Les invitations nécessaires à l’accès à Google Inbox, c’est fini. Un peu plus de six mois après le lancement de cette messagerie intelligente, Mountain View annonce son ouverture à tous.

Inbox-logo

C’était l’une des annonces de la conférence d’ouverture de la Google I/O, hier soir, consacrée pour une large part au futur Android M. Mountain View a saisi l’occasion pour une annonce qui intéressera les adeptes des boîtes email intelligentes, puisque son service Inbox, dans sa version Early adopters, est désormais disponible pour tous.

Lancé en octobre dernier, Google Inbox propose un système de tri intelligent des messages et, pour n’en oublier aucun, la possibilité de créer des rappels ou d’épingler des messages. Il était alors nécessaire de demander une invitation à Google pour utiliser le service, avant de soi-même envoyer des invitations à son entourage une fois l’app accessible. Au fil des mois, l’application s’est ouverte aux tablettes Android, aux iPad et aux navigateurs web autres que Chrome, sans oublier la possibilité d’utiliser Inbox avec les Google for Work. Aujourd’hui, bonne nouvelle : il n’est plus nécessaire de passer par ces fameuses invitations pour utiliser Inbox, à l’exception des Google Apps for Education et des comptes Google Apps for Government.

Au passage, Inbox s’enrichit de quelques nouvelles fonctionnalités. Très attendue, l’annulation de l’envoi d’un email est désormais accessible : il est donc possible, dans les quelques secondes qui suivent le clic malheureux sur le bouton « Envoyer », de changer d’avis. La signature personnalisée fait également son apparition, de même que la suppression d’un message par balayage et l’amélioration de la fonction de rappel. Dernier point qui intéressera les mobinautes les plus nomades, la création automatique d’un groupe « Voyages » regroupant tous les emails liés à cette thématique. Reste maintenant à attendre que Google ouvre son service à d’autres boîtes emails que Gmail, comme il l’avait initialement promis.