Certes, cette présentation n’est pas d’une brulante actualité car elle a été présentée il y a presque un mois lors d’une conférence sur l’Internet 2.0 à San Fransisco.

Le titre de ce billet vous fait surement vous demander si vous n’avez pas fait une erreur en cliquant sur un lien ! Mais non, rassurez-vous, votre main ne tremble pas ! Vous êtes bien sur votre site Android préféré !

La raison de cet article est de vous faire découvrir une présentation extrêmement bien documentée de Morgan Stanley sur les tendances et perspectives de l’économie, d’internet et surtout pour nous, d’internet mobile. D’abord un mot sur Morgan Stanley qui n’est pas forcément une société connue de tous. Morgan Stanley est l’une des grandes banques d’affaires américaine. Pour exercer son métier de conseil elle emploie des spécialistes de différents domaines, en particulier ici le domaine technologique, pour publier des études de conjoncture ou des études sur une société donnée.

En synthèse, pour ce qui concerne les tendances économiques, cette présentation montre que les principaux indicateurs s’améliorent et que l’activité économique dans le domaine de la technologie a très bien résisté.

Pour ce qui est des tendances concernant les évolutions d’internet, Morgan Stanley relève que l’évolution la plus forte vient du marché de l’internet mobile et qu’elle s’inscrit dans une constante évolution :

  • 2004 – Ouverture d’Internet en Chine : immense opportunité
  • 2005 – Généralisation du haut débit, conduisant la croissance du marché des Télécommunications
  • 2006 – La vidéo sur le web se standardise
  • 2007 – Prolifération des réseaux sociaux
  • 2008 – Récession économique : crée des challenges et des opportunités pour les sociétés internet
  • 2009 – Internet mobile : Est et sera plus important que ne le pensent la plupart

Pour décrire plus précisément les tendances anticipées par Morgan Stanley dans le domaine de l’internet mobile :

  • La hausse du trafic internet mobile devrait surprendre à court terme et poser des problèmes de capacité aux opérateurs télécom.
  • Les plateformes de nouvelle génération (Réseau social + Mobile) devraient amener un changement sans précédent dans les communications et le commerce
  • Le marché japonnais montre les possibilités de paiement via des mobiles
  • L’adoption de la 3G varie selon les pays
  • Les opérateurs aux US et en Europe de l’Ouest font face à l’augmentation du trafic mais la rentabilité du modèle reste incertaine.
  • Le rôle des régulateurs sur ce marché est important

Dans la planche 32 de la présentation ci-jointe, un graphique retrace l’extraordinaire croissance en volume du marché de l’informatique : de quelques unités de mainframe dans les années 60 à plusieurs milliards de smartphones dans les années 2010-2020.

La planche suivante montre le succès incroyable de la plate-forme d’Apple (iPhone + iTouch) qui en neuf mois a touché 57 millions de consommateurs. Dans l’histoire de l’informatique, seul Netscape avait approché ce chiffre : 50 millions d’utilisateurs mais acquis en deux fois plus de temps !

D’après les études de Morgan Stanley, le taux de pénétration de la 3G en 2014 devrait atteindre 45% contre 15% actuellement !

L’étude insiste également sur la localisation qui est une évolution majeure permettant d’envisager des services toujours plus innovants

En planche 37, Morgan Stanley propose sa vision de l’évolution du marché :

  • A court terme, Apple avec son écosystème conduit le changement dans marché du mobile. Sa part de marché devrait surprendre encore pour au moins encore les deux prochaines années.
  • A plus long terme, l’internet mobile ouvert (avec Android) et les limitations des opérateurs créeront des challenges pour Apple.
  • Sur le marché de l’entreprise RIM devrait, grâce à sa base installée, conserver sa première place dans les deux prochaines.

Les études de trafic montrent clairement que tant les iPhones que les téléphones Android génèrent un très grand nombre de pages HTML vues. 65% des pages vues sur un mobile  le sont sur un iPhone qui pourtant ne représente que 11% des ventes de smartphones. On observe le même genre de ratio pour Android : 8% des pages vues pour un parc de 2% des smartphones. (voir détail page 39)

La planche ci-dessous tente d’illustrer le bouleversement anticipé par les évolutions des réseaux sociaux associés à internet mobile :

ms1

Le téléphone mobile deviendra une télécommande pour piloter les  services disponibles sur le Net.  Les réseaux sociaux changent et changeront profondément la manière dont les gens dialogueront entre eux et la façon dont les sociétés et annonceurs toucheront leurs clients.

Le marché japonnais très en avance dans le domaine de l’internet mobile montre les évolutions prochaines en terme de répartition des revenus :

ms2

Après quelques années de déploiement, la part des revenus générés par l’accès à l’internet mobile a baissé de 20% au profit du commerce en ligne et des services payants. Le marché mondial présente aujourd’hui le même profil de revenus que celui du Japon en 2000. On peut donc raisonnablement s’attendre à la même évolution.

Cisco estime que le trafic mobile devrait être multiplié par 66 (!) d’ici la fin de 2013. Cette explosion du trafic sera due autant à la part de marché croissante des smartphones qu’à leur usage (vidéo, streaming, …). La compétition aura certainement un impact sur les prix mais, il faudra cependant tenir compte de la baisse des revenus provenant du trafic de la voix. Le Wifi pourra également être une option stratégique pour les opérateurs qui opèreront de plus en plus de macro réseaux associant différentes technologies (3G, Wifi, Wimax ?)

Pour finir, voici comment l’étude synthétise l’évolution du marché informatique :

ms3

Pour ceux qui sont arrivés jusqu’ici et qui auraient encore envie de détails supplémentaires, voici l’étude complète de Morgan Stanley :