la demande.

Alors de quel processeur quad-core parle t-on ? Certainement de la troisième génération de Tegra, le NVidia Kal-El, qui rappelons-le, est déjà chez les fabricants depuis quelques semaines, et dont les premières tablettes/smartbooks arriveront dès le mois d’août sur le marché. Techniquement, cette nouvelle génération supportera les résolutions « Extreme HD » (max : 2.560 x 1.600 pixels), un processeur (CPU) de quatre-coeurs, et surtout une puce graphique comprenant 12 coeurs pour une architecture jusqu’à 5x plus performantes que le Tegra 2.

La gamme « Eee Pad » pourrait bien prospérer encore quelques temps, car des netbooks embarquant Meego et Android sont prévus ! Comme l’écrit si bien Pierre de Blogeee, ça permettrait à ASUS de se débarrasser des contraintes techniques imposées par Microsoft, et peut-être, nous proposer des modèles avec des résolutions plus importantes (exemple : NVidia Kal-El), ainsi que des SSD de tailles plus conséquentes. En parallèle, le constructeur continuera bien évidemment à proposer des solutions en partenariat avec Microsoft.

Vu d’ici, les architectures à quatre-coeurs ressemblent clairement à un rêve.
Août n’est pas demain la veille, mais arrivera quand même assez vite.

Via Blogeee & BGR.