Here Maps, cette application de navigation GPS initialement détenue par Nokia et réservée à Windows Phone, signe aujourd’hui son renouveau. Sur Android comme sur iOS, elle prend désormais le nom de Here WeGo, avec une nouvelle interface et davantage de fonctionnalités. Une nouvelle vie qui commence ?

here-wego

À l’origine, Here Maps (ou plutôt Nokia Maps) était l’apanage de Windows Phone. Après une sortie sur les OS concurrents, et surtout le bouleversement des activités de Nokia, Here Maps est passé en fin d’année dernière aux mains d’un groupement de constructeurs automobiles allemands. Depuis, sa version Window 10 Mobile a disparu, mais l’app Android / iOS poursuit sa route. Une bonne nouvelle pour les mobinautes, puisque l’app a le mérite d’offrir des fonctionnalités utiles, tel l’accès à des cartes hors ligne, utile aux voyageurs.

À lire : 6 applications de navigation GPS hors-ligne sur Android

Changement de nom

Soucieux de revoir son image, mais aussi de la déplacer de la navigation GPS pure et dure (dédiée aux piétons et aux voitures) au déplacement au sens large, Here Maps prend désormais un nouveau nom : Here WeGo. « La mobilité urbaine devient un service à la demande. De plus en plus, dans les zones citadines, les gens n’ont plus besoin de posséder une voiture. À la place, tout un paysage mouvant de voitures partagées émerge, de même que du partage de scooters, du covoiturage, de la location entre particuliers (…) », indique Patrick Weissert,en charge de l’expérience utilisateur chez Here.

here-wego-velo

Côté fonctionnalités, les changements sont minces, puisque certains d’entre eux ne concernent pas la la France. C’est notamment le cas du service d’autopartage, proposé en partenariat avec Car2Go, et qui est réservé à quelques villes européennes et américaines, mais indisponible chez nous. Il faut dire que Car2Go, détenu par Europcar et Daimler (l’un des acheteurs de Here Maps) avait tenté de se lancer à Lyon en 2012, avant de mettre un terme à l’aventure au bout de quelques mois.

here-wego-2

Les informations concernant les bornes de taxi font quant à elle leur apparition dans la capitale, mais pas ailleurs en France, et ne s’accompagnent pas d’estimation des prix des trajets ; les VTC sont eux aussi absents. En revanche, on apprécie l’indication des dénivelés, franchement utiles aux cyclistes, mais aussi celle des distributeurs de billets ou des pharmacies les plus proches. Pour le reste, Here WeGo ne renouvelle que timidement l’interface de Here Maps, se contentant de changements en termes de couleurs et d’icônes.