Après plusieurs mois de Developer Preview, Google a officialisé Android 8.0 Oreo. Nous avons fait le tour des nouveautés dans ce dossier.

 

Vidéo des nouveautés

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Picture-in-picture

Comme prévu, Android Oreo intègre un mode picture-in-picture, comme sur Android TV et iOS. Les vidéos que vous regardez apparaissent ainsi dans une petite fenêtre, ce qui vous permettra de continuer à regarder votre vidéo tout en utilisant d’autres fonctions de votre appareil.

 

Multi-fenêtre  (Developer Preview uniquement)

Cet élément n’a finalement pas vu le jour dans la version finale d’Android 8.0 Oreo.

Google prépare « multi-display support for launching an activity on a remote display« . En gros, Android O aurait un mode « PC » à l’image de Continuum sur Windows 10 Mobile. Une fonctionnalité qui permettrait de profiter plus facilement des grands écrans des tablettes tactiles, des moniteurs et des TV, en permettant de redimensionner les apps encapsulées dans des fenêtres, comme ce que permet déjà Linux, Windows ou encore Mac OS. Ce mode pourrait être activé à distance, il suffirait donc de connecter un écran à son smartphone pour l’activer.

Cette fonctionnalité ressemble au mode multi-fenêtre qui était déjà activable dans Android N Developper Preview, mais qui n’était pas présent dans la version finale de Nougat.

Leena Desktop

D’ailleurs, il existe un certain nombre d’astuces pour utiliser son Android comme un PC, en attendant la prochaine version d’Android.

 

Gestion multi-tâche et démarrage rapide

Android Oreo adopte une gestion multi-tâche plus proche du fonctionnement d’iOS. C’est un sujet que nous avons évoqué dans notre dossier Pourquoi Android nécessite t-il plus de mémoire RAM qu’iOS ?. À partir d’Android 7.0, Android pouvait déjà restreindre certaines activités d’une application en arrière-plan. Android Oreo continue dans ce sens : il permet de mieux gérer la priorité des ressources des apps en arrière-plan, ce qui aura nécessairement un impact sur l’économie d’énergie et donc l’amélioration de l’autonomie de la batterie de votre Android.

Android Oreo impose ainsi de nouvelles limites aux développeurs, qui devront notifier le système pour accéder à des services de base : localisation, envoi d’un signal et ainsi de suite.

Enfin, Google affirme que le démarrage du système, sur un Pixel, est deux fois plus rapide qu’avec Nougat.

 

Gestion des notifications

Android 7.0 Nougat avait introduit de nombreuses nouveautés dans la gestion des notifications, Android Oreo continue dans ce sens. En effet, Android Oreo permet de plus facilement regrouper des notifications, par typologie de notifications. Les notifications sont toujours gérées par l’application qui les délivre, mais les utilisateurs peuvent mieux contrôler la façon dont les choses sont affichées.

Gestion des notifications par typologie

Il est par ailleurs possible de remettre une notification à plus tard, comme dans Inbox. La notification disparaît alors pendant un temps donné et ne réapparaît que plus tard.

Les « Notification Dots » permettent par ailleurs d’identifier facilement les applications ayant une notification en attente sur l’écran d’accueil du téléphone. En appuyant dessus, une fenêtre s’ouvre alors avec les notifications en question, qu’il est possible de « swiper ».

Les API d’auto-complétion

C’est une API qui semble spécifiquement conçue pour les gestionnaires de mots de passe, et toutes les applications qui stockent des informations personnelles. Google facilite la vie de ces outils en mettant en place un API complet « API Autofill« . Concrètement, une application comme Dashlane (ou ses concurrents) pourront plus facilement remplir vos formulaires (logins, cartes bancaires, adresses) dans les applications natives et sur les pages Web. Pour Google, c’est une façon plus pratique, plus intégrée et plus sécurisée pour permettre aux outils d’auto-complétion (de remplissage automatique) de fonctionner sur Android.

Dashlane aujourd’hui sur Android

 

Gestion des polices d’écriture

Android Oreo permet de faciliter l’accès à des polices personnalisées dans les applications. Les applications pourront donc accéder à des set de polices sur-mesure, ce qui inclut également les emojis. La police d’écriture est spécifiée directement dans le fichier XML de l’application.

 

Icônes adaptatives

Les icônes des applications vont être plus riches : Android Oreo introduit des icônes adaptatifs, qui peuvent afficher une variété de formes sur les différents appareils. Par exemple, une icône de launcher peut afficher une forme circulaire sur un smartphone spécifique et afficher un carré sur un autre appareil. Ce sont les constructeurs qui fournissent un masque dans leurs thèmes, que le système utilise ensuite pour transformer toutes les icônes avec la même forme. Vous pouvez retrouver davantage de détails sur la page dédiée officielle.

Icône adaptative

Ces icônes adaptatives vont permettre aux développeurs de mieux intégrer leurs icônes d’apps avec les thèmes et les launchers alternatifs.

 

Plus large palette de couleurs

Android Oreo améliore la gestion des couleurs avec le support de plusieurs profils : AdobeRGB, Pro Photo RGB, et DCI-P3. La grande différence entre ces espaces couleurs est leur gamut. C’est à dire l’ensemble des couleurs qu’ils sont capables – potentiellement – de reproduire tout en conservant des nuances. Ce sont des outils essentiels pour les applications créatives, en particulier pour la manipulation de fichiers RAW, par exemple.

Les différents espaces couleurs

Connectivité et audio haute définition

Google a intégré un certain nombre de technologies de connectivité : entre autres, de l’audio Bluetooth de haute qualité à travers le codec Sony LDAC, avec une transmission de données trois fois plus élevée que sur du Bluetooth standard, offre une expérience audio sans fil améliorée.

NAN (Neighborhood Aware Networking), de son côté, permet à deux appareils (compatibles) de communiquer entre eux.

 

Amélioration des WebView et les API de Java 8

Android Oreo améliore également les fonctionnalités liées au WebView, le composant WebView permettant d’afficher le contenu Web. Ce moteur de rendu a été revu et articulé sur Chrome depuis Android 7.0 Nougat. Autrement dit, les développeurs qui décident d’afficher des pages web au sein de leur application, par exemple, passent par Chrome. Dans Android Oreo, les connexions seront plus sécurisées, et Google assure plus de stabilité.

Java 8

Android Oreo supporte également la dernière version de Java 8, ce qui devrait assurer des meilleures performances aux applications Android mais aussi davantage de stabilité.

 

Adieu Blob, les émojis changent de tête

L’émoji blob iconique d’Android tire sa révérence et cède sa place à des visages tout en rondeurs, plus traditionnels. Certains aiment, d’autres non.

Mais Android Oreo propose également une soixantaine de nouveaux émojis, dont le Mindblow ou le T-Rew.

Des mises à jour plus rapides

Android O est « le plus grand changement apporté aux fondations d’Android jusqu’à maintenant » et intègre désormais le Project Treble. Il s’agit là de revoir l’architecture de l’OS afin de le rendre plus modulaire pour les constructeurs et ainsi leur faciliter la tâche lors du développement de leurs mises à jour. Ils n’auront désormais plus aucune excuse pour ne pas mettre à jour rapidement nos smartphones et nos tablettes.

 

Plus de sécurité avec Play Protect

L’un des mots d’ordre d’Oreo est la sécurité. Avec Google Play Protect et une meilleure gestion des permissions pour l’installation des APK provenant de sources inconnues, Google compte réduire le nombre de malwares présents sur Android ainsi que leurs possibilités. Le risque 0 n’existe toujours pas, bien évidemment, mais cela devrait limiter les menaces silencieuses.

Par ailleurs, en limitant les accès aux fondations d’Android avec le Project Treble, Google apporte une couche de sécurité supplémentaire à son système d’exploitation.