Google communique plus amplement sur son navigateur mobile et révèle des chiffres impressionnants. De quoi inquiéter la concurrence ?

google-chrome

À l’occasion du Chrome Dev Summit, Google a annoncé que la version mobile de Chrome dépasse aujourd’hui les 800 millions d’utilisateurs actifs chaque mois si l’on additionne les chiffres d’Android à ceux d’iOS. Même s’il ne fait aucun doute que la version Android doit être prédominante en raison de la présence native du navigateur sur de nombreux terminaux, la quantité d’utilisateurs sous iOS n’est pas négligeable non plus. Bon nombre d’entre eux choisissent effectivement de retrouver sur leur iPad ou iPhone leur écosystème de bureau, avec ce que cela comporte de synchronisation au niveau des favoris ou des onglets actifs, par exemple.

Cette performance est d’autant plus impressionnante que Google évoquait « seulement » 400 millions d’utilisateurs mensuels actifs l’année dernière, soit la moitié de ce qui a été annoncé ici. Il n’est pas précisé en revanche quelles sont les possibles raisons de cette forte hausse d’activité, si ce n’est l’accroissement naturel du nombre d’appareils en circulation.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Pour mémoire, la firme de Mountain View annonçait en mai dernier, à l’occasion de la Google I/O 2015, que son navigateur dépassait le milliard d’utilisateurs, toutes plateformes confondues (y compris sur ordinateur, donc). La version mobile à elle seule semble donc jouer une grande partie dans ce résultat. Un rapide coup d’œil à la page de téléchargement de l’application sur le Google Play Store nous apprend d’ailleurs que Chrome pour Android a été installé sur 1 à 5 milliards de terminaux, un exploit dont très peu d’applications peuvent se vanter aujourd’hui.

Polymer, l’avenir de Chrome ?

Toujours lors de la dernière Google I/O, le géant de la recherche avait dévoilé Polymer, un toolkit à destination des développeurs leur permettant de proposer des expériences sur navigateur proches d’une application mobile. Six mois plus tard, Google fait le point et annonce aujourd’hui plus d’un million de pages web utilisant Polymer, ainsi que plus de 300 projets au sein de Google.