Comme on s’y attendait, Apple et son grand patron viennent d’énoncer quelques nouveautés pour watchOS, la plateforme à destination de la montre connectée du constructeur : l’Apple Watch.

cf672e7c91113cf61e33b2a90f74843d35751ba7_expanded_xlarge

WatchOS 2

Apple vient d’annoncer le déploiement d’un SDK pour les développeurs, watchOS 2, qui va permettre à l’Apple Watch d’être à la fois plus performante et plus indépendante. Ce SDK va permettre aux développeurs d’intégrer des applications de façon native sur la montre, et donc permettre qu’elle ne soit plus obligée de collecter les informations auprès du téléphone. Cela supprimera donc des temps de chargement sur certaines applications, et donnera la possibilité aux développeurs d’intégrer de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, il sera possible de donner l’accès direct au capteur cardiaque de la montre. Et cela aurait pu être pratique pour des applications de running par exemple, enfin si la montre était équipée d’une puce GPS et capable d’être utilisée pour cette activité sans un mobile appairé.

Globalement, les applications natives permettent d’offrir plus de possibilités aux utilisateurs, et de donner l’accès aux composants de la montre (avec Watch Kit). Cela permet par exemple d’intégrer dès maintenant la lecture de vidéos sur la montre.

 

Personnalisation

Alors qu’on dit souvent que la force d’Android Wear réside dans la personnalisation, le gros de la présentation de watchOS 2 a mis l’accent sur la personnalisation de l’Apple Watch. Apple a donc présenté diverses manières d’avoir une montre à son image. Il sera donc possible d’utiliser des photos personnelles comme fond d’écran de la montre, avec Photo Face, Photo Album Face ou Time Lapse Face, qui permet d’utiliser des vidéos prédéfinies de grandes métropoles comme animation d’arrière-plan. Pourquoi pas.

fb8b09ff65ce9771bdff70724d68a043ff977844_expanded_xlarge

Complications est une nouveauté également présentée ce soir, où il est possible de réaliser des cadrans remplis d’informations que l’on aura choisis nous-mêmes. Il sera alors possible de placer des widgets météo ou d’infos, par exemple, sur le cadran de la montre, en plus de l’heure évidemment.

bde7ed1c7bea9ce710d0adc03a66b466bf2aa8e9_expanded_xlarge

Apple a aussi présenté Time Travel, qui permet de « voyager dans le temps ». En tournant la molette, il est possible de se projeter sur la journée à venir. On obtient donc des cartes météo qui évoluent selon l’heure et les prévisions, ou des informations relatives à l’agenda. Pratique pour se faire une idée de la journée qui nous attend.

6c797d04e8b4f80483b6bcfbc971311de2591d49_expanded_xlarge

Enfin, la rotation de l’écran fait son apparition, permettant d’obtenir l’heure ou les notifications quand la montre repose sur votre table de chevet.

 

Communications

Côté communications, les nouveautés sont moins nombreuses, mais font évoluer l’Apple Watch. Il est par exemple possible de créer des groupes d’amis (de contacts), et d’ajouter ou de retirer des personnes selon ses souhaits. L’application Mail devient enfin pratique puisqu’il sera possible de répondre directement à un mail, chose que propose déjà Android Wear. Enfin, Face Time Audio fait son apparition sur la montre, permettant de discuter avec un contact directement depuis son poignet, en VoIP.

1c0d4bcd9e01a0f07a2388d5ef1e57e173831251_expanded_xlarge

 

Intégration avec iOS 9

Certaines nouveautés apportées à iOS font aussi leur apparition, de façon logique, sur watchOS 2. C’est le cas d’Apple Pay et de l’application Wallet, qui permettra de régler des achats depuis sa montre, ou de la version de Plan destinée aux transports. Enfin, les fonctions nouvelles de Siri, et son rapprochement avec Google Now, arrivent en partie sur la montre puisque des informations d’applications tierces seront accessibles via Siri sur l’Apple Watch.

67875fa645aa3e52d12a3a4ef3a9bbb01ff2abc3_expanded_xlarge

 

Les outils sont disponibles pour les développeurs dès aujourd’hui, et la version publique de watchOS 2 sera déployée à partir de l’automne.