Motorola revient sur les propos de son PDG, en ce qui concerne la qualité des applications sur l’Android Market.

Vendredi dernier, le PDG de Motorola faisait une déclaration choc à propos de l’Android Market. Selon lui, l’ouverture de cette boutique mènerait à des problèmes de performances, car il n’y aurait aucun contrôle sur la qualité. Une conséquence est une utilisation importante du processeur et donc une baisse de l’autonomie des téléphones. Plus précisément Sanjay Jha disait :

« Android est un vrai système multitâche à tel point que vous pouvez exécuter 64 applications en même temps.

Cela a un impact sur l’expérience du consommateur et nous commençons à le comprendre. Nous comprenons aussi pourquoi plus de 70% des terminaux qui nous sont retournés, le sont à cause du téléchargement d’applications tierces et de l’impact que cela peut avoir sur les performances de l’appareil. »

Cette déclaration venait introduire une nouvelle fonctionnalité de Motoblur. Désormais, la couche de Motorola détectera quelles applications utilisent le plus le processeur. Dès lors, si elle reconnue comme consommatrice, une popup au lancement de celle-ci s’affichera pour demander si l’utilisateur veut bien l’ouvrir. C’est une excellente initiative, mais qui a été masquée par les propos du PDG.

Mais Motorola se devait de rectifier le tir. Ce n’est plus par la voix de Sanjay Jha, mais d’un porte parole de la marque. Pour commencer, ce serait un mal entendu et 70% des retours de smartphones ne viennent pas uniquement du problème de surconsommation des applications :

« Il n’a pas précisé que 70% des retours de smartphones sont dus à des applications tierces, mais qu’ils sont des facteurs potentiels des problème signalés sur la durée de vie de la batterie ou un fonctionnement au ralenti. »

La déclaration se poursuit en indiquant que l’entreprise effectue des recherches pour améliorer la performance des terminaux. Motorola a également investi d’importantes ressources pour fournir aux développeurs, des outils pour créer des applications de haute qualité :

« Nous travaillons très étroitement avec les développeurs pour tester et optimiser leurs applications, mais étant donné le volume d’applications sur l’Android Market, c’est impossible de tout tester.

Nous reconnaissons la communauté ouverte et nous pensons qu’en continuant notre travail de soutien via MOTODEV, nous offrons l’une des meilleures expériences sur le marché. »

Il s’agit clairement d’un mea culpa de Motorola, qui s’est certainement mal exprimé pour introduire une nouvelle fonctionnalité.
Mais le geste le plus attendu de ce constructeur sera certainement le déblocage des bootloaders à la fin de l’année.

Source : ComputerWorld