Netflix avait promis, Netflix l’a fait. Vous êtes nombreux à utiliser un VPN avec votre abonnement Netflix pour accéder à des catalogues d’autres régions, comme celui des États-Unis. Pour plusieurs raisons, Netflix a décidé de partir à la chasse à cette pratique, en allant jusqu’à bloquer ses utilisateurs. Depuis quelques heures, de premiers utilisateurs ont fait part de blocages. Les éditeurs de VPN et les utilisateurs ont rapidement réagi.

netflix-sign

Pourquoi ce blocage ?

La raison de ce blocage est liée d’une part au fait que Netflix est désormais disponible partout dans le monde (ou presque) et donc que les utilisateurs n’ont plus besoin de moyens détournés pour accéder au service de SVOD américain.

netflix

Mais ce sont surtout pour des raisons juridiques que Netflix interdit l’accès à ses vidéos depuis un VPN. La société américaine doit en effet gérer les droits de diffusion des contenus qu’elle fournit en fonction des territoires et doit faire l’objet de nombreuses pressions de la part des ayants droit.

 

Une stratégie vouée à l’échec

Comme prévu, les premiers utilisateurs ont été bloqués. Netflix semble déployer sa stratégie par étape, une fois bloqué un message apparaît “Il semble que vous utilisez un unblocker ou un proxy. Vous êtes priés d’arrêter ces services et de relancer Netflix“.

Les différents outils, à l’image de uFlix, ont rapidement trouvé une parade. Rien de surprenant, il est relativement facile de contourner ce blocage, en modifiant les adresses IP utilisées. La stratégie est la même pour contourner le “Grand Firewall de Chine”, les VPN modifient les adresses IP utilisées.

Netflix peut donc continuer à jouer au jeu “du chat et de la souris”, mais leurs efforts sont voués à l’échec. Une action futile contre les VPN et les services de proxy qui semble avoir pour objectif satisfaire uniquement les ayants droit. Des accords limités à des régions, ce qui était déjà critiqué par Netflix.

En effet, Netflix milite pour que les accords soient négociés à l’échelle mondiale. L’objectif étant de pouvoir offrir une bibliothèque cohérente de contenu dans le monde entier.