Voici une interview de Ludovic Vialle, l’auteur de l’application FoxyRing, primée à l’ADC2. Ludovic utilise le pseudo Tama-chan sur le forum de développement Frandroid. Merci à lui pour ses réponses.

Frandroid : Félicitations pour ta place à l’ADC2. Parles nous donc de ton application FoxyRing.
Merci! FoxyRing correspond à un besoin que j’ai eu. Je n’entends jamais mon téléphone sonner quand je suis en déplacement, et si je monte le volume de la sonnerie, il me hurle dessus quand je suis à mon bureau. Ensuite certaines personnes, ont la fâcheuse habitude de vous envoyer des textos tard le soir ou très tôt le matin. Si je mets mon téléphone en silencieux, j’oublie la plupart du temps de le remettre en mode normal. Alors j’ai pensé à créer FoxyRing afin de palier à tout ça.
Il va ajuster la sonnerie de mon téléphone suivant le volume sonore ambiant, couper la sonnerie la nuit, et propose d’autres services comme les profils géolocalisés.

Frandroid : Qu’est-ce qui, selon toi, a plu dans ton application, car le nombre d’applications concurrentes était conséquent.
Je pense à deux critères. Déjà le look & feel ainsi la simplicité de l’interface font que FoxyRing se place au dessus du lot de ce qu’on trouve sur Android. Ensuite, c’est tout simplement car le concept plait et est plus ou moins original. Certaines fonctions sont disponibles dans d’autres applications, mais FoxyRing le rend plus accessible et plus simple.

Frandroid : Qu’est ce que LevelUp studio ?
LevelUp Studio est le nom sous lequel je publie mes applications Android, tout simplement un nom qui sonne mieux que mon propre nom. J’ai une très grande confiance dans l’avenir d’Android et en attend beaucoup. Aucun employé pour le moment, mais le développement de la plateforme peut réserver de bonnes surprises, et LevelUp pourrait devenir un vrai studio de développement.

Frandroid : Tu as une autre application dans le Top 10 des meilleures ventes de l’Android Market, Beautiful Widgets. Sans prendre en compte tes gains de l’ADC 2, est-il possible de gagner sa vie avec des applications Android ?
On m’aurait demandé la même chose il y a plus d’un mois, j’aurais dit non sans hésiter. Mais le déploiement des nouveaux téléphones ainsi que la nouvelle version du Market a permis de redresser la barre et de faire décoller la plateforme. Désormais il est possible de vivre de ses applications si on s’y prend correctement: plusieurs applications, un public bien large, et une réalisation supérieure à ce qui existe. Je recommande de s’intéresser fortement à Android avant que les places ne soient déjà prises !

Frandroid : La sortie du Motorola Droid a-t-elle joué un rôle important sur la progression des ventes ?
Il est arrivé un peu comme le messie, avec la masse de Droid vendue aux USA, le nombre de nouveaux utilisateurs a explosé. Ils représentent par exemple 32% des utilisateurs de FoxyRing, et est devenu le téléphone le plus utilisé sous Android, d’après mes statistiques.

Frandroid : penses-tu que cet effet « Boost » se retrouvera à la sortie du Droid en Europe, et du Sony Xperia ?
Je pense que cela va se reproduire à chaque fois qu’un beau produit se présentera à nouveau, dont le Droid en Europe (sous le nom de Milestone), et le Sony Xperia. La multitude de marques proposant des téléphones sous Android est bénéfique car chacun y trouvera son modèle préféré, avec sa marque préférée et le nombre d’utilisateurs ne va cesser de s’accroitre. De plus les téléphones de seconde génération comme ceux que vous citez offrent la puissance matérielle qui manquait au système d’exploitation, ce qui pouvait être un frein (manque de fluidité) à l’achat.

Frandroid : Parlons maintenant développement. Rencontres-tu de grosses difficultés sur la plateforme Android (API, restrictions, …)
Android, c’est un véritable bonheur pour le développement, c’est très bien documenté, une excellente communauté et un SDK plus que correct. De plus on a accès a pratiquement, et le tout est bien pensé. Le gros reproche que j’ai à faire, c’est au niveau du NDK, il est jeune et insuffisant pour certains besoins. Une API pour du fast display avec accélération matérielle, YUV, ainsi qu’un accès à l’audio seraient vraiment bénéfiques.

Frandroid : Utilises- tu les forums et groupes de discussions Google ? (hors Frandroid)
En lecture seulement, afin de voir si quelqu’un est tombé sur un même problème, et souvent on retrouve un représentant Android qui donne de précieux conseils.

Frandroid : As-tu développé pour d’autres mobiles ?
Oui, mais pas tout seul. Je suis co-fondateur de CoreCodec, Inc. (http://corecodec.com), une entreprise située aux USA, spécialiste de l’audio/video, qui developpe entre autre CorePlayer, un lecteur multimedia principalement optimisé pour mobile, fonctionnant sur Windows Mobile/CE, Palm, Symbian, iPhone, Windows, OSX, Linux. Prochainement… Android, si le NDK est amélioré selon nos besoins.

Frandroid : Quelles sont les différences en développement avec Android ?
Android utilise principalement du Java. Pour la plupart des applications, c’est parfait. Mais pour une application tel qu’un lecteur audio/video comme CorePlayer, nous avons besoin de toute la puissance du téléphone, ce qui est exploitable par exemple sur Windows Mobile. Après comme je l’ai dit, pour la plupart des applications, le SDK offre tout ce qu’il faut.

Frandroid : As-tu eu des problèmes suite aux mises à jour Android 1.6 et 2.0 ? Penses-tu que la multiplication de terminaux soit dangereuse pour la pérennité des applications, ou au contraire qu’elle permet à certaines applis de se faire un chemin ?
Non, la transition s’est bien passée, Google documente tout cela très bien et donne de nombreuses astuces pour faciliter le travail. Cependant, le fait qu’Android soit parfois personnalisé par le constructeur du téléphone peut amener à des différences, mais je pense que cela fait parti du travail de gérer ces différences. Mais suivant l’application, il peut y en avoir, comme pas du tout.

Frandroid : la concurence est-elle rude ? (clones, idées)
J’avoue, elle se défend bien! La plateforme devenant de plus en plus intéressante, elle attire les développeurs et c’est bénéfique à l’utilisateur. Une bonne concurrence pousse chacun à se surpasser et à faire mieux que l’autre. Je mène une belle bataille par exemple avec Weather Widget « Donate », sans lui je n’aurais peut être pas atteint une telle qualité avec Beautiful Widgets. La concurrence va devenir de plus en plus difficile, et ça rend le challenge intéressant. La qualité des applications va croitre avec le temps, et certaines se démarquent. Il suffit de regarder le top des applications !

Frandroid : Et ton troisième hit ça sera quoi ?
Touiteur ! J’ai décidé de me lancer dans l’aventure Twitter. Je suis en plein dedans et j’espère avoir fini dans un mois. Android a besoin d’applications plus esthétiques et bien pensées, ce n’est pas forcement évident, mais je vais essayer de faire de mon mieux.