Aujourd’hui, nous allons reparler de la répartition des versions d’Android.

Comme chaque mois maintenant, on aborde le sujet sur les statistiques quant à la répartition des versions d’Android qui sont relevées par Google grâce aux utilisateurs qui se sont connectés à la plateforme du Google Play durant les deux dernières semaines du mois précédent.

Les données sont basées sur le nombre de terminaux Android qui ont accédé au Google Play sur une période de 14 jours, se terminant à la date de collecte des données ci-jointe : jusqu’au 01/06/12.

Pour le mois de mai 2012, les statistiques témoignent que :

  • Android Cupcake (1.5) préserve sa place avec 0.3% de possession
  • Android Donut (1.6) a chuté de 0.7 à 0.6% de possession
  • Android Eclair (2.0 et 2.1) a chuté de 5.5 à 5.2% de possession
  • Android FroYo (2.2) a chuté de 20.9 à 19.1% de possession
  • Android Gingerbread (2.3) a grimpé de 64.4 à 64.6% de possession
  • Android Honeycomb (3.x) a chute de 3.3 à 2.7% de possession
  • Android Ice Cream Sandwich (4.x) a grimpé de 4.9 à 7.1% de possession

Les comparaisons affichées ci-dessus sont établies à partir du mois précédent (avril 2012 à mai 2012).

Il est intéressant de remarquer que la vitesse d’évolution est bel et bien réelle mais reste encore insuffisante après plus de 6 mois d’existence pour Ice Cream Sandwich. Rappelez-vous de mars à avril, Android Ice Cream Sandwich avait pris 2% tout rond, tandis que d’avril à mai cette même version a pris 2.2% dans son avancée. Pas mal, mais il faut encore mieux faire.

Dans un précédent article sur le sujet, je vous évoquais cette fameuse rapidité des mises à jour des terminaux d’Android, et plus précisément du « comment » les constructeurs et les opérateurs pouvaient améliorer ce point important qui profite à tous : constructeurs, opérateurs, développeurs et utilisateurs. Il faut quand même souligner que les mises à jour ne sont pas là pour faire jolies ou encore pour plaire aux g33k.. elles sont là pour apporter un suivi des terminaux mobiles, et contribuent en grande partie à permettre aux développeurs d’avancer et d’adapter leurs applications et utilitaires.

Je suis pour moins de terminaux et un meilleur suivi des mises à jour. Là, on en est très loin.. comment voulez-vous que les constructeurs et opérateurs s’en sortent avec autant de modèles et de variantes. Après, c’est vrai qu’il y en a pour tous les goûts, ça je veux bien le croire.. et justement, une trop grande diversification qui crée une division incalculable.

[ Android Developers ]