Presque la moitié des appareils mobiles offerts à Noël cette année étaient des produits Apple. Une victoire de plus pour la Pomme qui perd néanmoins du terrain face à ses concurrents.

090716-apple-iphone-7-plus-iphone-7-6984

Les smartphones et tablettes ont toujours été des cadeaux idéals à offrir. Les fêtes de Noël en 2016 n’ont pas été une exception. C’est ce que vient confirmer Flurry, une entreprise détenue par Yahoo!, spécialisée dans les analyses mobiles.

D’après ses données, 44 % des appareils mobiles activés pour la première fois à travers le monde pendant ces fêtes de fin d’année étaient des produits Apple. À titre de comparaison, Samsung se classe deuxième et représente 22 % des terminaux offerts à Noël — soit presque un sur cinq.

31911814535_8b3ccec30c_o

Perte de terrain

La firme sud-coréenne est ainsi loin derrière la marque à la Pomme. Néanmoins, par rapport à l’année dernière, l’écart se réduit. Apple a perdu environ 5 points de pourcentage tandis que Samsung, de son côté, a progressé de 1,2 point. Cette baisse de régime du côté d’Apple pourrait s’expliquer par le fait que l’iPhone 7, sorti en septembre, n’a pas été aussi convaincant que la plupart de ses prédécesseurs. Il est cependant assez surprenant de voir la part de Samsung augmenter après le fiasco du Galaxy Note 7 qui aurait pu porter préjudice à sa réputation de marque.

Notez que Huawei occupe la troisième marche du podium loin derrière avec 3 %. Le fabricant chinois est suivi par LG, Amazon, Oppo, Xiaomi et Motorola.

Les phablettes montent en force

Les données de Flurry permettent également de voir le succès rencontré par les phablettes. Ces dernières représentent 37 % des appareils mobiles offerts à Noël cette année contre 27 % en 2015. En 2013, les phablettes ne s’accaparaient que 4 % de ce marché.

31874464376_063ee2db9e_o

2 milliards d’appareils

Flurry se base sur les données fournies par 250 000 développeurs, atteignant ainsi plus de 800 000 applications. Au total, l’entreprise analyse les usages de 2 milliards d’appareils dans le monde. Les analystes sont ainsi en mesure de savoir quels appareils ont été achetés et quelles applications sont téléchargées dessus.