Amazon ouvre les portes de son supermarché autonome au grand public.

Crédit photo : Reuters

Après un beta test de plus d’un an, et un retard dû à des dysfonctionnements, la boutique autonome d’Amazon est enfin prête à ouvrir ses portes au grand public, lundi 22 janvier. Il s’agit pour rappel d’une épicerie ouverte par le géant de l’e-commerce à Seattle et basé sur un concept : se débarrasser définitivement de la queue aux caisses.

Pour cela, le client s’inscrit au préalable sur une application à l’entrée du magasin, le smartphone sera alors géolocalisé dans le magasin et sera associé à l’utilisateur pour générer automatiquement la liste des articles achetés. Un système de caméra en place dans le magasin va reconnaître et ajouter automatiquement les articles mis dans le panier par le client à sa liste d’achat. Si un article est remis en rayon, il est supprimé de la liste. Lorsqu’il repasse les portiques à la sortie du magasin, l’application facture automatiquement pour les articles sélectionnés dans le magasin, le client a fait ses courses.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Un test à grande échelle

Pour fonctionner, le magasin se base donc sur un ensemble de caméras et de capteurs, avec bien sûr un algorithme complexe capable de reconnaitre et suivre le client dans le magasin. C’est cette technologie qui est mise à l’épreuve par cette ouverture au grand public.

Si l’expérience se déroule correctement, Amazon pourrait ouvrir davantage d’épiceries aux États-Unis et dans le monde (la première boutique est située au rez-de-chaussée des bureaux d’Amazon). Cela pourrait également nourrir les ambitions du géant, alors que plusieurs analystes prédisaient un futur rachat d’un grand groupe du secteur comme Carrefour.  Surtout, comme Amazon Web Services, Amazon pourrait commercialiser sa technologie aux acteurs de la grande distribution.

Crédit : Reuters. Un employé d’Amazon vérifie l’emplacement des articles avant l’ouverture

Pour le moment, Amazon devra surveiller et corriger les éventuels bugs, notamment concernant la reconnaissance des clients, lorsque plusieurs clients se ressemblant sont présents simultanément dans le magasin. L’autre problème récurrent identifié peut venir d’articles qui ne seraient pas correctement remis en place dans leurs rayons, notamment par des enfants.