En 2015, Qualcomm a livré moins de SoC qu’en 2014. Pour le quatrième trimestre 2015, les résultats financiers sont en baisse par rapport au même trimestre en 2014. Mais Qualcomm croit beaucoup au Snapdragon 820 pour se relancer, notamment à partir du second semestre 2016.

Snapdragon Qualcomm

Qualcomm vient de publier les résultats financiers du premier trimestre fiscal 2016, qui se terminait le 27 décembre dernier. Au cours de ce trimestre, l’entreprise de San Diego a réalisé un chiffre d’affaires de 5,8 milliards de dollars contre 7,1 milliards l’année précédente à la même période. Le bénéfice a lui aussi chuté, passant de 2 milliards de dollars à 1,5 milliard de dollars. En cause : le manque d’intérêt du Snapdragon 810 de la part des constructeurs – avec notamment Samsung qui l’a totalement délaissé au profit de son propre SoC – mais aussi les problématiques de licences en Chine.

 

Moins de Snapdragon livré

Sur l’année 2015, Qualcomm a livré 903 millions de puces Snapdragon (les SoC MSM) contre 919 millions en 2014, 748 millions en 2013 et 616 millions en 2012. Cette baisse – aussi légère soit-elle – témoigne donc d’une problématique alors que l’industrie du mobile a connu une croissance de plus de 10 % en 2015 par rapport à 2014, comme le relevait ce matin IDC. On peut facilement pointer du doigt le Snapdragon 810 qui a eu du mal à trouver sa place dans les smartphones haut de gamme contrairement au Snapdragon 801. Mais aussi les OEM chinois qui ne jouent apparemment pas le jeu des licences.

Capture d’écran 2016-01-28 à 12.10.18

 

Les royalties bloquent encore

En effet, Qualcomm pense qu’en Chine, certains constructeurs ne respectent pas leurs obligations contractuelles. Pour rappel, les constructeurs qui vendent des smartphones sont obligés de reverser des royalties à Qualcomm pour l’utilisation de nombreux brevets comme nous l’expliquions dans une actualité dédiée. Qualcomm estime que certains constructeurs sous-estiment volontairement le nombre de livraisons pour payer moins de royalties. Certains OEM ne joueraient pas le jeu des nouveaux contrats de licence en retardant leur application. Toujours est-il que Qualcomm estime que les constructeurs à travers le monde ont livré entre 1,54 et 1,58 milliard de produits 3G/4G contre 1,37 milliard en 2014. Le géant de San Diego estime 1,67 à 1,77 milliard de livraison pour 2017, une hausse comprise entre 7 et 13% par rapport à 2015, inférieure à la hausse de 12 à 15 % entre 2014 et 2015.

Capture d’écran 2016-01-28 à 12.10.26

 

La restructuration avance

Qualcomm aborde également la restructuration toujours en cours au sein de l’entreprise, et indique avoir réussi à trouver de quoi économiser 150 millions de dollars supplémentaires sur un plan d’économies estimé à 1,4 milliard de dollars. Qualcomm réaffirme que la structure actuelle (qui mélange la conception de puces et les licences) fonctionne très bien et sera donc conservée, comme cela a été annoncé en décembre dernier.