L’événement au siège de Google, à Mountain View aux Etats-Unis que nous avons commenté en direct sur FrAndroid, a été l’occasion d’officialiser le système de « In-App Purchase » pour Android.

Chris Yerga, responsable de l’ingénierie chez Google, a réalisé quelques démonstrations : le système permet de vendre des biens virtuels (entre autres) directement au sein d’une application. Les cas pratiques sont nombreux : monnaie virtuelle, niveaux de jeux téléchargeables, déverrouillage de nouvelles fonctions, etc.

On ne sait pas encore si la fonctionnalité de Google fonctionnera pour les paiements récurrents, tels que les abonnements, mais c’est encore un grand pas pour Android, qui a été souvent critiqué, même par Google lui-même. Le système actuel qui utilise Google Checkout, n’est pas ce qu’il y a de plus efficace pour les développeurs et utilisateurs, mais les choses s’arrangent peu à peu : Google a également annoncé que les devises étrangères seraient parfaitement gérées. Les développeurs pourront ainsi, désormais, définir un prix par devise : x euros, x dollars, x yens, etc.

La solution de paiement In App Purchase a déjà fait ses preuves sur iOS (iPhone, iPad, etc). Bart Decrem de Disney Mobile qui édite le jeu Tap Tap Revenge, le célèbre jeu qui a dépassé les 50 millions de téléchargements, est monté sur la scène lors de la keynote pour annoncer l’arrivée du jeu sur Android. Il en a profité pour afficher les chiffres records de TTR sur iPhone : plus de 25 millions de téléchargements de chansons payantes sur iOS, grâce au système In-App Purchase.

Tap Tap Revenge est un jeu basé sur le rythme (comme Guitar Hero). Disney le propose gratuitement, mais on a vite affaire avec le système In-App Purchase pour récupérer d’autres chansons. Ce n’est pas le seul jeu que Disney Mobile va lancer sur Android…

On a malheureusement eu aucun écho de Paypal… qui prépare depuis longtemps son arrivée sur Android. Paypal qui avait présenté en février 2010 un système In-App Purchase pour iOS et Android, mais à priori, rien n’a été officialisé pour le moment.

Il n’y a pas que Paypal qui est sur le coup, plusieurs solutions existent. En premier lieu, les opérateurs qui poussent de plus en plus ce système pour facturer ces « biens » directement sur la facture téléphonique de fin de mois. Mais il y a de nombreuses autres solutions disponibles, Apple ne peut pas dire le contraire. Ils ont récemment refusé catégoriquement les applications qui utilisent un système tiers de In-App Purchase, on comprend ce qui motive la marque à la pomme : Apple toucherait 30% du prix d’un contenu ou d’un service qui utilise son système.

L’In-App Purchase qui peut s’avérer bien plus rentable que la publicité mobile selon les observations en 2010. Hasard du calendrier (ou pas), RIM (Blackberry) vient d’annoncer également l’arrivée du In-App Purchase avec Blackberry App World 2.1.

Concernant Android, il faudra malheureusement attendre un peu, le temps que Google rend accessible le SDK… pas avant le début du printemps 2011.