Xiaomi n’assurera pas seul le développement de la prochaine version de MIUI. La firme chinoise a fait appel à l’équipe d’AOKP pour développer ce que l’on nous présente comme une ROM s’adaptant aux attentes de ses utilisateurs.

AOKP

Si Xiaomi n’a encore rien indiqué à ce sujet, ce n’est pas tout à fait le cas de l’équipe AOKP, l’Android Open Kang Projet. Les développeurs de la célèbre ROM Custom – un peu moins toutefois que CyanogenMod, plus médiatique – ont en effet annoncé hier, par le biais d’un billet de blog détaillé, avoir noué un partenariat avec Xiaomi. La firme chinoise s’est ainsi adjoint les services de l’équipe AOKP. Ce recours aux développeurs d’une ROM Custom établie n’est pas une première. OnePlus, déjà partenaire de Cyanogen, dont la distribution commerciale est présente dans les smartphones One, a fait appel à une partie des membres de l’équipe Paranoid Android, elle aussi en charge d’une ROM Custom populaire auprès des bidouilleurs. « L’équipe de Xiaomi a commencé à envisager l’idée que pour conquérir une plus grande part du marché international, ils avaient besoin de collaborer avec une communauté établie auprès d’une ROM Custom, et depuis nous avons été en étroit contact », explique ainsi Arnav Gupta, alias Championswimmer, l’auteur de la déclaration.

MIUI-MOD-460x460

La collaboration des développeurs d’AOKP et de Xiaomi aboutira à la création de la ROM MIUI 7, pour le moment surnommée MiKangy, dont le développement est chapeauté par MarcLandis (responsable du développement de la ROM AOKP). Celle-ci sera basée sur Android 5.1, la toute dernière version de l’OS, déployée depuis quelques jours sur des Nexus, et fera ses débuts sur un smartphone encore à annoncer : le Mi 5. Celui-ci succèdera à un Mi 4 lancé à la fin de l’été 2014, ce qui laisse supposer qu’il faudra encore quelques mois avant de découvrir MIUI 7 sur le nouveau téléphone, mais aussi sur les appareils déjà disponibles et qui devraient être mis à jour par la suite.

Le renouveau de MIUI

Pour l’équipe d’AOKP, le partenariat est assurément le gage d’une montée en puissance de la ROM, qui devrait gagner à la fois en moyens et en visibilité. Pour Xiaomi, outre l’image très technophile renvoyée par l’équipe de développeurs qu’il a engagée, l’objectif est de renouveler MIUI en profondeur pour mieux gagner les faveurs d’un public international. « L’idée derrière tout cela est de mêler toutes les fonctionnalités importantes des meilleures ROM comme CM, PA, Omni et AOKP pour créer une expérience qui submergera totalement l’utilisateur dans son propre monde ». Il est ainsi question d’une interface capable de s’adapter aux usages des utilisateurs, ce qui fait penser aussi bien à Aviate qu’à Z launcher, ou même au widget géolocalisé récemment lancé sur l’interface Sense 7 du HTC One M9.