Lors de l’achat d’un smartphone en import, l’un des critères les plus importants est la compatibilité avec nos fréquences nationales. Effectivement, en Chine, plusieurs normes de fréquences sont utilisées. Je vais résumer ici celles dont nous avons besoin, selon les opérateurs.

Je-ne-capte-pas-de-r--seau

La 2G :

Tous les téléphones chinois sont GSM et 2G quadribandes, je n’en ai pas vu non compatibles avec ces fréquences. La bonne nouvelle, c’est que vous pourrez toujours téléphoner même si vous vous trompez lors de votre achat.

La 3G :

Les fréquences compatibles avec tous les opérateurs français sont les bandes 900 et 2100. Il faut y être attentif car de nombreux modèles même haut de gamme en Chine n’intègrent pas la bande des 900 (Le IUNI U3 par exemple, et bien d’autres). Celle-ci est de plus utilisée dans les zones hors des villes, donc elle est importante. Ceci est valable pour tous les opérateurs.

La 4G :

Le dossier est plus compliqué, aussi il faut déterminer les fréquences par opérateur. Les bandes 4G en France sont les suivantes ; 800, 1800 et 2600.

Orange utilise les bandes 800 et 2600.

SFR est sur les fréquences 800 et 2600.

Bouygues utilise les bandes 800, 1800 et 2600.

Free base sa 4G sur les 2600 uniquement. 

Les mobiles chinois ont rarement toutes les fréquences 4G françaises, donc il s’agit de bien se renseigner et d’être sûr des bandes de fréquence lors de votre achat. Il est également à noter que de nombreux mobiles chinois ne sont pas compatibles 4G du tout, et qu’il existe parfois plusieurs variantes du même modèle selon les normes (WCDMA ou TD-CDMA, la première option étant la notre, la seconde pas du tout compatible chez nous).

Notons enfin que la bande la plus importante est souvent celle qui manque,  et c’est la bande des 800 (même le Oneplus One ne l’intègre pas).

Vous l’aurez compris, c’est l’un des paramètres les plus importants à l’achat d’un mobile de l’Empire du Milieu, je vous conseillerai de rester extrêmement vigilant sur ce point.