Édit : La société Cellhire m’a finalement répondu et ils commercialisent bien le forfait dont on parle plus bas. Simplement le produit n’est pas encore sur le site (!).

J’sais pas vous mais nous, chez Frandroid, on aime bien les voyages. On aime tous les types de voyage comme celui de Damien, celui de Laurent, d’Olivier ou celui des tandonautes.

Seulement voilà, quand on veut communiquer avec le monde, ce n’est pas toujours évident. Pour faire le test de Deezer par -15 degrés sur les bords de la Mer Noire, il faut être connecté.

Quand on voyage aux États-Unis, c’est assez simple, un forfait avec data (50$) et vous êtes bons pour téléphoner et surfer sur le oueb. Rajoutez un forfait canadien et pour 100$ vous n’aurez jamais à vous soucier des frais d’itinérance data.

Mais lorsque l’on voyage en Europe, les frontières téléphoniques sont un vrai problème pour les utilisateurs d’internet que nous sommes. Pour la voix, des solutions de call-back permettent de réduire les frais au minimum mais pour Internet, je n’avais encore jamais trouvé de solution intéressante.

Arrière du tandem des tandonautes

Allo ? Oui ? Hop, 250 euros de facture !

La société Cellhire semble avoir une réponse intéressante puisqu’elle propose pour 99 euros/mois un forfait 3G de 1 Go. C’est ce que la société clame dans un communiqué de presse reçu il y a quelques jours. Personnellement, j’trouve (voire même : chtrouve) que c’est plutôt un bon prix pour passer les frontières en toute quiétude. C’est vrai quoi, aujourd’hui en Europe, le problème, c’est pas le passeport, c’est le téléphone !

Du coup, comme vous (oui, je sais que vous avez cliqué sur le lien), je suis allé sur le site et je n’ai pas trouvé l’offre. Bon … Il arrive que le communiqué de presse ait un peu d’avance sur l’actualisation du site web alors je contacte la société par courriel. L’adresse courriel indiquée dans le communiqué n’accepte pas les courriels de l’extérieur. Pratique …

Je contacte la personne, qui se trouve être la directrice de la compagnie, sur Facebook, aucune réponse. Au delà de mon interrogation face à ce genre de chose, je me retrouve avec une question :

Quels choix avons nous pour rester connecté en situation de mobilité internationale ? Avez-vous des bons plans à partager ?