Certaines applications sur Samsung Apps – Bada peuvent être essayées avant d’être achetées (durée fixée par le développeur) ou louées. Ces fonctionnalités seraient appréciables sur l’Android Market

Les systèmes d’exploitation mobiles ne sont rien sans leur boutique dédiée : Android Market, AppStore, Blackberry AppWorld, MarketPlace, Samsung Apps… Android a la spécificité d’être ouvert et de ne pas se cantonner à la boutique de Google. A l’heure actuelle, parmi les compétiteurs de l’Android Market sous Android, seul l’Amazon App Store se démarque, mais il n’est disponible qu’aux Etats-Unis même si nous soutenons personnellement YAAM.

D’une boutique à l’autre, la politique est différente pour l’achat d’une application. Par exemple, sur l’Apple AppStore, il n’est pas possible d’essayer les applications avant de les acheter. L’astuce consiste à créer des versions lite (avec des fonctionnalités supprimées ou du contenu en moins) ou de proposer du paiement in-app. Dans le second cas, ce n’est qu’au bout d’une certaine progression, que l’utilisateur paiera.

Les deux procédés sont également utilisés sur Android. Mais depuis l’introduction du paiement in-app, la proportion de versions lites, tend à se réduire. Il existe également un processus très appréciable pour les utilisateurs : une période d’essai de l’application ou du jeu. Très longtemps fixée à 48 heures, elle est désormais de 15 minutes : pour une application standard, ce délai est suffisant. Mais dès que du contenu additionnel doit être téléchargé (pour les jeux notamment) ou que l’application nécessite un certain temps pour s’adapter/ajouter du contenu, les 15 minutes sont très courtes. De nombreux utilisateurs ont réclamé une période plus grande, mais Google fait pour l’instant la sourde oreille. La seule évolution est que le compteur ne se déclenche qu’une fois que l’application est installée sur le terminal [le téléchargement est terminé].

Sur le MarketPlace de Windows Phone 7, les versions payantes et d’essai sont intégrées sur une même fiche. Cela permet ainsi d’éviter des doublons. Il s’agit donc d’une parade aux déclinaisons « lites ». Cela semble donc légèrement mieux que l’Android Market, mais il n’y a pas réellement de période d’essai.

Depuis aujourd’hui, Samsung vient d’introduire deux nouvelles fonctionnalités sur Samsung Apps sous Bada : le Try’n Play et le Rent’n Play. Elles sont toutes les deux activées par les développeurs et ne sont donc pas systématiques. La première est une période d’essai, qui est attribuée selon le temps idéal [pour le développeur]. Elle passe donc outre les 15 minutes de l’Android Market, mais ne concerne que les applications qui disposent de cette fonctionnalité. Par exemple, 9gag peut être testé pendant 1 heure.

En même temps, Samsung permet de louer une application. Elle est donc moins chère, mais sera limitée dans le temps. Une fois que le délai est dépassé, l’utilisateur devra renouveler ou passer à la version complète. Si ce n’est pas le cas, il ne sera plus possible de l’utiliser. On peut également imaginer que les développeurs fassent une remise.

Il semblerait donc que Samsung ait pris le meilleur des autres, tout en l’améliorant. Alors que préférez-vous : du paiement in-app ? une version lite ? ou le Try’n Play de Samsung ?

Notons que Samsung Apps offre du paiement directement sur la facture de l’opérateur, pour Bouygues Telecom, Orange et SFR. Sur Android…. rien : ne serait-il pas temps de faire un effort dans cette direction ?