Facebook vient d’annoncer un changement majeur dans sa politique de gestion des photos : la synchronisation des photos des utilisateurs n’interviendra plus au sein de l’application du réseau social. À la place, il faudra passer par une application dédiée : Facebook Moments, qui n’est pas disponible en Europe pour des questions réglementaires.

Facebook Moments

Depuis plusieurs années, l’application mobile Facebook propose aux utilisateurs de synchroniser les photos de leurs téléphones vers un album privé en ligne. Une manière simple, rapide et efficace de sauvegarder ses photos sur le cloud. À partir du 10 janvier prochain, Facebook va supprimer cette possibilité. Si les utilisateurs du réseau social souhaitent continuer à sauvegarder leurs photos sur le cloud, il faudra passer par l’application Facebook Moments. Toutefois, cette application n’est pas disponible en Europe.

 

Une application qui ne plaît pas à l’Europe

Facebook Moments a été publié sur le Play Store de Google et l’App Store d’Apple en juin dernier, mais l’application n’a pas été mise en ligne sur les @ applicatifs en Europe. En effet, l’application se base sur un système de reconnaissance faciale qui avait été interdit d’utilisation par les régulateurs européens. Ces derniers reprochent à Facebook de ne pas laisser le choix à l’utilisateur qui est obligé d’utiliser la reconnaissance faciale permettant de reconnaître automatiquement les amis présents sur les photos. Une situation identique à celle de Google Photo qui n’intègre pas cette fonctionnalité en Europe. Il y a fort à parier que Facebook modifie à l’avenir son application afin de la rendre compatible avec les normes européennes du respect de la vie privée.

flock-share1

Pour le moment, en Europe, Facebook n’a pas prévu de désactiver sa fonctionnalité de synchronisation automatique des photos. La date butoir du 10 janvier est donc uniquement valable pour les pays dans lesquels Facebook Moments est disponible.

 

Facebook s’étend petit à petit

Petit à petit, Facebook fait grossir son écosystème en déplaçant des fonctionnalités majeures du réseau social vers des applications tierces. C’était déjà le cas en avril 2014 lorsque Facebook avait forcé les utilisateurs à télécharger Facebook Messenger pour envoyer des messages privés. L’application de messagerie se positionne alors dans le top 3 sur l’App Store et le Play Store, tout comme Facebook Moments qui se classe dans le top 5.