Le groupe Telecom japonais SoftBank a annoncé ce matin son intention de racheter le concepteur de puce anglais ARM pour 24,3 milliards de livres, soit environ 29,1 milliards d’euros.

ARM cortex

À peine désengagé de SuperCell, les créateurs de Clash of Clans et Crash Royale (pour 8 milliards de dollars), le groupe Telecom SoftBank a annoncé ce matin le rachat du concepteur de puce ARM pour la somme de 24,3 milliards de livres soit un peu plus de 29 milliards d’euros. Ce rachat n’est pas hostile, il a été négocié par les deux entreprises. SoftBank va racheter les actions de la société anglaise en numéraire, à hauteur de 17 livres par action, soit une plus-value de 43 %.

 

Doubler les effectifs d’ici cinq ans

SoftBank a par ailleurs annoncé qu’il ne touchera pas à l’organisation ou au fonctionnement habituel d’ARM. Au contraire, le groupe japonais s’est engagé à maintenir le siège social d’ARM à Cambridge et à doubler les effectifs de la société en Grande-Bretagne durant les cinq prochaines années.

ARM est une société très importante dans le domaine de la mobilité. C’est elle qui est derrière une bonne partie des puces (SoC) que l’on trouve dans les smartphones. Samsung, Apple, MediaTek et dans une moindre mesure Qualcomm utilisent ou ont utilisé des architectures de puces en provenance d’ARM. L’acquisition de SoftBank devrait permettre à ARM de grandir un peu plus vite.