Lors de la Google I/O, nous avions eu l’occasion de découvrir Android Auto, l’interface d’Android conçue pour être installée confortablement dans les voitures. Google n’avait pas donné beaucoup de détails sur le fonctionnement d’Android Auto et on pouvait se demander de quelle marge de manœuvre les développeurs allaient bénéficier pour leurs applications. La firme de Mountain View vient de mettre en ligne le guide destiné aux développeurs, avec en prime, des captures d’écran.

Android Auto launcher

Lors de la Google I/O, l’annonce d’Android Auto avait posé beaucoup de questions : rapidement, les rumeurs faisaient planer l’impossibilité pour les développeurs de modifier l’interface d’Android version automobile. L’information est désormais officielle puisque la page Google détaillant les possibilités du SDK est claire : les développeurs auront une marge de manœuvre très réduite avec Android Auto, pour des raisons de sécurité : ne pas distraire le conducteur. Ainsi, à la manière d’Android Wear, les applications ne pourront pas bénéficier de leur interface personnalisée : elles devront venir s’insérer dans le moule (plutôt réussi) créé par Google. Les développeurs ne pourront donc pas créer de nouveaux boutons, ou déplacer ceux qui existent déjà. Toutes les applications se ressembleront donc, évitant ainsi aux conducteurs d’être distraits et perdus dans l’interface. Un bon moyen pour Google d’assurer une certaine homogénéité pour son système d’exploitation déporté, tout en bénéficiant des certifications de sécurité de la part des constructeurs et des organismes nationaux.

Pour être compatible avec Android Auto, les développeurs n’auront pas besoin de proposer sur le Play Store une version spéciale de leur application. Il suffira que l’application principale (prenons l’exemple d’un GPS) possède un module compatible avec Android Auto. Le smartphone connecté à la voiture enverra les informations utiles à Android Auto, pour afficher le trajet ou les informations trafic en restant dans les clous imposés par Google. Il est tout de même possible de modifier la couleur des éléments ou encore les images de fond. Un mode nuit sera également de la partie, pour assombrir l’interface avec l’utilisation massive de noir.

Android Auto permettra aussi à l’utilisateur de recevoir les notifications de son smartphone directement sur l’écran de la voiture. On ne sait pas encore de quelle manière visuelle puisque Google n’a pas souhaité montrer cette facette de l’interface. On apprend également que la prédiction sera au cœur du système : les applications auront la possibilité d’envoyer des informations au conducteur uniquement si un événement se déclenche. On imagine par exemple de recevoir des informations sur le trafic à l’approche d’un embouteillage ou encore des rappels à l’approche de la maison.

Le SDK d’Android Auto devrait être disponible d’ici un mois et permettra de savoir ce que les développeurs pourront vraiment faire avec l’interface d’Android taillée pour les voitures.