Le service de stockage en ligne américain Box vient de lever 100 millions de dollars. Avec ce nouveau financement, la société, désormais valorisée à 2 milliards de dollars, espère s’implanter sur des marchés étrangers faire son entrée en bourse.

Capture d’écran 2013-12-06 à 12.29.25

Box a procédé à une nouvelle levée de fonds. Aaron Levie, le PDG de la société de stockage en ligne a en effet annoncé avoir obtenu 100 millions de dollars de la part d’une poignée d’investisseurs. Ce nouveau financement ramène ainsi la valorisation de l’entreprise à 2 milliards de dollars contre 1,2 milliard en juillet 2012. Avec cette dernière levée de fonds, Box a levé 400 millions de dollars au total. Le dirigeant en a également profité pour indiquer ses prévisions pour l’année 2012. Box entend atteindre 100 millions de dollars de ventes en 2013, soit le double qu’en 2012.

A noter que Box est un outil de stockage en ligne à l’image de Google Drive ou d’Amazon Cloud Drive qui offre 10 Go d’espace stockage gratuit à ses clients et 100 Go pour 4 euros par mois.

Une expansion internationale et une introduction en bourse

Cette dernière levée de fonds s’inscrit dans une stratégie d’internationalisation pour Box. Le service a en effet obtenu ces fonds d’entreprises implantées dans quatre régions du monde différentes. Parmi les investisseurs, on retrouve des sociétés japonaises comme le géant Mitsui mais aussi originaires d’Australie ou d’Amérique latine à l’image de l’opérateur Telefónica. Or cela devrait s’accompagner de partenariats stratégique afin de faire le promotion de Box sur de nouveaux marchés. Par ailleurs, Aaron Levie a indiqué que Box prévoit d’ouvrir des bureaux au Japon et au Brésil en 2014 et que la société investit massivement dans son siège londonien. Le service de stockage commence également à embaucher les dirigeants internationaux nécessaires à une implantation internationale.

Mais l’arrivée d’un tel financement apporte aussi davantage de confort financier à l’entreprise qui préparerait une introduction en bourse. C’est en tout cas ce qu’avait indiqué Reuters le mois dernier même si l’entrperise californienne a pour l’instant refusé de commenter l’information. D’après l’agence de presse, la société aurait fait appel aux services de Morgan Stanley, du Crédit Suisse et de J.P. Morgan Chase pour mener à bien l’opération.

On verra donc si Box parviendra à concurrencer les nombreux concurrents du marché. Le mois dernier, son concurrent direct Dropbox espérait lever 250 millions de dollars avec une valorisation à 8 milliards de dollars à en croire une source proche du dossier citée par le New York Times.